5 conseils pour apprendre à pitcher comme un pro

En tant que chef d’entreprise, il est essentiel d’apprendre à pitcher.

Car même si vous faites uniquement du business en ligne, vous serez très certainement amené à effectuer des présentations orales un jour ou l’autre.

Que ce soit pour donner une conférence, solliciter des partenariats ou trouver des mécènes pour votre startup.

Bref, il est essentiel de savoir pitcher.

Et pourtant, beaucoup de gens ne savent pas comment s’y prendre.

Il y a ceux que l’idée de s’exprimer devant un auditoire tétanise, car ils se liquéfient littéralement en public.

Et ceux qui ne voient pas l’intérêt de maîtriser l’art du pitch.

Quel que soit votre cas, je vous assure que vous saurez pitcher comme un vrai pro à la fin de cet article !

Maîtriser son sujet à la perfection

Ça peut paraître évident, et pourtant…

Combien de gens se lancent sans connaître leur sujet sur le bout des doigts, et se font lamentablement piéger ?

Beaucoup, croyez-moi.

Bien sûr, tout le monde n’est pas là pour vous tendre des pièges à chacune de vos phrases, en espérant vous voir chanceler.

Mais dites-vous que parmi votre public, il y aura forcément des gens plus tatillons que d’autres.

Que ce soit volontaire ou pas d’ailleurs.

Car ceux qui ne sont là que pour vous voir tomber font quand-même figure d’exception.

Et c’est tant mieux !

En revanche, d’autres n’hésiteront pas à vous poser des questions sur votre intervention.

Et si vous ne maîtrisez pas votre sujet à la perfection, autant dire que vous allez ouvrir vous-même une brèche qu’il sera difficile de colmater.

Résultat : vous allez être hyper mal à l’aise, et vous allez bafouiller, cherchant désespérément quoi répondre.

Vous venez de vous faire piéger lamentablement.

Ce serait dommage non ?

Alors avant d’apprendre à pitcher, commencez par apprendre votre sujet.

Histoire d’éviter de passer pour un amateur.

Booster sa confiance en soi

C’est un peu dans la même optique que le point précédent.

C’est-à-dire éviter de vous laisser déstabiliser par des questions trop insistantes, entre autres.

Apprendre à pitcher, ça passe donc par développer son estime de soi.

Car oui, ça s’apprend !

Vous croyez que Mark Zuckerberg ou Tai Lopez sont nés avec l’art du pitch ?

Loin de là !

Ils ont appris à convaincre au travers de leur discours.

Et ils ne l’ont pas appris en un jour !

Apprendre à pitcher, c’est le fruit d’un travail de longue haleine.

Il existe plein de méthodes différentes pour booster votre confiance en vous.

Ça commence notamment par démystifier l’auditoire.

Vous connaissez sûrement l’astuce qui consiste à imaginer le public en sous-vêtements.

Bon, rassurez-vous, pas besoin d’aller jusque là.

Déjà, si vous connaissez bien votre sujet, vous serez plus en confiance, car vous ne craindrez pas les questions un peu trop pointues.

Et surtout, dites-vous que votre auditoire ne pourra pas vous faire confiance si vous-même n’avez pas confiance en vous.

Raconter une histoire plutôt qu’un projet

Apprendre à pitcher comme un pro, ça suppose de savoir raconter des histoires.

Et donc, de savoir manier le fameux storytelling marketing.

Imaginez deux personnes qui présentent chacune le même projet.

D’un côté, celle qui parle comme un robot, sans aucune émotion, et se contente de faire défiler des diapos.

Et de l’autre, celle qui raconte une vraie histoire, avec un protagoniste, des péripéties et un dénouement.

A qui accorderiez-vous le plus d’intérêt ?

Les histoires sont tellement plus passionnantes qu’un discours dénué de toute émotion !

Pour que votre présentation soit intéressante, vous devez captiver l’auditoire.

Et pour ça, il ne faut pas hésiter à romancer votre projet, à lui donner une dimension émotionnelle.

Voire même épique si elle s’y prête.

Vous devez vous investir humainement parlant.

Racontez un peu de vous à votre public, et poussez-le à se plonger avec vous dans votre histoire.

Les vrais pros du pitch ne sont pas ceux qui ne laissent transparaître aucune émotion dans leur discours.

Ce sont ceux qui arrivent à raconter une histoire, et à embarquer les gens dedans.

Apprendre à pitcher : créer de l’interaction avec l’auditoire

C’est un autre secret que vous devez connaître pour apprendre à pitcher comme un pro.

Pour captiver un public, vous devez l’inviter à se projeter avec vous.

Vous devez voir votre présentation comme une aventure, à laquelle tout le monde peut participer.

Pour créer de l’interaction avec les gens, vous devez vous montrer proche d’eux.

Pour ça, n’hésitez pas à leur poser des questions, histoire de les faire participer.

Vous pouvez aussi vous déplacer directement dans le public, pour l’aider à vous humaniser.

Enfin, ça c’est si vous êtes sur une estrade, et que vous donnez une conférence devant 100 personnes.

Il va de soi que vous ne pouvez pas faire ça dans le bureau de votre banquier hein.

Mais que ce soit devant deux personnes ou une centaine, l’interaction reste un élément primordial du pitch.

Intégrer un elevator pitch à votre discours

En tant qu’entrepreneur, on est parfois amené à présenter son projet à des gens pressés.

Comme les banques ou autres investisseurs par exemple.

Et dans ce cas, il faut savoir convaincre rapidement.

Entendons-nous bien : l’art de convaincre, ça se cultive au long cours.

Mais quand on n’a pas le temps, il faut savoir le faire en deux minutes.

C’est à ça que sert l’elevator pitch.

Pour apprendre à pitcher comme un pro, vous devez réussir à condenser tout l’intérêt de votre projet en un argument éclair.

Expliquez pourquoi il faut le choisir à la place d’un autre.

Bon, il est bien évident qu’on ne peut pas tout résumer en deux minutes.

Alors le but, ça va être d’en dire suffisamment pour susciter la curiosité, mais de rester suffisamment mystérieux pour donner à l’interlocuteur l’envie d’en découvrir plus.

Et si vous pouvez terminer sur une question ouverte, qui permet au public d’engager la discussion avec vous, alors vous avez tout gagné !

Apprendre à pitcher, ça ne se fait pas en l’espace d’une journée.

Le secret, c’est surtout de vous entraîner encore et encore.

Et gardez à l’esprit que le but d’un pitch, ce n’est pas de vendre.

C’est de raconter une histoire, et de faire vivre votre projet dans les yeux de votre auditoire.

Laisser un commentaire