Avoir un mentor : comment trouver son mentor et s’en inspirer ?

Avoir un mentor, c’est le lot de n’importe quel entrepreneur.

Car ce n’est pas si facile d’apprendre le marketing en autodidacte.

Et il faut bien trouver l’inspiration quelque part.

Mais trouver son mentor n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

C’est même parfois un vrai défi.

Voici quelques astuces pour dénicher votre mentor, et trouver l’inspiration au quotidien.

Pourquoi avoir un mentor ?

Le marketing digital est une vraie jungle.

La concurrence est plus que féroce, et c’est souvent difficile de se faire une place au soleil.

Le chemin de la réussite est long et semé d’embûches, et on a parfois besoin que quelqu’un nous guide vers cette réussite.

Et c’est justement le rôle d’un mentor.

Quand on débute dans un domaine, il est essentiel d’avoir un point d’ancrage, une référence sur laquelle s’appuyer.

Votre mentor représente un modèle, une source d’inspiration quotidienne.

C’est quelqu’un qui vous inspire, que vous respectez et admirez pour son parcours.

Pour être passé par ce que vous traversez actuellement, il connaît toutes les ficelles du métier.

Et face aux échecs et aux désillusions, votre mentor saura vous guider et vous aider à vous en sortir.

C’est donc un modèle charismatique, qui vous accompagnera au quotidien dans votre business.

Bref, tout le monde doit avoir un mentor, et s’en inspirer.

Trouver son mentor : l’inspiration familiale

On n’y pense pas toujours, mais il n’y a pas forcément besoin de chercher très loin pour trouver son mentor.

Car bien souvent, l’inspiration vient de la famille.

Tai Lopez a notamment suivi ce chemin.

C’est en effet de son grand-père qu’il s’inspire au quotidien pour son business.

C’est vers lui qu’il s’est tourné pour en savoir plus sur le sens de la vie.

Et c’est de lui qu’a émané le conseil qui a changé la vie de Tai Lopez : lire des livres, toujours plus de livres.

Bien sûr, avoir un mentor au sein de sa famille n’est pas toujours évident.

Car encore faut-il trouver une personne qui est un modèle de réussite à ses yeux.

Et le mieux étant d’avoir un mentor qui connaisse le domaine d’activité en question, ça ne peut pas forcément venir de la famille.

Mais c’est une bonne solution pour trouver l’inspiration au début.

Rien ne vous empêche de chercher un autre mentor quand votre activité décolle un peu plus.

Mais quoi qu’il arrive, avoir un mentor familial reste une bonne chose.

Participez à des événements

Faute d’avoir un mentor dans votre famille, vous allez devoir chercher ailleurs.

Et pour trouver son mentor, rien de mieux que de participer à des événements en lien avec votre activité.

Salons, conférences, workshops…

Autant d’endroits qui grouillent de beau monde, et où vous pouvez dénicher la perle rare.

N’hésitez pas à multiplier les événements de ce genre, et à bien vous renseigner sur qui y sera présent.

Ainsi, vous pourrez savoir à l’avance qui cibler comme mentor potentiel.

Et le mieux, c’est carrément d’assister à des événements animés par celui qui vous inspire.

De nombreux entrepreneurs animent régulièrement des conférences ou des ateliers partout en France et dans le monde.

C’est donc une excellente occasion de les approcher directement, et de prendre contact avec eux.

Faites-vous recommander

Généralement, ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent pour trouver son mentor.

Ce qui est difficile, c’est plutôt d’aborder la personne qu’on veut.

Car votre mentor potentiel est sans doute très occupé, et il arrive qu’il ne réponde pas à vos sollicitations.

C’est pourquoi se faire recommander par un collègue est une bonne idée pour trouver son mentor.

Le bouche à oreille est un puissant vecteur de communication, surtout dans le domaine du business.

Se constituer un réseau est donc la première chose à faire quand on démarre une activité.

Que ce soit sur LinkedIn ou dans la vraie vie, vous avez forcément des contacts pros.

Et ces contacts sont peut-être en relation avec un mentor potentiel.

Si tel est le cas, vous pouvez leur demander de vous introduire auprès de ce dernier.

D’une part, ça fait jouer la preuve sociale, et c’est une bonne chose.

Et d’autre part, c’est beaucoup plus simple de trouver son mentor par le biais de quelqu’un qui le connaît déjà.

Pour trouver son mentor, il ne faut pas craindre le refus

C’est sans doute le plus difficile quand on essaie de trouver son mentor.

Le refus fait pourtant partie intégrante de cette tâche.

Car un mentor potentiel est généralement quelqu’un de très occupé.

Et qui n’a pas forcément de temps à consacrer à tous ses disciples potentiels.

Que vous le contactiez par mail, ou que vous alliez le voir directement, ne vous attendez pas à avoir une réponse positive.

Ou en tout cas, pas immédiatement.

Vous aurez peut-être un coup de chance, et vous trouverez votre mentor de suite, sans aucune difficulté.

Mais dans la plupart des cas, il faut contacter de nombreuses personnes avant d’avoir un mentor digne de ce nom.

Et on ne va pas se mentir : beaucoup se découragent rapidement après avoir essuyé deux ou trois refus.

Mais c’est justement tout ce qu’il ne faut pas faire.

Ne craignez pas d’être rejeté, et acceptez que ça fasse partie du jeu.

Mettez-vous à la place de Mark Zuckerberg deux secondes, et imaginez ce que doit être sa vie.

Il doit être en permanence bombardé de demandes en tout genre.

Alors c’est normal qu’il ne réponde à rien.

Pour trouver son mentor, il faut donc avant tout être patient et persévérant.

Entretenir la relation avec son mentor

Avoir un mentor, c’est bien.

Mais le garder, c’est mieux !

Une fois que vous aurez trouvé votre mentor, vous devrez maintenir un contact permanent avec lui.

Sans le harceler de messages, vous devez être sûr qu’il sera là pour répondre à vos questions.

Et c’est le propre d’un bon mentor d’ailleurs.

Alors entretenez la relation avec lui.

Allez à ses conférences s’il en anime, et soyez présent sur ses différents réseaux sociaux par exemple.

Bref, montrez-lui que vous êtes ultra motivé pour suivre son enseignement.

Alors, vous voyez que trouver son mentor n’est pas si compliqué !

Laisser un commentaire