Calendrier éditorial : le guide pratique du planning éditorial

Le calendrier éditorial est essentiel pour tous ceux qui souhaitent tenir un blog.

Avantageux à de nombreux égards, il permet en effet de mieux gérer sa stratégie de contenu sur Internet.

Si certains le considèrent encore comme facultatif, le planning éditorial est pourtant un élément clé.

Et contrairement aux apparences, créer un calendrier éditorial n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

Pour être efficace, ce denier doit en effet comprendre de nombreux éléments indispensables.

Je vous ai donc concocté un petit guide pratique du planning éditorial pour vous aider.

Qu’est-ce qu’un calendrier éditorial ?

Comme son nom l’indique, le calendrier éditorial est un planning de publication de contenus.

Il s’applique essentiellement au blog, ce dernier étant un outil de communication régulière indispensable.

On peut toutefois parler de calendrier éditorial, ou planning éditorial, pour n’importe quel média.

Les réseaux sociaux peuvent par exemple faire l’objet d’un tel calendrier.

Pour être utile et pertinent, le planning éditorial doit rassembler certains éléments essentiels.

Rassurez-vous, je reviendrai en détail sur chacun de ces éléments un peu plus bas dans l’article.

Le calendrier éditorial répond également à un certain nombre de questions.

C’est d’ailleurs la raison même de sa création.

Pourquoi établir un planning éditorial ?

L’essence même du planning éditorial, c’est de répondre à des questions que l’on se pose pour alimenter son blog.

Pour faire simple, reprenons encore et toujours cette bonne vieille matrice QQOQCCP.

Pour rappel, ce vilain acronyme signifie : quoi, qui, où, quand, combien, comment, pourquoi.

Et c’est précisément à ces questions que le calendrier éditorial entend répondre.

Quoi

Ce volet du planning éditorial traite des thématiques à aborder dans les différents contenus.

Il faut en effet savoir de quoi on va parler avant de prévoir toute publication.

Pour cela, il faut également savoir à qui lesdits contenus vont s’adresser.

Qui

Il s’agit tout simplement de la cible des contenus publiés.

Sexe, âge, profil socio-démographique, habitudes de consommation, étape du tunnel de conversion…

Créer un persona permet d’affiner son planning éditorial, en publiant les bons contenus aux bons moments.

Pour ceux qui travaillent en collaboration avec des rédacteurs, il peut aussi s’agir de qui produira et / ou publiera les contenus.

Ici, il est question de déterminer les meilleurs endroits où publier les contenus.

Ceux qui ne possèdent qu’un blog ne se poseront évidemment pas la question.

Mais cela reste quand-même relativement rare.

La plupart des gens possèdent en effet au moins un réseau social en plus de leur site web.

Le calendrier éditorial peut donc concerner l’ensemble des médias utilisés.

Quand

Nous voilà au nerf de la guerre, à la raison d’être du planning éditorial.

Cette question est en effet cruciale pour établir son calendrier de publication.

Jour, heure, minute, chaque élément a son importance dans la publication des contenus.

Combien

On parle ici de la fréquence de publication des contenus.

Il faudra donc savoir précisément combien de contenus publier par jour.

Ceux qui veulent mettre en place une rotation des contenus peuvent aussi inclure une colonne republication dans leur calendrier éditorial.

Comment

Il s’agit du type de contenus à publier : article de blog, vidéo, photo, etc.

Le planning éditorial entend en effet répondre à cette question importante.

Pourquoi

C’est tout simplement le résultat que l’on attend pour chaque contenu.

Achat, inscription à une newsletter, etc.

Les avantages du calendrier éditorial

Le calendrier éditorial offre de nombreux avantages.

Il permet notamment de simplifier grandement l’organisation de la stratégie communication.

Le planning éditorial offre en effet une vision globale de la publication des contenus.

On sait exactement quand, comment et où on publie tel ou tel contenu.

C’est particulièrement utile quand on travaille à plusieurs par exemple.

Laisser un calendrier permet ainsi d’assurer la continuité des publications en cas d’absence.

Le calendrier éditorial est également au service du marketing de contenu.

Avoir une vue d’ensemble sur l’année permet notamment d’anticiper les événements liés à l’activité du blog.

Le planning permet aussi d’uniformiser sa ligne éditoriale en cas de déviation involontaire.

On peut par exemple rectifier le tir si on s’aperçoit qu’un type de contenu est trop présent au détriment des autres.

En terme de motivation aussi, le calendrier éditorial fait des merveilles.

Rien de mieux en effet que de savoir exactement où on va pour garder la motivation et le goût du travail.

En ayant une vue globale du planning éditorial, on reste ainsi motivé à atteindre ses objectifs.

Les éléments clés du planning éditorial

Nous voilà maintenant dans le vif du sujet : le contenu du calendrier éditorial.

Sachant à quelles questions celui-ci doit répondre, il suffit d’articuler sa conception autour de la matrice QQOQCCP.

Et pour que tout soit bien clair, reprenons justement cette matrice, dans l’ordre souhaité.

  • Date : jour et heure de publication suffisent pour cette colonne.
  • Titre : il s’agit du titre de la publication.
  • Type de contenu : éditorial, visuel, snack content, slow content, etc.
  • Thématique : c’est le thème abordé par le contenu.
  • Statut : à publier, programmé, publié, à partager, etc.
  • Support : ici, c’est l’endroit de publication qui va être renseigné (blog, réseaux sociaux).
  • SEO : on peut ajouter une colonne dédiée à la stratégie de mots clés à adopter.
  • Auteur : cette rubrique n’est pertinente que si plusieurs personnes utilisent le calendrier éditorial.

Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et peut être adaptée en fonction des besoins.

Il s’agit toutefois des éléments principaux et indispensables pour établir un bon planning éditorial.

Quels outils pour établir un calendrier éditorial ?

Si un calendrier éditorial peut paraître simple dans sa conception, celle-ci ne doit pourtant pas être laissée au hasard.

La bonne nouvelle, c’est que ce ne sont pas les outils qui manquent.

Le plus évident d’entre eux, c’est bien sûr le bon vieil Excel.

Cet outil à la fois simple et performant permet de créer un calendrier éditorial en quelques clics.

Pour peu que l’on s’y connaisse un peu, Excel offre de très nombreuses possibilités.

Ceux qui n’ont pas de licence Office peuvent éventuellement le remplacer par OpenOffice, la version gratuite.

Mais celle-ci est toutefois moins performante que la version officielle d’Excel.

Autre outil très utile pour créer un planning éditorial complet : Trello.

Bien qu’il fasse figure de dinosaure (Trello a déjà 9 ans), les fonctionnalités sont tout à fait satisfaisantes.

Seul bémol : Trello n’est pas gratuit, et propose des abonnements à partir de 9 dollars par mois (à peine plus de 8 euros).

Quant aux utilisateurs de WordPress, ils préféreront sans doute le plugin WordPress Editorial Calendar.

Comme son nom l’indique, ce dernier est un outil totalement dédié à la conception de calendrier éditorial.

Il existe bien sûr de nombreux autres outils pour créer un planning éditorial.

Libre à chacun de le concevoir et de l’organiser à sa façon.

Laisser un commentaire