5 conseils pour casser les codes marketing

Aujourd’hui, casser les codes marketing est devenu primordial.

Car dans un bassin concurrentiel plus que tendu, il faut à tout prix se démarquer de la concurrence.

Que ce soit au niveau de la communication, de la distribution ou du produit, tout est bon pour casser les codes.

Mais attention, il ne faut pas le faire n’importe comment.

Au risque sinon de perdre le consommateur.

Voici cinq conseils pour casser les codes marketing avec justesse et efficacité.

Être là où l’utilisateur ne vous attend pas

Pour casser les codes marketing, il n’y a pas de secret.

Il faut être là où on ne vous attend pas.

Et ça passe par l’innovation.

Il ne faut pas se contenter de changer de slogan publicitaire tous les ans par exemple.

Casser les codes du marketing, ça suppose une vraie prise de risque.

Calculée, certes, mais qui va réellement à contre-courant de ce qui se fait habituellement.

Il s’agit vraiment de faire ce que personne d’autre ne fait.

La marque Carré de bœuf par exemple, a lancé avec succès la vente de pièces de viande en ligne.

Une excellente façon de casser les codes marketing traditionnels, la viande n’étant généralement vendue qu’en commerces spécialisés.

Faire le buzz

C’est bien connu : le marketing viral, c’est encore le meilleur moyen de se faire connaître.

De nombreuses marques ont en effet réussi un coup de maître, en provoquant un buzz monstrueux autour d’elles.

Et ce, grâce à des contenus au potentiel de viralité ultra élevé.

Mais pour faire le buzz aujourd’hui, il faut justement casser les codes marketing.

Les contenus qui buzzent sont généralement des vidéos courtes.

Car l’utilisateur est bien plus réceptif à une vidéo qu’à une photo, bien moins ludique et interactive.

Et l’idée, c’est de marquer les esprits, pour que les gens s’en souviennent et relaient le contenu.

Que ce soit dans l’émotion négative, comme la peur, ou positive, comme le rire.

Et puisqu’on parle de rire, il faut savoir que c’est un très bon moyen de casser les codes marketing.

L’humour pour casser les codes marketing

L’humour est un levier d’action marketing intarissable.

Car il n’existe personne en ce bas monde qui n’aime pas rire.

C’est un remède miracle à tous les maux.

Le rire entraîne la sécrétion de dopamine et de sérotonine, les hormones du bien-être et du bonheur.

Et on peut tout à fait utiliser l’humour pour casser les codes marketing.

Vous pouvez par exemple donner dans l’humour décalé.

C’est d’ailleurs ce que fait à la perfection l’enseigne Monoprix.

Dont vous connaissez sûrement les fameux packaging hauts en couleurs, et surtout en blagues.

Et notamment en jeux de mots, très appréciés des consommateurs.

C’est une façon de casser les codes marketing, avec un peu de fantaisie qui marquera les esprits.

Impliquer l’utilisateur dans sa démarche

Quand on veut casser les codes du marché, il est bon d’impliquer l’utilisateur.

C’est une façon de le faire participer, et de le rendre acteur du changement.

Ainsi, il sent que son avis est important, et que sa présence pèse dans le game.

C’est notamment le cas de la marque de jus de fruits Innocent, très friande de cette stratégie.

A chaque lancement de nouveau produit, un jeu est organisé sur Facebook pour en trouver le nouveau nom.

De cette façon, les consommateurs peuvent participer à leur manière, et apporter leur pierre à l’édifice.

Et c’est l’occasion pour la marque de se faire connaître davantage.

Une stratégie de gamification marketing, qui permet de se démarquer tout en faisant plaisir à la communauté.

Casser les codes marketing avec le transfert de code

Le transfert de code est un autre moyen de casser les codes.

Ici, on réutilise les codes propres à un univers pour les transposer dans un autre.

Il peut s’agir des codes couleurs ou design du produit.

L’exemple qui illustre parfaitement le transfert de code est celui du vin conditionné en tubes à essai.

La marque Drink in tube a repris des codes plutôt scientifiques, pour les transférer à l’alimentaire.

Autre exemple, l’inverse cette fois : celui de la marque de cosmétiques anglaise Lush.

Sa façon de casser les codes marketing a été de concevoir des produits de bain à l’aspect alimentaire.

Comme les boules de bains en forme de cupcakes par exemple.

Casser les codes oui, mais pas trop

Trop en faire, c’est le risque quand on veut casser les codes marketing.

L’important, c’est de trouver le juste équilibre entre inédit et incongru.

Car si vous n’innovez pas assez, le consommateur va vite se lasser.

Mais si vous innovez trop ou trop vite, vous risquez de le perdre.

C’est un savant mélange, qu’il faut sans cesse réévaluer.

Ce qui suppose d’être en permanence à l’écoute de votre marché et de votre cible.

Casser les codes marketing, c’est indispensable.

C’est ce qui va vous permettre de vous démarquer de vos concurrents.

En ayant toujours une longueur d’avance, vous serez sûr de toujours rester visible.

Laisser un commentaire