6 conseils pour bien choisir son logo

Choisir un logo est une étape cruciale pour toute entreprise.

Les plus grandes marques, comme Apple ou Nike, sont désormais connues grâce à leur logo.

Mais on ne choisit pas un logo comme on choisit des légumes au marché.

C’est une décision importante, qui doit être mûrement réfléchie.

Voici six conseils pour choisir un logo parfait pour votre entreprise.

L’importance du logo en marketing digital

Choisir un logo est une décision lourde de sens, et de conséquences.

Car le logo est un élément central de toute stratégie de marketing digital.

C’est en effet lui qui représente l’entreprise à travers les différents supports de communication.

Un logo confère à l’entreprise une identité visuelle, qui doit permettre d’identifier clairement la marque.

Que serait Apple sans sa célèbre pomme croquée, ou WordPress sans son fameux “W” en noir et blanc ?

Depuis la nuit des temps, les marques se reconnaissent grâce à leur logo.

Cet élément graphique participe activement à la mémorisation du message par l’utilisateur.

Et dans le monde du digital, le logo permet d’identifier rapidement le site web recherché.

Il est particulièrement utile lorsque plusieurs sites concurrents adoptent les mêmes codes.

Choisir un logo permet alors de se distinguer, et d’aider les visiteurs à savoir exactement sur quel site ils se trouvent.

Il faut donc le faire avec le plus grand soin, parmi de très nombreux styles différents.

Choisir un logo, mais lequel ?

On distingue généralement trois types de logo, qui sont les plus répandus sur Internet.

Les logotypes

Il s’agit des logos qui représentent uniquement du texte.

Au sein de cette catégorie, on distingue les monogrammes et les mots-symboles.

Les monogrammes sont les initiales d’une entreprise.

Choisir un logo monogramme est judicieux quand le nom de la marque est plutôt long.

L’utilisateur aura alors plus de facilité à assimiler les initiales que le nom complet.

C’est notamment ce qu’a fait HBO, dont le nom complet est Home Box Office.

Mais si le nom de votre entreprise n’est ni trop long, ni trop difficile à prononcer, un logotype fait très bien l’affaire.

Google et Facebook sont de parfaits exemples de logotypes réussis.

Les symboles

Ici, on parle de choisir un logo représenté uniquement par un symbole.

Il n’y a donc aucun caractère typographique dans ce genre de logo.

Le logo doit donc être en rapport avec la marque, afin de la représenter et de la rendre identifiable.

On peut citer Apple par exemple, dont la pomme croquée peut être directement associée au nom de la marque.

Le concept du site de rencontre AdopteUnMec est également très bien représenté par son logo.

Choisir un logo icotype est une solution idéale quand ce dernier peut être corrélé à l’activité de l’entreprise.

Les logos mixtes

Comme son nom l’indique, le logo mixte réunit les deux précédents.

Il contient ainsi à la fois une typographie et un symbole.

Citons par exemple Twitter, qui contient le nom écrit et le symbole de l’oiseau qui gazouille (to tweet = gazouiller).

Je vous parlais de Nike en introduction, et c’est le parfait exemple de logo mixte.

C’est un logo exempt de toute ambiguïté, qui permet de renforcer l’identité visuelle de la marque.

Le bon équilibre entre originalité et simplicité

Des logos, il en existe des millions sur Internet.

Alors pour qu’il ait de l’intérêt, il faut choisir un logo qui déchire.

Vous devez trouver un logo original et percutant, qui décrive votre activité de manière originale.

Mais attention à ne pas tomber dans la surenchère non plus.

Pour qu’un logo soit facile à retenir, il faut aussi qu’il soit simple.

Ne vous perdez pas en futilités, qui alourdissent le logo.

De même, veillez à choisir une typographie bien lisible si vous optez pour un logotype.

Évitez les polices d’écriture trop sophistiquées, et veillez aussi à respecter les codes du secteur.

Choisir un logo intemporel

Il faut impérativement garder à l’esprit qu’un logo doit être conçu pour durer dans le temps.

Au moment de choisir un logo, il faut se dire que c’est celui qui va représenter l’entreprise pendant toute sa durée de vie.

Il faut donc savoir trouver le juste milieu entre tendance et intemporel.

Car ce qui est à la mode aujourd’hui ne le sera certainement plus dans dix ans.

Pour reprendre l’exemple d’Apple, une pomme croquée représente une prise de risque minime.

Il faut toutefois reconnaître qu’il est difficile, pour ne pas dire impossible, de choisir un logo qui traverse les âges.

La plupart des marques retravaillent d’ailleurs régulièrement leur logo, afin de leur redonner un petit coup de jeune.

Les temps changent, et les logos aussi.

Pensez-y au moment de choisir un logo.

Et la longévité d’un logo passe aussi par sa faculté à être décliné.

Un logo déclinable pour plus de portée

La plupart des logos sont aujourd’hui déclinés en plusieurs modèles.

Le but est en effet de choisir un logo qui va pouvoir s’adapter à tout type de support.

Que ce soit digital ou print, un logo doit pouvoir maintenir l’identité visuelle de la marque qu’il représente.

De même, sa force ne doit pas être altérée par le changement de format.

Le marketing mobile a d’ailleurs conduit de nombreuses marques à décliner leur logo.

C’est le cas de Facebook, qui a opté pour un logo iconique pour son application mobile.

Et désormais, tout le monde connaît Facebook, que ce soit par son logotype ou par son logo icotype.

Choisir un logo : attention aux couleurs utilisées

Le choix des couleurs est primordial dans le choix d’un logo.

Chaque couleur possède une signification particulière, et renvoie à un code bien spécifique.

Le rouge renvoie à la passion par exemple, alors que le vert renvoie plutôt à la nature.

Le bleu donne une image plus formelle, là où le jaune amène un peu plus de fantaisie.

Il est donc essentiel de connaître non seulement la signification des couleurs, mais aussi la cible marketing.

Pour bien choisir un logo,  il faut également adapter le choix des couleurs à son activité.

Le vert pour les produits de jardin, le bleu turquoise pour une agence de voyage, etc.

Bref, le choix d’un logo ne peut pas se faire sans une charte colorimétrique rigoureuse.

Ni sans une charte tout court d’ailleurs.

Laisser un commentaire