Le guide du CMS e-commerce open source

0 Partages

Pourquoi choisir un CMS e-commerce open source, et comment le choisir ?

Si vous vous posez ces questions, alors cet article est fait pour vous.

Après le guide du logiciel SaaS e-commerce, je m’attaque en effet à un autre gros morceau.

Et comme son prédécesseur, le CMS e-commerce open source a ses avantages et ses inconvénients.

J’ai donc entrepris de tous les lister, afin de vous aider à faire un choix le plus éclairé possible.

Voici sans plus attendre le guide du CMS e-commerce open source.

Qu’est-ce qu’un CMS e-commerce open source ?

Toute boutique en ligne nécessite l’utilisation de ce qu’on appelle un CMS, pour content management system.

Autrement dit, il s’agit d’un logiciel qui va permettre de créer et de gérer les produits et la boutique.

Il en existe de deux sortes : les SaaS d’un côté, et les open source de l’autre.

Pour vous faire un bref rappel du premier, c’est un logiciel qui fonctionne sur le modèle d’un cloud.

Quant au CMS e-commerce open source, c’est celui qui nous intéresse ici.

Contrairement au SaaS, ce dernier nécessite une installation locale sur un ordinateur.

Toutes les données relatives à la boutique et aux produits seront donc stockées en local.

L’installation est généralement gratuite, et c’est d’ailleurs ce qui fait la spécificité du CMS e-commerce open source.

Il se distingue également par l’ajout de plugins de personnalisation, pour la plupart payants, appelés add-on.

Par ailleurs, le CMS e-commerce open source requiert un hébergeur e-commerce pour fonctionner.

C’est une prestation supplémentaire obligatoire, qu’il faut donc prendre en compte dans le choix.

Ce mode de fonctionnement présente bien évidemment de nombreux avantages.

Un mode de fonctionnement avantageux

Le CMS e-commerce open source est une solution avantageuse à bien des égards.

À commencer par les possibilités de personnalisation, quasi-infinies en open source.

Contrairement à un logiciel SaaS, cette solution est en effet très flexible et modulable.

Là où le mode SaaS fonctionne sous forme de package, l’open source permet de personnaliser à fond sa boutique.

Par le biais de différents modules, on peut notamment ajouter de nombreuses fonctionnalités.

La modification HTML et CSS est également très poussée, et bien plus facile d’accès qu’en SaaS.

Autre avantage du CMS e-commerce open source : son accessibilité.

Le fait de pouvoir l’installer en local permet en effet de gérer entièrement le back-office en plus de la boutique.

Cela signifie également que l’utilisateur est intégralement propriétaire de ce qu’il développe en open source.

De plus, il faut savoir que la solution s’adapte très bien aux besoins des utilisateurs.

Il est par exemple très simple de passer d’un CMS e-commerce open source à un autre, ou même à un logiciel SaaS.

L’inverse en revanche est loin d’être vrai, la migration du mode SaaS vers l’open source étant assez fastidieuse.

Pour résumer, le CMS e-commerce open source est :

  • flexible
  • ultra-personnalisable
  • accessible à tous grâce à l’installation gratuite en local

Il faut toutefois savoir que le mode open source pour un CMS e-commerce cache aussi quelques inconvénients.

L’e-commerce open source, une solution élitiste

La principale qualité du CMS e-commerce open source réside dans sa personnalisation.

Mais attention, cette flexibilité a un prix : la difficulté d’utilisation.

Ce genre de solution est en effet loin d’être à la portée du commun des mortels.

En l’occurrence, l’usage d’un CMS e-commerce open source demande de sérieuses compétences.

L’idée étant de tout développer de A à Z, ceux qui ne savent pas programmer vont avoir du mal à suivre.

Le temps de déploiement de la boutique en ligne sera également plus long qu’en SaaS.

Avec un logiciel comme Shopify par exemple, il suffit en effet de s’abonner pour débloquer l’accès immédiat.

Une solution open source nécessitera en revanche un temps de développement plus ou moins long.


Il faut aussi s’occuper soi-même de la maintenance de la boutique, même si on peut toutefois compter sur la communauté en cas de besoin.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’open source est plutôt l’apanage des développeurs.

En outre, il faut savoir que la personnalisation dépend aussi beaucoup des modules installés.

Des modules qui sont bien entendus payants, et qui peuvent donc vite faire grimper l’addition.

Contrairement à un logiciel SaaS, qui repose sur le paiement d’un abonnement sans mauvaise surprise à l’arrivée.

Et l’achat des add-on n’est pas la seule dépense supplémentaire à prévoir avec un CMS e-commerce open source.

Comme je le disais précédemment, la boutique doit en effet être hébergée sur un serveur.

L’utilisateur doit donc prendre en compte le coût dudit serveur pour héberger sa boutique en ligne.

Il faut également souligner le fait que l’open source est moins évolutif que le mode SaaS en e-commerce.

Il n’existe pas d’abonnement permettant d’adapter ses besoins à la croissance de la boutique par exemple.

C’est pourtant l’un des avantages du mode SaaS, qui propose différents abonnements en fonction des besoins.

L’open source risque donc de limiter les possibilités de développement d’une boutique en ligne à long terme.

Et c’est aussi pour cette raison que beaucoup choisissent de passer de l’open source au SaaS pour l’e-commerce.

Le CMS e-commerce open source est donc :

  • difficile à prendre en main
  • parfois cher à cause des modules de personnalisation et de l’hébergement payants
  • moins évolutif qu’un logiciel SaaS

Vous l’aurez compris, le CMS e-commerce open source n’est pas adapté ni à portée de tous.

Il reste toutefois une solution très intéressante pour créer une boutique en ligne entièrement à son image.

Bien choisir son CMS e-commerce open source

Tout comme pour le choix d’un logiciel SaaS, celui d’un CMS e-commerce open source dépend de plusieurs critères.

Parmi eux, la rapidité de déploiement est primordiale.

La solution open source demande en effet un temps de développement avant que la boutique ne soit en ligne.

Et ce temps de développement peut varier du simple au double en fonction du CMS e-commerce choisi.

Certains seront en effet plus simples à prendre en main que d’autres.

De même, les fonctionnalités natives seront plus nombreuses et plus intéressantes d’un logiciel à l’autre.

La configuration et la mise en place de la boutique peuvent aussi prendre du temps.

Il est donc important de bien se renseigner à ce propos avant de choisir un CMS e-commerce open source.

Le nombre de modules est un autre critère important à prendre en compte.

Certains CMS en proposent beaucoup, et d’autres un peu moins.

Ils peuvent également choisir d’axer le développement de modules sur un aspect bien précis.

Ainsi, certaines solutions seront très axées sur la personnalisation, quand d’autres privilégieront les moyens de paiement par exemple.

Par ailleurs, il faut se renseigner sur la qualité des mises à jour et des versions proposées.

Il arrive en effet que les mises à jour détériorent la qualité de la solution, provoquant des bugs et autres dysfonctionnements.

Attention donc à bien se renseigner avant de choisir son CMS e-commerce open source.

Et pour se renseigner, rien de mieux qu’une communauté importante et active.

C’est justement un critère de choix très important, notamment en raison du support quasi-inexistant des solutions open source.

C’est d’autant plus important que même les développeurs les plus chevronnés peuvent parfois se retrouver dans une impasse.

Les utilisateurs peuvent alors s’avérer d’une aide précieuse dans la résolution des problèmes rencontrés.

Mais en fonction de la solution, la communauté sera plus ou moins présente.

Mieux vaut donc choisir un CMS e-commerce open source très utilisé, à la communauté très importante.

Les meilleurs CMS e-commerce en open source

En matière de CMS e-commerce open source, ce ne sont pas les solutions qui manquent.

Il existe toutefois certains leaders, qui deviennent plus forts à mesure que la concurrence arrive.

Et par concurrence, j’entends aussi (et surtout) l’arrivée de solutions SaaS, comme Shopify par exemple.

Cette concurrence a contribué à saturer le marché, et contraint les leaders à s’améliorer encore davantage.

Aujourd’hui, 3 CMS e-commerce open source font la course bille en tête.

Il s’agit de Prestashop, Magento et WooCommerce.

Prestashop

De tous les CMS e-commerce open source qui existent, Prestashop est l’un des plus populaires.

Et pour cause : c’est aussi l’un des plus intuitifs sur le marché de l’open source.

Les créateurs de Prestashop l’ont en effet conçu de manière à démocratiser l’usage de cette solution.

Il est donc accessible à plus ou moins tout le monde, même à ceux qui ne sont pas des génies du code.

En outre, les fonctionnalités natives proposées par ce CMS e-commerce open source sont tout à fait satisfaisantes.

Résultat : des boutiques en ligne qualitatives et rapidement déployables.

Ceux qui sont un peu perdus pourront également compter sur une communauté très importante et très active.

En revanche, Prestashop n’est pas le meilleur en ce qui concerne le seo e-commerce, critère pourtant capital.

Un point faible qui explique d’ailleurs la chute de popularité du CMS depuis quelques années.

De plus en plus d’utilisateurs lui préfèrent en effet Shopify et son côté seo-friendly, plus attrayant.

Malgré ce petit inconvénient, Prestashop reste un excellent CMS e-commerce open source, surtout pour débuter.

Magento

Dans la catégorie open source, Magento est le concurrent direct de Prestashop.

Les fonctionnalités proposées sont en effet très similaires, à ceci près que Magento est bien plus puissant.

Ce dernier est plus adapté aux boutiques dont le potentiel de croissance est très élevé.

Son gros point fort réside par ailleurs dans ses fonctionnalités natives, plus que polyvalentes.

C’est bien simple : avec Magento, tout est multiple.

Multilingues, multi-boutiques, multi-devises…

Il est en effet possible de créer plusieurs boutiques en ligne avec ce CMS e-commerce, et en plusieurs langues.

Mais cette polyvalence a un prix : la facilité d’utilisation, qui est loin d’égaler celle de Prestashop.

Attention également à la puissance du serveur, qui doit pouvoir assumer la gourmandise de l’énergivore Magento.

Ceux qui ont de gros besoins en terme de catalogue produits y trouveront toutefois leur compte.

WooCommerce

Parmi les CMS e-commerce open source, WooCommerce est une solution hybride.

Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas d’un logiciel à proprement parler, mais d’un plugin WordPress.

Pour l’utiliser, il faut donc obligatoirement posséder un site WordPress au préalable.

Mais cet inconvénient est vite oublié grâce à la simplicité de WooCommerce.

Difficile en effet de trouver plus simple que cette solution pour créer une boutique en ligne.

Quelques clics suffisent pour ajouter de nombreux produits au catalogue, et ainsi étoffer sa boutique rapidement.

De plus, WooCommerce étant un plugin WordPress, tout est géré depuis la même interface.

Il profite également de l’optimisation seo de WordPress, assez performante pour un CMS e-commerce open source.

Comme pour les autres CMS e-commerce open source, il est possible d’acheter des thèmes et autres modules de personnalisation.

Mais le potentiel de WooCommerce est malheureusement très limité.

C’est donc une bonne solution pour démarrer dans l’e-commerce, mais peu viable à long terme.

CMS e-commerce open source : pour qui ?

L’open source pour l’e-commerce est une bonne solution, ou en tout cas aussi bonne que le mode SaaS.

Mais tout comme ce dernier, l’open source ne s’adresse pas à n’importe qui.

Le choix dépendra en effet des besoins de l’utilisateur en terme d’e-commerce.

Ceux qui souhaitent avoir le contrôle total de leur boutique seront plus à l’aise avec l’open source.

Idem pour ceux qui ont besoin de personnaliser leur boutique, ou qui préfèrent la créer de toutes pièces.

Il faudra toutefois posséder des compétences en programmation pour exploiter ces possibilités.

N’espérez même pas maîtriser un logiciel open source en quelques heures, comme un SaaS.

Et la difficulté augmentera proportionnellement à la croissance de la boutique.

Il faudra également apprendre à compter uniquement sur soi-même, la plupart des CMS e-commerce open source pêchant en effet par la médiocrité de leur support.

De plus, l’utilisateur d’un open source a tout intérêt à prévoir un budget extensible.

Même si les fonctionnalités natives sont toutes plus ou moins bonnes, il paraît difficile de se passer des modules payants.

Comptez ainsi au moins 1000 euros pour une simple boutique Prestashop par exemple.

Et la facture peut atteindre des sommets, jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros au total.

Bref, on est loin de l’abonnement à prix fixe de Shopify et son mode SaaS.

En résumé, le CMS e-commerce open source est principalement destiné aux autodidactes autonomes.

Ceux qui ont besoin d’une solution tout en un avec infogérance devront plutôt se tourner vers le mode SaaS.

0 Partages

Laisser un commentaire