Comment bien utiliser le picture marketing sur les réseaux sociaux

En marketing, les années se suivent mais ne se ressemblent pas toujours.

C’est en effet un secteur en perpétuelle mouvance.

Chaque année, de nouveaux besoins apparaissent, et de nouvelles techniques de communication et de promotion voient le jour.

C’est notamment le cas du picture marketing, qui est apparu pour répondre a de nouvelles problématiques engendrées par l’utilisation massive des réseaux sociaux.

Ces derniers étant des supports de plus en plus privilégiés par les utilisateurs.

Et aujourd’hui, valoriser son entreprise par l’image semble être devenu une pratique incontournable.

C’est pour ça que j’ai décidé de fourrer mon nez dedans, histoire de vous dégoter quelques informations bien utiles sur le picture marketing.

Voici donc tout ce que vous devez savoir sur le marketing par l’image.

Qu’est-ce que le picture marketing ?

Le picture marketing, comme son nom l’indique, consiste à promouvoir un produit, un service ou une marque, par le biais d’images soigneusement choisies à cette fin.

Cette pratique s’est largement développée avec l’apogée des réseaux sociaux, particulièrement prisés depuis quelques années.

Une stratégie de picture marketing peut avoir des objectifs divers et variés.

Le principal étant de favoriser l’engagement envers l’objet de la campagne.

Car les utilisateurs ont plus facilement tendance à réagir à une image qu’à un autre type de contenu.

J’aurai l’occasion d’y revenir plus bas.

Grâce au picture marketing, une marque peut également augmenter sa visibilité, par le bouche à oreille et les partages sur les réseaux sociaux.

Là encore, j’y reviendrai plus en détail juste après.

En outre, le picture marketing permet de développer et de maintenir une bonne e-reputation.

Car la communication par l’image permet de créer une identité visuelle, facilement reconnaissable pour les utilisateurs.

Il s’agit de créer une vraie valeur par l’image.

Et bien sûr, le picture marketing est étroitement lié au marketing viral.

Car les images affichent un potentiel de viralité bien plus important que n’importe quel autre contenu.

Pourquoi ça fonctionne ?

Vous connaissez le dicton “une image vaut mille mots”.

Hé bien c’est le fondement même du picture marketing.

Et cette stratégie peut s’avérer particulièrement payante quand elle est judicieusement utilisée.

Car une image est un support extrêmement apprécié des utilisateurs.

Et pour vous le prouver, laissez-moi jouer les matheux en herbe avec quelques statistiques.

Le partage d’une image sur les réseaux sociaux, c’est un taux d’engagement unique de 1,118%.

Soit le plus élevé de tous les contenus, loin devant la mise à jour de statut (0,06%) ou encore le post d’une vidéo (0.062%).

Autre chiffre parlant : sur Facebook, environ 350 millions de photos sont mises en ligne chaque jour.

Quant à Twitter, le taux d’engagement sur un tweet avec photo y est cinq fois plus élevé que pour un tweet simple.

Des chiffres qui donnent le vertige, et qui nous font bien comprendre l’enjeu du picture marketing.

Les images sont donc les contenus qui suscitent le plus l’engagement sur les réseaux sociaux.

Et qui dit engagement dit forcément visibilité accrue.

Et c’est particulièrement vrai sur Facebook, dont l’algorithme incite à la viralité.

Car chez Mark Zuckerberg, plus un contenu suscite l’engagement, plus il est visible.

Autrement dit, plus les gens likent, commentent et partagent une image, et plus celle-ci est diffusée à travers Facebook.

Ludique, interactive et facilement mémorisable, une photo suscite bien plus l’engagement des utilisateurs.

Et c’est bel et bien sur ça que repose le picture marketing.

Les meilleurs réseaux sociaux pour le picture marketing

La bonne nouvelle, c’est que tous les réseaux sociaux peuvent se prêter au picture marketing.

Car ce qui s’applique à une image en terme d’intérêt et d’engagement, s’applique à tous les médias.

En premier lieu, je pense bien sûr à Facebook.

C’est en effet un support privilégié pour les marques qui souhaitent gagner en notoriété.

Car comme je vous l’ai dit plus haut, ce sont pas moins de 350 millions de photos qui sont partagées chaque jour sur Facebook.

Soit presque autant que Snapchat, qui est quand-même le roi des réseaux sociaux dédiés au partage d’images.

A côté de ça, Instagram et ses 55 millions d’images “seulement” passe pour un enfant de choeur.

Et le gros avantage de Facebook, c’est la rapidité avec laquelle se propagent les images.

Dans la même journée, une image peut en effet faire le tour du globe des dizaines de fois.

Picture marketing : quelles difficultés ?

Le partage d’image est réellement un acte engageant pour l’utilisateur.

Ce dernier donne une vraie valeur à son partage, et montre son implication dans la diffusion du message véhiculé par l’image.

Si c’est un avantage certain pour gagner en visibilité, cet engagement ne va pas toujours dans le bon sens.

Et là, vous allez tout de suite penser au fameux bad buzz marketing.

Car si une image peut apporter une vraie valeur, elle peut aussi démolir une e-reputation en un rien de temps.

Les utilisateurs pardonnent en effet beaucoup moins facilement une erreur de communication si celle-ci est est basée une image.

D’où l’intérêt de choisir avec le plus grand soin les images qu’on souhaite partager sur les réseaux sociaux.

Bien évidemment, il est inutile de rappeler qu’une image ne doit pas véhiculer de message contraire à l’éthique.

Mais au-delà du message, l’image doit également être claire et facilement lisible dès le départ.

Elle doit aussi marquer les esprits, afin de pousser l’utilisateur à y réagir.

Que ce soit par le rire, la tristesse ou la nostalgie.

Trouver les bonnes images

L’idée du picture marketing, c’est de choisir des images qui font du bien aux gens.

Car ils auront plus facilement tendance à les partager si elles leur évoquent quelque chose d’agréable.

Et pour ça, la dopamine marketing est votre meilleur atout.

L’image doit procurer un vrai plaisir à l’utilisateur, afin de lui donner envie de la partager massivement.

Mais des émotions plus négatives, comme la tristesse par exemple, peuvent tout aussi bien susciter l’engagement.

Dans tous les cas, veillez à toujours proposer aux utilisateurs des contenus uniques.

L’idéal restant bien sûr de créer vous-même vos propres images.

Quant aux photos dont vous n’êtes pas l’auteur, je ne saurais que trop vous conseiller d’en mentionner la source à chaque fois.

Car les réseaux sociaux ne rigolent pas avec les droits d’auteur !

C’est réellement un coup à vous faire sucrer votre compte, et croyez-moi, ce n’est pas une expérience des plus agréables.

Le picture marketing est souvent considéré comme l’avenir du marketing digital.

A tort ou à raison, c’est justement l’avenir qui nous le dira.

Laisser un commentaire