3 secrets pour créer un site web rentable

cash machine footer

Cash Machine : Guide Offert

Entrepreneur ? Arrêtez de vous faire pigeonner et soyez malin ! Découvrez les 8 meilleurs logiciels Web-Marketing pour créer des tunnels de vente performants sans vous ruiner (oui c'est possible !)

Créer un site web rentable et en vivre à 100%, oui, c’est possible ! Ce n’est pas une intox de ces web-marketeurs qui désirent vous refiler leur dernière formation à 1000 euros ou plus.

C’est possible. Seulement, ça nécessite du travail, beaucoup de travail. Et ça nécessite surtout de connaître certains secrets et de s’y coller. En voici trois de très importants :

Déballés comme ça, sans que l’on ne vous réclame des milliers d’euros comme ces web-marketeurs qui circulent sur la toile, ils n’ont l’air de rien. Pourtant, ils font partie des clés de tout succès en ligne. Découvrez chacun d’entre eux :

1er secret : créer un site web qui rapporte de l’argent en définissant une architecture web orientée client

comment créer site web qui rapporte argent architecture web

Créer un site web rentable, c’est d’abord et avant tout penser à vos visiteurs lors de la conception et de la mise en place de son architecture. Sinon, c’est peine perdue : le courant va difficilement passer entre vos futurs clients et vous, même si vous bossez dessus comme un malade.

Si votre site ressemble au labyrinthe du minotaure, votre client va s’y perdre. S’il s’y perd, il va le quitter. Et s’il le quitte dans ces conditions-là, il ne va pas y revenir. Vous aurez perdu la possibilité de faire des affaires avec ce client-là.

Votre site doit avoir une architecture orientée clients. Pour y parvenir, suivez ces 4 étapes :

1. Déterminez avec précision votre public cible.

Vous ne pouvez pas construire un site orienté clients si vous n’avez pas déterminé avec précision quel est votre public cible. Par exemple,

  • si vous ne savez pas quels sont les problèmes de ce public-cible, votre site web ne sera pas structuré de façon à lui faire immédiatement voir que vous avez la solution ;
  • si vous ne connaissez pas son sexe, les couleurs de votre site web, et son design tout entier pourraient ne pas lui parler. Il pourrait ne pas s’y sentir comme un poisson dans l’eau. Et cela pourrait l’amener à penser qu’il n’est pas au bon endroit ;
  • si vous ne savez pas quelle est sa catégorie socio-professionnelle, le vocabulaire employé et le langage adopté sur votre site pourraient le repousser. Vous n’utiliseriez pas les mots dont il se sert pour décrire sa réalité. Vous ne parleriez pas comme lui. Vous perdrez alors en crédibilité et n’établirez pas une forte connexion émotionnelle avec lui ;

Pour déterminer avec précision votre public cible, le mieux, c’est encore d’en définir l’avatar.  Un avatar, c’est en quelque sorte une personne imaginaire à qui vous donnez un nom, un visage, et qui répond au profil de votre client-type.

Pour réussir à en créer un, il vous faudra comprendre la douleur que vit quotidiennement ce client-type à cause de son problème. Il vous faudra voir ce qu’il voit, entendre ce qu’il entend, ressentir ce qu’il ressent. Bref, il vous faudra vous mettre dans ses souliers, être hautement empathique.

Le secret pour y parvenir ? Suivez les vidéos YouTube où votre client-type brosse son quotidien. Parcourez les forums où il en parle, les commentaires Amazon qu’il fait là-dessus.  Rassemblez tout ce que vous aurez trouvé à ce sujet, puis examinez-le. Prêtez attention aux mots utilisés par votre client-type. Puis, allez au-delà : cherchez à percer l’émotion derrière ces mots, à vous mettre à la place de ce client-type.

Une fois cela fait, ce sera un jeu d’enfant de construire une fiche qui décrit :

  • le sexe de votre client-type ;
  • sa catégorie socio-professionnelle ;
  • sa tranche d’âge ;
  • le problème qu’il a et qui colle à la thématique que vous comptez aborder sur votre site ;

Une fois cette fiche prête, vous serez en présence de votre avatar. Faites-vous-en alors une image que vous garderez à l’esprit au moment de construire l’architecture de votre site web.

2. Regardez ce qui se fait déjà dans votre domaine.

Maintenant que vous avez déterminé votre public cible, fouinez du côté des sites concurrents. Cherchez à percer à jour leur architecture.

Mais attention, ne les copiez pas systématiquement. Si vous le faites, vous risquez d’être mal barré. Car il n’est pas exclu que vos concurrents n’aient pas pensé « clients » lors de la conception de leurs sites web.  Contentez-vous donc de vous en inspirer, de piocher par ici et là les idées qui vous permettront de construire un site rentable.

De plus, lors de vos recherches, notez tous les défauts dans la cuirasse de ces sites web. Ils pourraient être l’occasion pour vous de vous démarquer.

3. Dessinez ou écrivez l’architecture de votre site web

Vous ne le savez peut-être pas, mais la plupart des meilleurs sites web ne commencent pas sur un ordinateur. Ils commencent sur un papier. Bon, certains utilisent aussi des ordinateurs pour dessiner ou écrire 🙂

Faites, sur papier, une esquisse de ce que pourrait être votre site. Que vous utilisiez des dessins ou des mots, le plus important est que vous ayez une idée approximative de ce que va être votre site internet.

Quand un utilisateur vient sur votre site, que voit-t-il en premier ? Quelle sera la configuration de votre page d’accueil et comment cette page renseignera-t-elle le client sur tout ce qu’il pourrait désirer ? Répondre à cette deuxième question vous guidera dans la construction des rubriques et des pages de votre site.

4. Testez votre architecture sur papier

C’est une phase importante. Elle consiste à construire des scénarios utilisateurs à partir de l’architecture obtenue précédemment. Rien de très compliqué, rassurez-vous !

Les scénarios utilisateurs sont les divers chemins que votre avatar pourrait emprunter pour accéder aux divers contenus sur votre site web. Assurez-vous qu’il lui est facile d’aller là où il veut aller. Le plus flemmard de vos visiteurs doit pouvoir y trouver pour son compte sans se casser la tête ou sans péter un câble.

Si vous désirez en apprendre davantage sur la construction de l’architecture d’un site, lisez donc l’article sur comment créer un site internet professionnel soi-même en 4 étapes.

Une fois ces 4 étapes franchies, vous pouvez parfaire votre architecture et démarrer la réalisation proprement dite de votre site internet. À partir de là, il vous faudra  des thèmes et des plug-ins pro.

2ème secret : créer un site web rentable en utilisant des thèmes et plug-ins pros

comment créer site web qui rapporte argent thèmes plugins

Si vous voulez créer un site web rentable, choisissez avec soin les thèmes et plugins utilisés. Veillez à ce qu’ils soient pro. Vous allez comprendre pourquoi en poursuivant votre lecture :

Les thèmes pro

Il y a un facteur impossible à ignorer si vous voulez créer un site web qui vous rapporte un max d’argent : c’est la fonction responsive !

Aujourd’hui, on ne se connecte plus seulement à partir des ordinateurs, mais également depuis les Smartphones, les tablettes, etc.

Si votre site ne tient pas compte de cette réalité, la majeure partie de vos clients potentiels vont vous lâcher la grappe.

Maintenant, vous devez savoir une chose : le thème choisi influencera la fonction responsive de votre site internet. Donc, ce serait une grosse bourde de votre part d’en prendre un au hasard. Alors prenez bien votre temps pour choisir le thème parfait pour votre site.

Autre chose : 3 secondes ! C’est le temps que fait un utilisateur avant de zapper une page ou un site web qui ne s’ouvre pas.

Vous aurez beau travailler de nombreux autres aspects de votre référencement, si votre site internet ne s’ouvre pas en moins de 3 secondes, vous n’aurez pas un trafic de qualité. Car les internautes sont de plus en plus pressés aujourd’hui.

Voilà pourquoi le thème utilisé pour votre site internet doit impérativement offrir une excellente vitesse de chargement à vos pages. Sinon, vous allez énerver vos visiteurs, et ils s’en iront ailleurs.

Donc, la question que vous devez vous poser, c’est : « Où trouver des thèmes qui répondent à tous ces critères ? »

Vous pourriez vous essayer aux gratuits. Mais ne vous attendez pas à ce qu’ils aient toutes ces fonctionnalités.

Il vaut mieux aller directement vers les pros. Ils sont peut-être payants, mais ils font le job. De plus, leur qualité, le professionnalisme de leur design séduira davantage vos visiteurs.

Avec les thèmes pro, vous ne vous cassez pas la tête. Il vous suffit simplement de :

  • veiller à en sélectionner un qui convienne à la nature de votre site. Si vous avez un blog, vous devez choisir un thème entièrement dédié pour les blogs. Si vous avez un site d’e-commerce, vous devez choisir un thème e-commerce et ainsi de suite ;
  • tenir compte du sexe de votre avatar afin de faire les bons choix visuels, ceux qui vont le toucher ;
  • choisir un thème qui convienne à l’architecture de votre site.

Oubliez donc les gratuits, et prenez un thème pro, un thème premium. Trois boutiques offrent les meilleurs de ce domaine. Quelle que soit la configuration du site internet que vous désirez faire, vous y trouverez ce que vous cherchez. Il s’agit de :

  • Mythemeshop : c’est la solution parfaite pour votre site en ligne. La boutique réunit près de 400 000 utilisateurs dans le monde entier et propose une gamme variée de thèmes pour le bonheur de vos utilisateurs. Mythemeshop, c’est 112 thèmes professionnels dont 50 pour les blogs, 16 pour les sites business, 15 pour les sites d’e-commerce, 17 thèmes polyvalents, 41 thèmes magazine et 14 thèmes populaires. Dans cet ensemble, vous devriez pouvoir trouver la perle rare qu’il faut pour créer votre site web ;
  • Thrive Themes : c’est une boutique dont les thèmes sont essentiellement conçus pour améliorer votre taux de conversion. Ils sont connus pour leurs vitesses de chargement optimisées et leurs générateurs de pages intelligents. Ils sont 100 % responsive et vous permettent d’offrir à vos visiteurs la meilleure expérience utilisateur possible ;
  • Envato Market est une place marché où vous avez des thèmes pour tous les budgets. À partir de 2 dollars, vous avez des thèmes sur ThemeForest pour booster votre activité en ligne. Faites-y un tour vous-même pour vous en faire une idée.

Si vous voulez avoir des thèmes qui respectent les normes de sécurité et vous fournissent un support technique permanent, ces 3 boutiques sont le must.

Ce n’est pas comme sur certaines boutiques où quand vous avez un souci avec votre thème, votre site est bloqué, et personne ne vient pour vous dépanner. Ça vaut vraiment le coup de les essayer, vous les adopterez sûrement.

Des plug-ins pros

Un plug-in est un programme qui vous permet d’ajouter une fonctionnalité intuitive à votre site internet.

Vous pouvez ajouter à votre site des fonctionnalités comme les avis et commentaires, la gestion intuitive de vos contenus, les formulaires de contact et d’inscription, l’affiliation, etc.

Vous avez certainement entendu parler des plugins gratuits et performants. Faites une croix là-dessus ! C’est trop risqué de mettre sur son site internet un plug-in dont on ne connaît pas la provenance. Les plug-ins gratuits ne sont pas toujours développés par des programmeurs sérieux. Ils peuvent vous créer de gros bugs.

Ce genre de plug-ins peut dégommer tous vos efforts en un laps de temps et vous faire prendre un sérieux coup de vieux. Faites gaffe à eux. Optez pour les plug-ins premium. L’investissement vaut vraiment le coup. Encore qu’au fond, vous ne déboursez pas grand-chose, quand on compare leur prix à ce que vous allez gagner avec leurs utilisations.

Voici 2 plug-ins que vous devriez essayer pour votre site web :

  • Thrive Architect : c’est un plug-in très intéressant qui vous permet de créer et de gérer votre contenu comme vous le voulez. Il contient un guide de démarrage qui vous permet une prise en main parfaite des fonctionnalités. Il est très rapide et s’intégrera parfaitement à votre web site. Vous avez une interface qui vous permet d’ajouter des colonnes à votre contenu, de manipuler vos images sans vous casser la tête, de copier et de supprimer des éléments sans avoir à bûcher des codes HTML. Il intègre des options intelligentes de formatage de texte qui vous permettent d’ajouter et d’utiliser des titres. Avec ce plug-in, vous avez de quoi mettre en surbrillance des parties de vos contenus pour attirer vos lecteurs. Vous avez accès à une gamme variée de polices pour donner le plus de charme possible à vos textes. Ce bijou est disponible sur la boutique Thrive Themes ;

plugin thrive architect thrivethemes

  • Thrive Leads : assurément la meilleure extension du marché pour capturer des emails sur son site web. C’est d’ailleurs celui que j’utilise sur ce site car en plus d’avoir une connexion API avec mon logiciel d’emailing préféré SG Autorépondeur (le meilleur autorépondeur niveau rapport qualité/prix), Thrive Leads se synchronise parfaitement avec Thrive Ultimatum, le plug-in pour créer des campagne scarcity en evergreen.

plugin thrive leads thrivethemes

  • Social Locker : si vous voulez que votre site vous rapporte de l’argent, vous vous devez d’amener du trafic dessus. Et quoi de mieux pour ramener du trafic que de proposer aux lecteurs de partager votre article ? Mais voilà, il est statistiquement moins probable qu’une personne partage un article lorsque celui-ci a accès a la totalité du contenu que lorsqu’une partie de ce contenu lui est retiré. Avec Social Locker vous pouvez à présent proposer à vos lecteurs de débloquer une partie de votre contenu contre un partage sur un de leur réseau social préféré. Vous amenant donc petit à petit et tout naturellement de potentiels futurs clients.

  • Social Warfare : ce plugin est un peu comme le frère de Social Locker. La seule différence réside dans le fait qu’avec Social Warfare vous proposez à votre lecteur de partager votre contenu si et seulement si celui-ci leur a plu. Parole de Hater, c’est de loin la meilleure extension WordPress de partage de réseau social du marché. Et c’est d’ailleurs pourquoi je l’utilise sur tous mes sites. À se la procurer les yeux fermés !

plugin social warefare

Ceci étant dit, passons tout de suite au 3ème secret pour créer un site web rentable.

3ème secret : créer un site web rentable en multipliant les sources de revenus

comment créer site web qui rapporte argent multiplier sources revenu

Si vous voulez créer un site web qui vous rapporte autant d’argent que possible, il vous faut y multiplier les sources de revenus. En voici quelques-unes des plus utilisées :

  • l’affiliation : ici, grosso modo, il s’agit pour vous de vendre les produits d’autrui et de percevoir une commission d’au moins 30% la plupart du temps. C’est une option très intéressante pour commencer. Car vous éliminez d’emblée le temps passé (parfois plusieurs mois) à créer soi-même un produit, et rentabilisez plus vite l’affaire. Mais attention à ne pas sélectionner les mauvais programmes d’affiliation : leurs produits sont rarement de bonne qualité, et/ou ils ne vous reversent pas vos commissions à bonne date. Il vaut mieux aller vers les plus connus du marché ou travailler directement avec des plateformes professionnelles d’affiliation  telles que 1.TPE ou Clickbank.
  • la vente de vos propres produits et services : en développant vos propres produits et services, vous maîtrisez davantage l’encaissement des ventes. De plus, vous vous placez dans la position de l’affilieur qui pourrait avoir des centaines d’affiliés à son service, multipliant ainsi les canaux de distribution de vos produits et services. Vos produits pourraient prendre la forme d’ebooks, de programmes audio ou même vidéos. En général, à contenu égal, vous pourrez facturer vos vidéos plus chères que vos fichiers audio ou vos ebooks. Mais ce n’est pas tout : si vous avez une boutique e-commerce, vous pourriez y vendre des tas de produits de nature très différente : des produits de beauté, des appareils électroménagers, des logiciels, des compléments alimentaires, des équipements de sport, etc. Vos services pourraient être du coaching en ligne ou en présentiel. Si vous êtes un véritable expert, il s’agit d’une formule qui marche bien. Car les gens comprennent la nécessité de se faire accompagner pour réussir.
  • Les articles sponsorisés : il s’agit d’un article que vous rédigez sur un sujet, un produit, un service, etc, et que vous publiez sur votre propre blog à la demande d’un annonceur. Et ce dernier vous paie pour le faire. Il vous paie parce qu’il profite ainsi de l’audience de votre site internet tout en se créant ainsi un lien vers son propre site web ; ce qui est très bon pour son référencement naturel. Les articles sponsorisés s’avèrent en général plus profitables que les quelques centimes de publicité obtenus avec Google. Car l’annonceur pourrait vous payer entre 30 et plusieurs centaines d’euros pour un seul article. Tout dépend de la taille de votre trafic, de sa quantité, et de votre propre réputation. En matière d’articles sponsorisés, deux options s’offrent à vous :
    • vous pouvez écrire et vendre des articles à forte valeur ajoutée pour des sites ou des marques bien spécifiques ;
    • vous pouvez diffuser certains des articles de votre blog sur des sites de contenus contre un paiement.
  • AdSense : en gros, il s’agit du programme de Google qui vous rapportera de l’argent si vous acceptez de placer sur votre site les bannières publicitaires de ses clients. C’est un système où les annonceurs qui désirent faire de la pub créent des annonces à partir de certains mots-clés. Si elles vous conviennent, vous pouvez les diffuser sur votre site. À chaque fois qu’un visiteur clique sur le lien, l’annonceur paie un montant donné, vous êtes rémunéré au clic. Pour que vous puissiez gagner le max d’argent, il faut que les annonces soient cliquées. Vous devez donc être malin dans leur positionnement. Cela ne doit pas se faire au hasard. Positionnez votre annonce dans votre texte ou à côté de votre texte en utilisant les mêmes couleurs de texte et de fond de page. Plus haut vous positionnez la publicité, plus elle est visible et vous rapporte de l’argent. Ce positionnement amène les visiteurs à croire que la publicité fait partie de votre contenu. Ils cliquent alors plus facilement. Mais autant vous le dire tout de suite : pour la majorité des personnes, il s’agit d’une arnaque de Google. Ils sont très peu, ces sites à qui AdSense rapporte de quoi vivre. Car vos visiteurs sont insensibilisés aux bannières publicitaires et cliquent rarement dessus. De plus, vous prenez le risque qu’ils prennent la tangente. Car ils haïssent les sites qui fourmillent de publicités. Vous devrez donc absolument éviter d’y mettre en grande quantité. 3 pubs par page, c’est déjà beaucoup trop ! Donc, cette source de revenus doit être perçue comme complémentaire. Elle ne devra jamais être la principale. Si vous désirez l’exploiter, il vous faut commencer par ouvrir un compte. AdSense vous aidera alors à placer des publicités sur votre site en tenant compte de votre contenu.

Voilà donc diverses sources de revenus. Si vous voulez créer un site web qui vous rapporte un max d’argent, combinez-les, associez-les. Rien ne vous empêche de vendre vos propres produits et services tout en proposant ceux d’autrui. Rien ne vous empêche de faire de temps en temps des articles sponsorisés et de mettre quelques bannières publicitaires issues d’AdSense sur votre site.

L’important sera de veiller à rester cohérent dans votre approche. Pensez toujours à vos clients dans le choix de vos produits, de vos programmes d’affiliation, des bannières AdSense, etc. S’ils ne collent pas avec les besoins de vos clients et/ou s’éloignent trop de la thématique de votre site,  ne les proposez pas. Vous ne vendrez pas suffisamment et vous perdrez de nombreux abonnés.

Si vous avez des préoccupations ou tout type de commentaires sur comment créer un site web rentable, merci de nous en faire part dans la zone réservée ci-dessous à cet effet.

Laisser un commentaire

CASH MACHINE : GUIDE OFFERT

Entrepreneur, créez un système marketing efficace

Obtenez plus de prospects, de clients et d'argent en utilisant l'un de mes 3 meilleurs systèmes marketing à haut taux de conversion

chevron-down