6 conseils e-commerce pour vendre bien et mieux

0 Partages

Qui n’a jamais rêvé de recevoir des conseils e-commerce avant d’ouvrir sa boutique en ligne ?

Dans cette jungle sans pitié qu’est Internet, j’en connais peu qui crachent sur un petit coup de pouce.

Et c’est particulièrement vrai en matière d’e-commerce, où la concurrence est plus que rude.

Le problème des conseils e-commerce, c’est qu’il y en a des bons et des moins bons.

Il n’est donc pas facile de faire le tri entre tout ce que l’on entend à ce sujet.

Voici 6 conseils avisés pour gérer efficacement votre e-commerce, du début à la fin.

De la phase de lancement à la vente et à la fidélisation, en passant par la promotion, je vous dis tout.

Conseils e-commerce pour se lancer

Ces conseils sont destinés à ceux qui souhaitent se lancer dans l’e-commerce.

Et bon nombre d’entre eux vont se demander par où commencer, ce qui est tout à fait normal.

Comme dans n’importe quel domaine, il faut avant tout bien préparer le terrain.

Préparer le terrain

En e-commerce comme ailleurs, pas question de se lancer à l’aveuglette sans savoir où l’on va.

Mon premier conseil e-commerce portera donc sur la préparation de l’activité.

Et cela commence par une solide étude de marché, en long, en large et en travers.

C’est en effet un prérequis essentiel pour savoir si une idée est viable sur le marché de l’e-commerce.

Savez-vous par exemple que vendre sur Internet ?

Il est important de savoir quel produit ou service vendre, afin de déterminer un budget prévisionnel.

Si vous faites simplement de l’affiliation par exemple, vos coûts de production seront quasiment nuls.

En revanche, si vous souhaitez vendre vos propres produits physiques, il faudra intégrer ce coût à votre budget.

Demandez-vous également à qui allez-vous vendre le produit en question.

Le choix de la cible est en effet déterminant en e-commerce.

Souhaitez-vous vous placer sur un marché très concurrentiel, ou au contraire sur un marché de niche ?

Enfin, allez-vous gérer vous-même l’intégralité de la chaîne de production et le stock ?

A contrario, prévoyez-vous plutôt de vous orienter vers un modèle de dropshipping sans stock ?

Bref, vous devez d’abord tâter le terrain afin de limiter la prise de risque tout en maximisant les gains.

Une fois que vous saurez où vous allez, vous pourrez passer à l’étape suivante : créer votre boutique.

Construire sa boutique en ligne

Ce conseil e-commerce va porter sur la création de la boutique en ligne proprement dite.

Et pour cela, deux solutions s’offrent à vous.

Soit vous optez pour un logiciel SaaS e-commerce, soit pour un CMS e-commerce open source.

Notez qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution, et que vous devez choisir en fonction de vos besoins.

Voici un bref topo de chacune de ces deux solutions.

D’un côté, le mode SaaS est particulièrement recommandé pour les débutants.

Il s’agit en effet d’une solution tout en un, qui permet de gérer très simplement une boutique en ligne.

Pas d’installation ni d’hébergement à prévoir : la structure est entièrement infogérée par le logiciel.

Les logiciels SaaS, comme Shopify ou GrooveKart, fonctionnent par abonnement mensuel.



Cet abonnement donne accès à toutes les fonctionnalités nécessaires pour créer une boutique performante.

De plus, ces logiciels proposent plusieurs formules, adaptées à tous les besoins et à la croissance d’une boutique.

Attention toutefois aux frais additionnels impromptus inhérents à ce type de logiciel.

Certains prennent par exemple un pourcentage du chiffre d’affaire en guise de rémunération.

De plus, la personnalisation de la boutique peut parfois montrer des limites pour les plus épris de liberté.

Ceux-là préféreront sans doute se tourner vers un CMS open source, comme PrestaShop ou WooCommerce.

Avec cette solution, vous pourrez créer une boutique en ligne totalement à votre image grâce aux add-on, des modules de personnalisation.

En revanche, l’open source est réservé à ceux qui savent coder, ou qui ont un bon prestataire avec qui travailler.

Il faudra également prévoir l’hébergement de la boutique, qui représente un coût supplémentaire.

Quelle que soit la solution choisie, sachez que vous pourrez toujours changer en cours de route.

Et ce, même si passer de l’open source au SaaS est plus simple que l’inverse.

Deux conseils e-commerce pour promouvoir sa boutique

Ça y est, votre boutique est enfin en ligne, et vous allez pouvoir vous jeter dans le grand bain.

Mais avoir une belle boutique ne sert à rien si celle-ci ne génère pas de trafic.

Ce qui nous amène à notre troisième conseil e-commerce.

Conseil e-commerce pour générer du trafic

Pour bien vendre sur Internet, il faut avant tout attirer des visiteurs vers la boutique.

Cela va notamment passer par un gros travail de seo e-commerce.

Pensez donc à optimiser votre boutique en ligne pour qu’elle soit bien référencée dans les moteurs de recherche.

Travaillez bien vos fiches produits, en veillant à éviter toute forme de duplicate content.

Votre boutique doit également être rapide, avec un temps de chargement le plus rapide possible.

N’oubliez pas non plus de travailler sur la version mobile de votre boutique en ligne.

Ce conseil e-commerce vous sera d’une aide précieuse si votre cible achète principalement sur mobile.

Vous pouvez choisir de décliner votre site en version mobile, grâce à Shopify par exemple.

Vous pouvez aussi créer deux boutiques distinctes, mais seulement si vous vendez beaucoup sur mobile.

Dans le cas contraire, ne perdez pas de temps à développer deux boutiques, et contentez-vous d’une version mobile.

Une fois la boutique bien référencée et les visiteurs présents, il faudra toutefois leur offrir le meilleur.

Travailler l’expérience client

Ce n’est pas le tout de créer une belle boutique qui génère du trafic.

Et pour cause : si ladite boutique ne plaît pas aux visiteurs, ces derniers ne s’y éterniseront pas.

Il faut donc leur offrir la meilleure expérience possible, et pas seulement visuellement.

Les acheteurs en ligne sont très impulsifs, et ont besoin de trouver très rapidement ce qu’ils cherchent.

Outre la vitesse de chargement, l’arborescence de la boutique devra donc être claire pour offrir une navigation fluide.

Utilisez pour cela les filtres à facettes, afin de permettre aux visiteurs de trouver rapidement le produit qui les intéresse.

Pensez également à innover régulièrement, et à proposer ce qu’aucun autre concurrent ne propose.

Appuyez-vous sur les réseaux sociaux pour interagir avec votre communauté, et les rediriger vers votre boutique.

Ce n’est qu’au prix d’une expérience client idyllique que vous parviendrez à vendre.

Vendre et fidéliser en e-commerce

Ici, les conseils e-commerce vont surtout porter sur la conversion de la boutique.

Mais je ne m’arrêterai pas là, puisque je vous expliquerai aussi comment fidéliser la clientèle.

Maximiser la conversion

Pour bien vendre sur Internet, il faut travailler absolument chaque étape du tunnel de conversion.

De l’arrivée des clients sur le site à la vente, tout doit être fait pour les aider à finaliser l’achat.

Comme nous venons de le voir, l’expérience client doit être irréprochable pour aider le client à se projeter.

Il faut également savoir que plus celui-ci avance dans le tunnel, et plus le risque d’abandon est élevé.

La plupart du temps, les abandons sont dûs à de mauvaises surprises concernant le prix.

Beaucoup de boutiques n’informent pas le client des frais de livraison par exemple.

C’est ainsi que ces derniers se retrouvent d’un seul coup avec 10 euros de plus dans leur panier, sans en avoir été avertis.

Arrangez-vous donc pour communiquer de façon transparente, et n’appliquez pas de frais “surprises” dans la mesure du possible.

L’autre raison des abandons de panier, c’est le manque de confiance du client vis-à-vis du site.

Et cela vaut non seulement pour le traitement des données personnelles, mais aussi pour le paiement.

Inutile de préciser que vous devez garantir un paiement 100 % sécurisé sur votre boutique.

Travaillez aussi votre page panier et votre page paiement, de façon à rassurer l’acheteur sur le côté officiel de votre site.

Vous pouvez pour cela utiliser ThriveCart, un logiciel de création de page panier très performant que j’utilise personnellement.

Si vous vous débrouillez bien, votre dernier conseil e-commerce portera sur la stratégie de fidélisation.

Fidéliser la clientèle d’un site e-commerce

Bravo, vous avez vendu vos premiers produits, c’est le début du succès e-commerce.

Mais pas question de se reposer sur ses lauriers pour autant.

N’oubliez jamais que la clé de la réussite en e-commerce, c’est la fidélisation.

De nos jours, mieux vaut en effet vendre 10 produits au même client, qu’un seul produit à 10 clients.

Vous devez donc privilégier des clients fidèles plutôt que fugaces.

Pour ce faire, vous allez devoir fidéliser votre clientèle sur le long terme.

D’une part, parce que vous augmenterez naturellement vos ventes, mais aussi votre panier moyen.

Et d’autre part, parce qu’un client fidèle est un client satisfait.

Or, un client satisfait est toujours enclin à recommander un service auprès des autres.

Vous pouvez par exemple faire de vos clients fidèles les ambassadeurs de votre marque.

Ces derniers pourront ainsi promouvoir vos produits et amener d’autres clients vers vous.

Sachez que non seulement les clients uniques ne reviendront pas vers vous, mais ne recommanderont pas non plus vos produits.

Vous avez donc tout intérêt à fidéliser un maximum vos clients, quitte à en avoir peu au début.

Vous verrez que votre réputation va se construire au fur et à mesure, et que les ventes suivront naturellement.

0 Partages

Laisser un commentaire