Comment faire un coup de pub : le guide complet

Quand on veut se faire connaître rapidement, le coup de pub est la meilleure solution.

De très nombreuses marques sont entrées dans les annales grâce à un petit coup de com’ bien placé.

Et si vous réussissez votre coup, c’est la garantie de vous rendre mémorable pendant très longtemps.

Mais si vous vous loupez, c’est aussi la garantie d’être la risée du web, voire de vous faire lyncher.

Autrement dit, un coup de pub oui, mais pas n’importe lequel.

Voici donc un petit manuel du coup de pub sur Internet.

Coup de pub : quel intérêt ?

Le coup de pub est avant tout destiné à marquer les esprits.

L’idée, c’est d’ancrer une marque ou une entreprise dans l’esprit du consommateur, afin qu’il s’en souvienne.

Et le gros avantage du coup de pub, c’est son effet domino, également appelé cascade publicitaire.

Même s’il faut parfois (souvent) dépenser un peu d’argent au départ, les retombées sont généralement spectaculaires.

Pour peu qu’on calibre bien le premier tir, les événements qui suivent s’enchaînent touts seuls.

Sitôt la machine lancée, vous n’avez plus à lever le petit doigt !

En cela, faire un coup de pub est un excellent moyen de publicité pour PME.

Le coup de pub peut servir aussi bien à se faire connaître, qu’à renforcer sa notoriété.

Dans tous les cas, l’objectif final reste le même : gagner en visibilité auprès des consommateurs.

À quelle occasion faire un coup de pub ?

Ce ne sont pas les occasions qui manquent pour faire un coup de pub.

Pour commencer, on peut l’utiliser pour se faire connaître au démarrage de son activité.

Les jeunes entrepreneurs ont souvent un budget serré quand ils se lancent.

Il faut donc soigneusement choisir ses actions marketing, et ne pas semer aux quatre vents le peu de deniers dont on dispose.

Le marketing des débuts doit en effet être précis et efficace.

Et faire un coup de pub permet de déployer peu de moyens pour beaucoup de retombées.

Il peut aussi s’agir de lancer un nouveau produit.

C’est en effet une stratégie qu’ont adopté beaucoup de grandes enseignes, comme Monoprix par exemple.

Toujours dans une optique d’efficacité, faire un coup de pub est un bon moyen d’accroître la notoriété d’un produit à venir.

Il permet de communiquer en amont autour du lancement, et ainsi diminuer les coûts de publicité.

Par ailleurs, le coup de pub est une action qui doit être très brève, et ne pas trop durer dans le temps.

Sinon, on prend le risque de le faire retomber comme un soufflé.

À ce titre, il est parfait pour communiquer autour d’un événement.

Faire un coup de pub : doit-on être prêt à tout ?

C’est l’éternelle question sur l’éthique du marketing.

Doit-on vraiment être prêt à tout pour vendre ?

Donald Trump et consors vous diront que oui, et useront et abuseront sans vergogne du coup de pub.

D’autres en revanche, diront que non, tout n’est pas bon à prendre en marketing.

Et que le coup de pub n’a de valeur que s’il est moralement acceptable.

En gros, il ne faut pas que le coup de pub se transforme en coup de p*te.

Pas très joli comme jeu de mots, mais tellement représentatif !

De mon point de vue, un coup de pub n’est réussi que s’il fait le buzz dans le bon sens.

C’est-à-dire qu’il se joue à la loyale, sans mettre à mal la réputation d’un concurrent par exemple.

Déjà, car c’est quand-même un peu plus correct, même si la loi du business est sans pitié.

Mais surtout, parce qu’un coup de pub construit de la mauvaise façon, ce n’est pas très bien vu.

Après, pour ce qui est de flirter avec les limites de la moralité ou des bonnes moeurs, c’est autre chose.

Car repousser les limites et choquer volontairement, ça peut aussi avoir du bon.

Mais là encore, attention à faire preuve de justesse, sans aller trop loin.

Car dans ce genre de cas, les gens ne font pas de cadeau.

Et il devient difficile d’éviter le bad buzz.

Comment éviter le bad buzz ?

Le bad buzz marketing, c’est la pire crainte des marketeurs.

Et le problème, c’est qu’on ne le voit pas toujours venir.

Car les limites sont propres à chacun.

Et ce qui va en choquer certains sera au contraire très drôle pour d’autres, et inversement.

En général, un bad buzz se produit quand on va un peu trop loin dans le trash, le vulgaire ou le douteux.

Mais encore une fois, les limites sont propres à chacun.

Alors quand on veut faire un coup de pub, il n’y a malheureusement pas de solution miracle pour éviter le bad buzz.

Ceci dit, bien connaître son audience permet de limiter les risques.

En connaissant les goûts de vos visiteurs, ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas, vous pouvez adapter vos contenus.

Les réseaux sociaux, temples du coup de pub

Un bon coup de pub s’appuie essentiellement sur le marketing viral.

Car rappelons que le but de la manœuvre, c’est de gagner en visibilité en propageant une info au maximum.

Et s’il y a un endroit rêvé pour ça, c’est bien les réseaux sociaux.

C’est de l’essor de ce canal de communication qu’est née la viralité.

Sur les réseaux sociaux, tout va très vite.

La moindre petite information est propagée à la vitesse de l’éclair.

En cause : la fonction partage, qui permet de relayer des infos à l’infini.

C’est donc le meilleur endroit pour faire un coup de pub.

Pour obtenir de bons résultats, misez tout sur des contenus très visuels et interactifs.

Marquez les esprits, afin d’encourager les gens à relayer vos contenus.

Vous pouvez notamment utiliser le newsjacking.

Il s’agit de rebondir sur une actualité, afin de s’approprier la visibilité de cette dernière.

Cette technique est très efficace si elle est mise en place rapidement.

Idéalement, en concomitance avec l’actualité, afin ne pas laisser retomber le scoop.

C’est comme ça que le coup de pub va se créer.

Et newsjacking ou pas, n’oubliez pas qu’un coup de pub est toujours une opération éphémère.

Il faut surprendre le public avant tout, et passer à la suite rapidement.

Laisser un commentaire