Création de contenu : concilier lisibilité et SEO

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le contenu est le premier facteur de référencement pris en compte par Google.

Autrement dit, plus votre contenu sera qualitatif, mieux votre site sera référencé.

Et plus vous générerez de trafic.

C’est d’ailleurs pour ça que le marketing de contenu s’est autant développé ces dernières années.

Mais aujourd’hui, je vais vous parler d’un autre type de contenu, qui est tout aussi important.

Je parle du contenu écrit, dont la qualité doit être irréprochable.

Mais au-delà de la qualité, votre contenu doit surtout être parfaitement lisible.

Je vous donne donc quelques astuces pour concilier lisibilité et SEO dans le cadre de la création de contenu.

De l’importance d’un contenu lisible

Comme je vous le disais en introduction, le contenu est la première chose que Google va prendre en compte pour le référencement.

Or, l’expérience utilisateur est très importante pour Google.

Un site qui n’offre pas une navigation fluide et une expérience agréable sera forcément pénalisé.

Et qu’est-ce qui rend l’expérience utilisateur agréable ?

Un texte facile à lire.

C’est particulièrement vrai pour les articles de blog, qui ne contiennent souvent que du texte.

Dans ce cas, il faut veiller à bien aérer la lecture, afin de la rendre la plus fluide possible.

De cette façon, le lecteur profitera d’une expérience agréable.

Ce qui, à terme, vous permettra d’augmenter votre trafic.

Et ce qui, à terme, plaira bien à Google.

En plus de plaire à vos utilisateurs bien sûr.

Stratégie de mot clé et lisibilité

Pour optimiser son contenu, il est nécessaire de bien choisir ses mots clés.

Mais il arrive que dans ce domaine, SEO et lisibilité ne soient pas très copains.

Car quand un utilisateur effectue une recherche dans Google, il se contente généralement d’une succession de mots clés.

Ce qui veut dire : exit les prépositions et autres mots de liaison.

Autre problème lié aux habitudes de recherches des utilisateurs : les accents et les apostrophes.

En général, quand on tape un mot clé dans Google, on a tendance à ne pas mettre les accents quand ledit mot clé évoque quelque chose de négatif.

A l’inverse, on met plus facilement les accents quand le mot clé évoque un sentiment positif.

Vous n’avez qu’à faire le test : essayez de taper le mot clé  “payer ses impôts” dans Google.

Vous verrez que non seulement vous zapperez l’accent circonflexe, mais qu’en plus vous zapperez aussi l’adjectif possessif.

Parfois, c’est même l’ordre des mots au sein d’une expression clé qui pose problème.

Par exemple, le mot clé “cheval mustang” est plus joli et facile à intégrer que “mustang cheval”.

Mais il a aussi moitié moins de volumétrie que son concurrent moins joli.

Alors comment faire quand on veut se positionner sur ce genre de mot clé à problème ?

La sémantique comme salut

Dans ce cas-là, le mieux reste de bien travailler la sémantique autour du mot clé.

Car il est bien évident que si vous avez un mot clé de type “publicité petite entreprise”, vous allez avoir du mal à produire un texte fluide.

Vous pourrez donc intégrer le mot clé exact dans votre h1, voire dans l’un de vos h2.

Et pour ce qui est du texte, vous pouvez remplacer le mot clé par “publicité pour une petite entreprise” par exemple.

La requête n’étant pas exacte, son impact d’un point de vue SEO sera un tout petit peu moins important.

Mais comme elle est très proche de la requête exacte, l’impact négatif sera moindre si vous travaillez bien la sémantique.

De cette façon, vous pourrez arriver à concilier lisibilité et SEO dans votre travail de création de contenu.

Création de contenu : attention à la voix passive

C’est une chose à laquelle on ne pense pas forcément.

Mais quand on crée du contenu, c’est pourtant un détail à ne pas négliger.

De nombreuses études ont prouvé que l’oeil humain était moins réceptif à la voix passive qu’à la voix active.

Il faut donc veiller à trouver le juste équilibre entre les deux.

Car ce n’est pas toujours simple d’éviter totalement la voix passive dans un texte.

Surtout dans le cadre d’un texte à caractère informatif.

Si vous rédigez sur WordPress, sachez que Yoast est un très bon outil pour avoir le contrôle sur cet aspect de la rédaction.

Il vous donnera en effet le pourcentage de phrases tournées à la voix passive, et vous indiquera si ce pourcentage est trop élevé.

Le test de Flesch pour analyser la lisibilité

Il s’agit d’un concept très américain.

En France, on préfère en effet évaluer la lisibilité d’un texte par rapport au style d’écriture, plutôt qu’en se basant sur des critères objectifs.

Toujours est-il que le test de lisibilité est un bon moyen de concilier lisibilité et SEO dans votre création de contenu.

A titre d’exemple, WordPress utilise le test de Flesch pour analyser la lisibilité du contenu.

L’algorithme se base sur des critères bien précis, comme le nombre de syllabes par mot et le nombre de mots par phrase par exemple.

Puis il attribue à votre texte une note sur 100.

Plus la note est élevée, plus le texte est considéré comme facile à lire.

Veillez donc à éviter les phrases trop longues, avec des mots à rallonge.

Contentez-vous de phrases courtes et percutantes, tournées à la voix active le plus possible.

Améliorer la lisibilité en aérant le texte

C’est le dernier point à prendre en compte dans la création de contenu.

Mettez-vous à la place du lecteur sur internet.

Est-ce que vous aimez lire un gros pavé, sans aucun saut de ligne, intertitre ni image ?

C’est le genre de chose qui nuit gravement à la lisibilité d’un texte.

Pour concilier lisibilité et SEO, vous devez donc impérativement aérer votre texte le plus possible.

Déjà, n’hésitez pas à sauter des lignes régulièrement.

Non seulement ça permet de fluidifier la lecture, mais en plus ça permet d’augmenter le temps passé sur le site.

Et ça, c’est un bon point pour le SEO.

Pensez aussi à séparer vos paragraphes par des intertitres.

De cette façon, le lecteur ne perdra pas le fil de sa lecture.

En outre, les images sont idéales pour aérer un texte un peu trop dense.

Elles permettent d’illustrer votre propos de façon ludique et interactive.

Encore un bon point pour le référencement de votre site.

La création de contenu, c’est essentiellement du bon sens.

Il suffit de se mettre dans la peau d’un lecteur, et d’adapter sa rédaction en conséquence.

Laisser un commentaire