Tout savoir pour créer une charte graphique attractive

N’importe quelle marque a besoin de créer une charte graphique pour sa communication.

Il s’agit de l’identité visuelle d’une entreprise, qui représente véritablement l’image de marque.

Avant de vraiment démarrer son activité, il faut donc impérativement établir une charte graphique.

Cependant, beaucoup de gens font l’erreur de zapper cette étape, multipliant ainsi les erreurs de communication.

Alors pour être sûr que vous ne commettrez pas cette erreur, je vous ai concocté un petit tuto spécial charte graphique.

Voici, en quelques mots bien choisis, comment créer une charte graphique attractive pour votre marque.

La charte graphique, qu’est-ce que c’est ?

Une charte graphique est une sorte de guide, permettant d’assurer la cohérence visuelle de la communication d’une marque.

Elle définit la façon dont la marque doit être représentée sur les différents supports de communication.

Ainsi, elle pourra différer légèrement en fonction du canal de communication.

Une charte graphique sur le web ne pourra pas être totalement identique à celle utilisée sur papier par exemple.

Mais le but étant la cohérence, les éléments fondamentaux devront systématiquement être présents quel que soit le support.

Je reviendrai en détail sur tous les éléments qui composent une charte graphique.

A quoi ça sert ?

Établir une charte graphique est absolument indispensable pour bien gérer la communication d’une entreprise.

Mais pour une obscure raison, beaucoup de jeunes entrepreneurs qui débutent pensent pouvoir s’en passer.

Alors ils y vont un peu au feeling, et se contentent de faire de l’A/B test pour voir où le vent les amène.

Mais si cette technique peut se justifier au tout début de la création d’une charte graphique, ce n’est pas une solution pérenne.

Résultat : on compte d’innombrables erreurs de communication.

Sans charte graphique, les messages marketing sont confus, et embrouillent le consommateur plus qu’autre chose.

Et ce dernier ne sait plus à quel saint se vouer.

Or, un consommateur a besoin de cohérence et de limites pour prendre ses décisions.

Pour comprendre l’idée, imaginez-vous enfermé dans une pièce sans lumière.

La première chose que vous allez faire, c’est chercher les murs pour pouvoir vous repérer dans l’espace.

Hé bien la charte graphique représente les murs.

Et communiquer sans charte graphique, c’est un peu comme lâcher un client dans une pièce noire.

Mais sans aucun mur pour pouvoir se repérer.

En outre, créer une charte graphique permet aussi au consommateur d’identifier clairement une marque au milieu des autres.

Quand vous voyez les publicités d’Apple par exemple, vous savez directement de quelle marque il s’agit.

Et ce, même si le logo de la marque n’apparaît qu’à la fin des publicités.

C’est le résultat d’une charte graphique clairement définie, et appliquée dans toute la communication d’Apple.

L’idée, c’est donc de fédérer toute une communauté autour d’une marque, grâce à son identité visuelle.

De telle sorte qu’en voyant un support de communication, tout le monde sache directement de quelle marque il s’agit.

Les qualités d’une bonne charte graphique

Pour être efficace, une charte graphique doit réunir plusieurs critères indispensables.

Elle doit notamment être complète, cohérente et flexible.

Complète

Pour créer une charte graphique qui fonctionne, il est nécessaire d’y intégrer absolument tous les éléments essentiels.

Ce qui suppose d’établir une liste exhaustive de tous les besoins de l’entreprise en terme de communication.

Si vous gérez l’intégralité de votre communication par vous-même, le travail est facilité.

Mais si vous travaillez avec un développeur ou un graphiste par exemple, vous devez veiller à leur transmettre votre charte graphique.

De cette façon, il pourront assurer une continuité entre tous les supports de communication utilisés.

Cohérente

C’est l’idée même de la charte graphique.

Car le but est justement d’apporter de la cohérence dans l’esprit du consommateur, afin de le guider dans son processus d’achat.

À ce titre, votre charte graphique doit être parfaitement fluide et intuitive.

C’est-à-dire que tous les éléments qui la composent doivent se justifier, et se compléter les uns les autres.

Si vous sentez qu’un des éléments que vous souhaitez intégrer fait tache dans le décor, c’est qu’il n’y a pas sa place.

Flexible

Pour créer une charte graphique attractive, il est essentiel de comprendre qu’elle doit être flexible.

Car en réalité, une charte graphique repose également sur des facteurs subjectifs, qui sont soumis aux aléas.

Comme les modes et tendances, ou les moeurs par exemple.

Et pour survivre et durer dans le temps, la charte graphique doit être évolutive pour s’adapter à ces changements.

Les codes couleurs qui étaient tendance il y a dix ans ne le sont peut-être plus aujourd’hui par exemple.

Puisqu’on parlait d’Apple tout à l’heure, la fameuse pomme croquée a bien évolué en quarante ans.

Elle est en effet passée de rayée multicolore dans les années 70, à noire brillante de nos jours.

Et c’est tout à fait logique, quand on repense à l’histoire des tendances en matière de couleurs.

Il y a quarante ans, la mode était au psychédélique et au flower power.

Mais désormais, c’est plutôt la sobriété et l’élégance qui priment en matière de communication.

Voilà pourquoi votre charte graphique doit impérativement s’adapter aux évolutions, pour rester dans l’air du temps.

Le logo au coeur de la charte graphique

Le logo est un des éléments fondamentaux à intégrer pour créer une charte graphique.

Je suis certain que vous pourrez me citer au moins dix marques que vous reconnaissez uniquement à leur logo.

C’est en effet un élément central, qui permet d’identifier une marque au premier coup d’oeil.

Votre logo doit refléter vos valeurs, mais aussi véhiculer des émotions.

Le marketing émotionnel est en effet au coeur de la charte graphique, dont le logo est l’étendard.

Le but, c’est que les clients soient envahis par l’émotion quand ils voient votre logo.

Que ce soit de la nostalgie, de la tristesse, de la joie ou de l’amour.

Un bon logo doit avant tout être simple et facilement identifiable.

Ne vous perdez pas dans des graphismes tarabiscotés, et allez à l’essentiel.

Le logo d’une charte graphique doit également être conçu pour durer dans le temps.

Ou en tout cas, dans ses grandes lignes.

Vous pouvez éventuellement y apporter quelques modifications mineures, comme les couleurs ou la taille par exemple.

Mais ne vous amusez pas à en changer tous les ans, au risque de brouiller votre message marketing.

Attention aussi à l’adaptabilité du logo.

Il doit en effet être conçu de façon à pouvoir être diffusé sur n’importe quel support.

Pensez notamment à son utilisation sur les réseaux sociaux, en guise de photo de profil ou de couverture par exemple.

De même, la forme de votre logo revêt une grande importance.

Car sachez que toutes les formes ne sont pas perçues de la même manière par le cerveau humain.

Une forme ronde véhiculera une idée de douceur, d’intelligence et de quiétude.

Tandis qu’une forme carrée reflètera plutôt la puissance, la fiabilité et l’autorité.

Pensez-y au moment de créer une charte graphique.

Les bonnes couleurs à utiliser pour créer une charte graphique

Les couleurs définissent l’identité visuelle d’une marque.

En cela, elles conditionnent fortement l’efficacité d’une charte graphique.

La bonne nouvelle, c’est que les possibilités sont infinies, tant la palette de couleurs disponibles est intarissable.

Vous pouvez donc vous servir des palettes prédéfinies par les différents logiciels que vous utilisez.

Mais vous pouvez également en créer de nouvelles, à l’aide de logiciels spécialisés cette fois.

Si tel est le cas, pensez à déposer votre création à l’INPI, afin qu’elle reste uniquement dévolue à votre marque.

Attention toutefois au nombre de couleurs que vous utilisez dans votre charte graphique.

Partez du principe que créer une charte graphique, c’est comme composer un look.

Il ne faut pas utiliser plus de trois couleurs à la fois.

Et bien sûr, tâchez de faire en sorte que ces couleurs fassent partie du même nuancier.

Ou au moins qu’elles soient complémentaires.

Vous pouvez par exemple jouer sur des nuances de gris, noir et blanc pour une charte graphique élégante.

Si vous préférez des couleurs plus vives, utilisez le spectre des couleurs pour la complémentarité.

Le bleu et le orange, le violet et le jaune, le rouge et le vert sont des associations qui fonctionnent.

Faites également attention à la signification et à la perception des couleurs.

Si vous faites du marketing international, utilisez plutôt des couleurs neutres.

En Chine par exemple, le rouge est un symbole de vitalité et de pouvoir.

Alors qu’au Liban, il représente plutôt le sang et la mort.

De même, les couleurs n’évoquent pas les mêmes émotions pour le cerveau humain.

Le bleu est un symbole de calme, de sécurité et d’intelligence, alors que le vert évoquera la nature, la fertilité et la naïveté.

L’importance de la typographie

Là encore, il s’agit d’un élément majeur à considérer avant de créer une charte graphique.

Ici, on s’intéressera surtout à la police d’écriture que vous utiliserez pour vos supports de communication.

Et pour une charte graphique attractive, l’idée principale reste encore et toujours la cohérence.

Définissez notamment votre police d’écriture en accord avec votre logo.

Elle doit amener de la cohérence et de la lisibilité à votre charte graphique.

En revanche, vous n’êtes pas obligé de reprendre la même police que celle que vous avez utilisée pour votre logo.

Mais assurez-vous que les deux se complètent et s’harmonisent entre elles.

Veillez également à ce que votre police d’écriture soit facilement lisible.

Pour ça, assurez-vous que sa taille soit suffisante, et adaptez cette dernière au support si nécessaire.

De même, n’utilisez pas de police trop fantaisiste, ou aux caractères trop serrés, ce qui en réduirait la lisibilité.

Faites aussi attention à choisir une police qui soit prise en charge par les différents logiciels et navigateurs Internet.

Par ailleurs, sachez qu’au même titre qu’un logo ou une couleur, une police d’écriture véhicule un message propre.

Les polices avec empattement, comme Times New Roman ou Garamond par exemple, reflètent le sérieux.

Elles donneront à votre marque une image traditionnelle et sérieuse, voire plutôt stricte et austère.

Elles conviendront donc parfaitement au juridique ou au médical par exemple.

Quant aux polices sans empattement, comme Verdana ou Arial, elles sont un peu plus décontractées.

Mais on reste sur une image sérieuse, quoique plus ancrée dans la modernité et l’élégance.

Ce type de police ira notamment très bien pour une marque de haute technologie.

La dernière famille de police est dite cursive.

Il s’agit de toutes les polices qui paraissent manuscrites, comme Monotype Corsiva ou Lucida Handwriting par exemple.

Ces polices insuffleront un vent de fraîcheur et de fantaisie à votre charte graphique.

Elles sont donc parfaites pour une marque qui se veut légère et frivole, mais aussi pour un positionnement de luxe.

Vous pouvez faire votre choix parmi les nombreux sites web qui référencent les différentes polices d’écriture.

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi les polices existantes, vous pouvez toujours créer la vôtre.

Créer une charte graphique, c’est un peu comme imaginer un design pour site web.

Il faut de la cohérence et de la clarté pour aider les utilisateurs à identifier la marque.

Ne perdez pas non plus de vue que la clé d’une charte graphique efficace et attractive, c’est l’harmonie.

Et qu’elle doit coller non seulement à vos besoins, mais aussi aux attentes de votre cible.

Laisser un commentaire