Comment créer une plaquette commerciale qui déchire

Créer une plaquette commerciale est une étape obligatoire pour la plupart des entrepreneurs.

Malgré la prédominance du digital, le print est en effet toujours dans la course.

Et dans un palpitant duel print vs digital, la plaquette commerciale est un juge de paix d’une aide précieuse.

Outil de communication indispensable, ce petit dépliant est idéal pour développer son image de marque.

À distribuer à des prospects lors de salons et conférences, ou tout simplement à des clients, la plaquette commerciale s’affiche en alliée.

Voici comment créer une plaquette commerciale attractive, à consommer sans modération.

Les objectifs de la plaquette commerciale

Avant de penser à créer une plaquette commerciale, il faut savoir à quoi elle va servir.

Il peut par exemple s’agir d’une plaquette destinée à présenter les différents produits à la vente.

On peut aussi faire une plaquette commerciale de présentation en vue de lancer un nouveau produit.

Les plaquettes promotionnelles peuvent également servir à présenter l’entreprise.

On utilisera alors le storytelling pour raconter son histoire, et éventuellement présenter ses services.

Bref, il n’existe pas une mais bien des plaquettes commerciales.

Le tout est de savoir pourquoi on souhaite créer une plaquette commerciale, et quels sont les objectifs poursuivis.

Connaître le but de sa plaquette permettra ainsi de déterminer le type de format et de contenu à proposer.

Il faut aussi savoir à qui elle va être destinée, et par qui elle va être lue.

Faire une plaquette commerciale pour un prospect n’est pas la même chose que pour un client ou un concurrent.

La plaquette vise-t-elle des prospects dits froids, rencontrés au détour d’un événement professionnel ?

Est-elle au contraire destinée à des clients réguliers, ou qui connaissent déjà l’entreprise ?

De même, s’agit-il d’une plaquette commerciale BtoB ou BtoC ?

Toutes ces informations sont absolument essentielles pour créer une plaquette commerciale pertinente.

Elles serviront en effet à constituer un cahier des charges précis, ainsi qu’à déterminer un budget.

Une fois le cahier des charges terminé, il faudra passer à la réalisation proprement dite.

Et pour cela, la matrice AIDA est une ligne de conduite parfaite.

Créer une plaquette commerciale avec la matrice AIDA

La matrice AIDA est une aide marketing assez indispensable au quotidien.

Cette méthode est particulièrement utile pour créer une plaquette commerciale efficace.

Toute la difficulté de ce support est en effet de plaire et d’inciter à l’engagement en quelques pages seulement.

Inutile de préciser qu’il est difficile de s’étaler en longueur sur un petit dépliant.

Il faut donc optimiser chaque page de la plaquette commerciale au maximum.

On commencera donc par le A : attirer l’attention.

Cela passe par un look sexy et plaisant, en accord avec les codes du domaine d’activité.

Chaque secteur possède en effet ses propres codes, notamment au niveau du choix des couleurs.

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à récupérer quelques plaquettes concurrentes pour s’en inspirer.

On poursuit la création de la plaquette commerciale avec le I : susciter l’intérêt.

Ici, il s’agira d’un contenu soigné et à forte valeur ajoutée.

Inutile de créer une plaquette commerciale qui n’apporte rien au lecteur : elle ira directement à la poubelle.

En plus de malmener l’environnement, on gaspille ainsi du temps et de l’argent précieux en marketing.

Troisième lettre de la matrice AIDA : le D, pour le désir.

Une fois l’intérêt du lecteur capté, il faudra parvenir à créer chez lui un désir de passer à l’action.

Pour cela, il faudra notamment le convaincre que les freins qu’il rencontre n’ont pas lieu d’être.

Faire une plaquette commerciale nécessite enfin de respecter la lettre A : action.

C’est en effet le but ultime d’une plaquette ou d’un dépliant promotionnel.

Il peut s’agir de pousser à l’achat d’un produit ou d’un service, ou simplement d’inciter à prendre contact pour un devis ou autre.

La matrice AIDA est un fil conducteur permettant de créer une plaquette commerciale pertinente.

En cas de bug dans cette matrice, c’est toute la plaquette qui est compromise.

Et cela commence dès le choix du format, qui permettra d’attirer l’attention.

Choisir le bon format

Il existe de très nombreux formats pour créer une plaquette commerciale.

Le choix de ce format dépendra donc de plusieurs éléments, à commencer par son objectif.

Une plaquette de lancement de produit tiendra généralement sur une page unique.

Dans ce cas, on pourra opter pour un format A4 classique sur feuille cartonnée par exemple.

Un plaquette sous forme de catalogue produits nécessitera en revanche plusieurs pages.

On peut alors partir sur un format livret en paysage avec papier glacé, idéal pour une belle présentation.

Quant à la plaquette promotionnelle, le format dépliant est tout à fait adapté.

Outre le format, il faut également penser au type de support pour créer une plaquette commerciale.

D’une part, parce que tous les supports n’ont pas le même prix.

En effet, plus le support est travaillé (finition glossy, papier photo, etc.), et plus il coûte cher.

D’autre part, parce que la plaquette commerciale doit être à la fois jolie et pratique à prendre en main.

Rien de pire par exemple qu’un gros catalogue produits qui s’affaisse une fois en main.

En fonction du type de plaquette, il faudra donc choisir un format plus ou moins rigide.

Par ailleurs, le choix du format dépendra également du type de contenu à produire.

Pour une simple présentation de l’entreprise, un petit dépliant suffira.

Ceux qui ont besoin d’ajouter de nombreuses photos ou des tableaux comparatifs devront en revanche opter pour un format plus consistant.

Un contenu équilibré

Encore et toujours, le contenu de la plaquette commerciale dépend des objectifs poursuivis.

Mais il dépend aussi du type de support et de format choisis.

Quoi qu’il en soit, le secret pour créer une plaquette commerciale efficace réside dans l’équilibre.

Il faut notamment trouver le bon compromis entre texte et images.

Une plaquette commerciale ne contenant que du texte ou que des images sera vite indigeste.

Concernant la rédaction pure, le style d’une plaquette se veut direct et percutant.

Pas question de se répandre en futilités : le plus important est en effet d’aller à l’essentiel.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de faire une plaquette commerciale de 200 pages.

Un tel document doit pouvoir être lu rapidement, tout en ayant une forte valeur ajoutée.

Des phrases courtes tenant sur une seule ligne seront notamment très appréciées.

Il est également possible de mettre les mots clés en gras, afin d’attirer l’attention dessus.

Attention en outre à la taille de police, qui a son importance en fonction du texte à produire.

Trop petite, la lecture risque de manquer de fluidité.

Trop grande, il sera impossible d’ajouter toutes les informations nécessaires.

Si le fond est plutôt libre, il faut toutefois veiller à insérer systématiquement des informations de contact.

Idéalement, ces informations feront l’objet d’une page dédiée, traditionnellement la dernière.

Certains prennent toutefois le parti de placer leurs coordonnées sur la première de couverture.

Enfin, on pense à bien aérer le contenu textuel par des visuels attractifs.

Veillez à choisir des photos d’une qualité professionnelle, afin d’éviter les problèmes à l’impression.

Une photo pixelisée risque en effet de faire tâche sur une plaquette destinée à en mettre plein la vue.

Autre élément important à prendre en compte : la propriété des visuels utilisés.

Si vous utilisez vos propres visuels, n’oubliez pas d’ajouter votre copyright sur la dernière page de la plaquette.

Pour le reste, pensez vérifier chaque licence des images que vous utilisez.

Une fois la plaquette réalisée, il ne restera plus qu’à l’envoyer à l’impression.

N’hésitez pas à comparer les différents prestataires, afin d’obtenir le meilleur rapport qualité / prix.

Certains peuvent même vous aider à créer une plaquette commerciale sur mesure pour vos clients.

Profitez donc de leur expertise !

Laisser un commentaire