Livre blanc : bonnes pratiques et erreurs à éviter

Aujourd’hui, de plus en plus de sites web proposent un livre blanc à leurs visiteurs.

C’est en effet une stratégie d’inbound marketing très connue et très appréciée.

Et l’essor d’Internet a contribué à répande plus largement ce support, désormais dématérialisé.

Il faut dire que proposer un livre blanc n’est pas sans présenter quelques avantages non négligeables.

Mais attention, ce n’est pas non plus sans comporter quelques précautions élémentaires.

Que ce soit au niveau du style rédactionnel ou de la mise en forme, il convient de ne pas faire n’importe quoi.

Alors quelles sont les bonnes pratiques pour créer un livre blanc ?

Quelles sont les erreurs à éviter pour un livre blanc attractif et efficace ?

Voici toutes les réponses à ces questions.

Qu’est-ce qu’un livre blanc ?

Un livre blanc est une sorte de guide pratique destiné à des lecteurs qu’on veut transformer en prospects.

Il peut traiter d’une problématique rencontrée par la cible, en y apportant des réponses par exemple.

Il peut aussi s’agir du guide d’un produit que l’auteur souhaite mettre en avant pour mieux le vendre.

Bref, un livre blanc peut porter sur de nombreux sujets différents, pourvu que ça intéresse les lecteurs.

Il est principalement utilisé pour toucher une cible BtoB, afin d’asseoir son autorité sur le sujet auprès de clients potentiels.

Si autrefois le livre blanc était un vrai livre, aujourd’hui il est presque toujours dématérialisé.

Dans la plupart des cas, on le retrouve en effet en téléchargement via une landing page dédiée.

Il est alors soit directement téléchargé, soit envoyé dans une boîte mail.

Le livre blanc est généralement accessible gratuitement, et parfois librement.

C’est-à-dire que n’importe qui peut le télécharger en accès libre, sans aucune contrepartie.

Mais tout l’intérêt de la manoeuvre, c’est justement d’ajouter une contrepartie.

Même si le livre blanc reste toujours gratuit, il n’est généralement accessible que moyennant le remplissage d’un formulaire.

Et c’est même l’un de ces principaux avantages.

Pourquoi créer un livre blanc ?

Le but principal du livre blanc, c’est de générer plus de prospects sur le web.

Car comme on vient de le voir, la plupart des livres blancs sont proposés en “gated content”.

Un anglicisme savant, qui désigne simplement le fait d’instaurer une contrepartie en échange du téléchargement.

En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un paiement, qui serait contre-productif.

Tout simplement parce que sur Internet, peu de gens sont prêts à payer pour quelque chose dont ils n’ont pas foncièrement besoin.

Et un livre blanc n’est pas un besoin fondamental, étant donné qu’il est simplement suggéré aux visiteurs.

Il faut donc leur donner envie de le télécharger.

C’est une part importance de la stratégie de marketing de contenu, qu’on évoquera tout au long de l’article.

Toujours est-il que le livre blanc ne nécessite pas de paiement, mais plutôt le remplissage d’un formulaire.

Vous avez sûrement déjà vu les bannières ou les popups proposant un livre blanc en téléchargement.

En cliquant dessus, le visiteur est redirigé vers une page de destination, afin d’y laisser ses coordonnées.

C’est ainsi qu’il permet de collecter des leads qualifiés.

Mais en plus d’être un véritable aimant à leads, créer un livre blanc permet aussi de rayonner dans un domaine.

Il permet en effet de faire connaître son expertise sur un sujet précis, et ainsi de convaincre les visiteurs.

Tout ceci va permettre, à terme, d’augmenter significativement le taux de conversion d’un site web.

Définir le thème, la pierre angulaire du livre blanc

Pour bien rédiger un livre blanc, il faut avant tout trouver le bon thème.

Le livre blanc fait en effet partie intégrante d’une stratégie de marketing de contenu.

Il faut donc trouver un sujet de rédaction qui attire particulièrement le lecteur.

Et pour ça, un seul mot d’ordre : l’inédit.

Vous devez apporter de la nouveauté et de l’exclusivité, toujours dans une logique de marketing de contenu.

Assurez-vous de proposer un livre blanc traitant d’un sujet qui n’a jamais été traité par la concurrence.

Car si le visiteur peut retrouver le même sujet n’importe où ailleurs, vous ne pourrez pas vous distinguer.

Par ailleurs, choisissez un thème que vous maîtrisez parfaitement, afin de vous positionner en expert sur le sujet.

Gardez à l’esprit que le livre blanc sert aussi à montrer que vous êtes une référence dans le domaine.

N’oubliez jamais non plus que le livre blanc doit être rédigé dans l’intérêt du lecteur.

Il faudra donc trouver un thème de rédaction qui lui apporte une réelle valeur ajoutée.

Pour ça, il vous faudra bien cerner les attentes de votre cible, afin de savoir sur quoi rédiger un livre blanc.

Quelle cible pour un livre blanc ?

Créer un livre blanc suppose de parfaitement connaître la cible à laquelle il s’adresse.

Car vous ne pourrez pas apporter de valeur ajoutée au lecteur si vous ne le connaissez pas par coeur.

Vous devez donc avoir parfaitement cerné votre cible avant de rédiger un livre blanc.

N’hésitez pas à définir un persona, c’est-à-dire un profil type de lecteur pour votre livre blanc.

Le fait de bien connaître votre cible vous aidera également à bien choisir votre thème.

Car vous allez identifier ses attentes, ses besoins, mais aussi ses motivations et ses freins.

Ainsi, vous serez à même de créer un livre blanc sur mesure, et donc efficace, pour vos visiteurs.

En cela, le livre blanc s’inscrit parfaitement dans une logique de marketing d’attraction.

La bonne nouvelle, c’est que vous êtes censé avoir fait ça dès le départ, en lançant votre activité.

Il vous suffira donc juste d’affiner un peu votre cible, pour être certain de proposer un livre blanc adapté.

Bien structurer son livre blanc

La structure du livre blanc est capitale, et conditionne en grande partie sa rentabilité.

Déjà, vous devez choisir un titre très accrocheur, car c’est sur lui que va reposer le nombre de téléchargements.

Le but est de donner envie au lecteur de poursuivre la lecture.

Une fois que le poisson est ferré, il faudra le convaincre d’aller encore plus loin.

Et ça passe par une structure bien définie.

Commencez toujours votre livre blanc par une page de garde et un sommaire.

Puis poursuivez avec une brève introduction pour planter le décor, et poser une problématique précise.

Idéalement, vous devriez également insérer une petite présentation de vous et de votre entreprise.

Ajouter un peu de personal branding est un excellent moyen de renforcer votre expertise.

Le développement de votre livre blanc doit aussi avoir la longueur optimale, pour captiver sans lasser.

En général, on considère qu’un livre blanc ne doit pas dépasser la quinzaine de pages, dix étant une bonne moyenne.

Terminez enfin par une brève conclusion, qui résume tout ce qui a été dit dans le livre blanc.

Vous pouvez, et devez même ajouter les coordonnées de votre entreprise, pour faciliter la prise de contact.

N’hésitez pas non plus à insérer des visuels attractifs et percutants, afin d’aérer et de fluidifier la lecture.

En outre, essayez de vous tenir à la règle suivante : une page = une idée.

Ça permettra de rendre la lecture plus digeste, et améliorera également la structure du livre blanc.

Rédiger un livre blanc : l’importance du style

Le contenu d’un livre blanc ne doit surtout pas être laissé au hasard.

Vous devez définir un style rédactionnel, et vous y tenir tout au long du livre blanc.

Faites en sorte qu’il corresponde au maximum à l’image de marque que vous souhaitez cultiver.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le documentaire.

Votre ton doit avant tout être didactique, afin d’aider le lecteur à se projeter à travers la lecture.

C’est votre capacité de pédagogie qui fera de votre livre blanc un succès.

Au niveau du fond, pensez aussi à étayer toutes vos affirmations par des sources précises.

Le but du livre blanc étant d’asseoir votre expertise, il faut que toutes les infos relayées soient béton.

Évitez aussi le brodage, qui n’apporte aucune valeur ajoutée à votre livre blanc.

Dites-vous qu’il vaut mieux enlever quelques pages, plutôt que de broder et rendre la lecture indigeste.

Par ailleurs, n’oubliez pas que le livre blanc doit toujours être centré sur le lecteur, et son intérêt à lui.

Même si, bien évidemment, vous le faites également dans votre intérêt.

Car la pratique est avant tout destinée à mettre en avant votre entreprise et votre expertise.

Mais pour rester attirant, le livre blanc ne doit pas laisser transparaître une quelconque visée commerciale.

Et c’est d’ailleurs ce qui en fait toute la subtilité et la complexité.

Vous devez arriver à convaincre vos lecteurs sans leur montrer que vous essayez de les convertir.

L’objectif est qu’ils vous considèrent plus comme un guide spirituel que comme un commercial.

La promotion et la diffusion du livre blanc

Ce n’est pas le tout de rédiger un livre blanc, encore faut-il savoir le promouvoir.

La plupart du temps, il s’agit d’un contenu dématérialisé, proposé via une fenêtre popup au cours de la navigation.

Si vous optez pour cette stratégie, veillez à soigner tous les détails de votre landing page.

Elle doit être propre, fluide, et faciliter au maximum le remplissage des champs requis.

Ne vous perdez pas en futilités, et allez à l’essentiel, le but ultime restant d’obtenir les coordonnées de vos visiteurs.

Pour maximiser vos chances d’obtenir des prospects qualifiés, n’hésitez pas à reproposer le téléchargement plusieurs fois.

Vous pouvez par exemple faire apparaître un popup dès l’arrivée sur le site, ou quelques instants après.

Puis vous pouvez ensuite le suggérer sous un nouvel affichage, comme une bannière ou un skyscraper par exemple.

Quel que soit votre choix, insérez toujours un call to action sur votre publicité.

Vous pouvez par exemple utiliser la thématique en guise d’accroche, ou alors directement le titre du livre blanc.

D’où l’intérêt de trouver un titre très percutant, afin de donner envie au visiteur de le télécharger.

Prêtez également attention au visuel que vous choisissez.

Il doit annoncer clairement le sujet du livre blanc, sans en dire trop pour ménager le suspens.

Si vous respectez toutes ces étapes à la lettre, créer un livre blanc devrait être plus facile.

Laisser un commentaire