Les clés pour être un entrepreneur heureux

Être entrepreneur c’est bien, mais être un entrepreneur heureux, c’est mieux.

Et pourtant, beaucoup de jeunes entrepreneurs qui se lancent ont du mal à concilier les deux.

Pression de l’enjeu, peur de l’échec, manque d’argent aussi parfois…

Autant de problèmes qui parasitent l’existence de la plupart des entrepreneurs.

Et si on s’affranchissait de tous ces carcans ?

C’est possible, quand on trouve les bonnes clés pour être un entrepreneur heureux.

Alors voici le secret du bonheur de l’entrepreneur.

Entrepreneur passionné = entrepreneur heureux

C’est la première clé du bonheur pour un entrepreneur.

Et c’est sans doute la plus importante pour être un entrepreneur heureux.

Quand on est salarié, ce n’est pas toujours par choix.

Dans le sens où pas mal de jobs sont surtout alimentaires, et ne s’exercent pas particulièrement par vocation.

Mais quand on choisit de devenir entrepreneur, c’est généralement qu’on a un projet bien précis en tête.

Si vous connaissez des entrepreneurs alimentaires, présentez-les moi !

Bref, la base de votre activité d’indépendant, c’est votre passion.

Si vous êtes devenu entrepreneur, c’est pour réaliser votre rêve, et faire de votre passion un vrai métier.

Et malheureusement, beaucoup perdent cette passion en route, rattrapés par des soucis d’ordre plus matérialiste.

Mais travailler par passion, c’est la seule chose qui vous distingue d’un salarié, qui bosse par nécessité et non par choix.

Et si vous ne prenez plus de plaisir à être entrepreneur, autant reprendre un poste salarié non ?

Alors quoi qu’il arrive, ne laissez jamais votre passion s’étioler au profit de considérations purement matérielles.

N’oubliez pas qu’un entrepreneur passionné est un entrepreneur heureux.

Et que c’est dans la passion qu’on trouve sa motivation d’entrepreneur.

L’argent ne fait pas le bonheur

Voilà une bien jolie maxime, qu’il est facile de brandir tant qu’on n’a pas de problèmes financiers.

Mais quand on a un crédit à rembourser, des factures à payer et un compte épargne à remplir, ça se corse un peu.

Et malheureusement, la réalité d’un entrepreneur est loin d’être tout le temps glorieuse.

Car dans les faits, peu d’entrepreneurs arrivent à gagner leur vie décemment.

Ou en tout cas, aussi bien que s’ils étaient salariés.

Et pendant la première année tout du moins.

Il faut parfois beaucoup de temps pour se lancer, et faire réellement décoller son activité.

Mais pas facile d’être un entrepreneur heureux quand on a du mal à gagner sa vie !

Du coup, on est vite rattrapé par l’angoisse du lendemain.

Sauf que les soucis d’argent, ça plombe vraiment le moral.

C’est pourquoi il faut absolument arriver à s’en libérer.

Vous devez garder à l’esprit que la réussite, et surtout le bonheur, ne passent pas forcément par l’argent.

Certes, tout est plus facile quand on n’a pas à se soucier de savoir comment on va manger le mois prochain.

Mais n’oubliez pas qu’un entrepreneur heureux, c’est un entrepreneur qui fait ce qui lui plaît.

Vous avez choisi votre activité car c’était votre passion.

Et faire un métier par réelle vocation, ça n’a pas de prix !

Un peu cliché je sais bien.

Il n’empêche que le manque d’argent est normal au début, et ne doit pas vous empêcher d’être un entrepreneur heureux.

Choisir le bon modèle de travail

Ce n’est pas toujours simple d’exercer son activité d’entrepreneur.

Mais la bonne nouvelle, c’est que ce statut offre une grande liberté d’action.

En gros, vous pouvez choisir d’exercer votre métier de la façon qui vous convient le mieux.

Vous pouvez par exemple vous consacrer à plein temps à votre nouvelle entreprise.

Dans ce cas, vous pouvez tout à fait rester chez vous pour travailler au calme.

C’est une bonne solution si le contact social n’est pas une nécessité pour vous.

Dans le cas contraire, vous pouvez aussi opter pour un espace de co-working, afin de conserver du lien social.

Et si vous êtes frileux à l’idée de vous lancer dedans à plein temps, vous avez une autre possibilité.

Vous pouvez en effet devenir entrepreneur salarié.

Contrairement à ce que certains pensent, il est tout à fait possible de cumuler les deux statuts.

C’est un bon compromis, qui permet de sécuriser sa situation tout en exerçant un métier par passion et plaisir.

Bref, pour être un entrepreneur heureux, choisissez la formule qui vous convient.

Dompter la peur de l’échec

Qu’on se le dise : l’échec, ça fait partie intégrante du quotidien d’un entrepreneur.

Mais qu’on se le dise de nouveau : ça ne doit pas vous empêcher d’être un entrepreneur heureux.

Sachez que les grands entrepreneurs n’ont pas bâti leur empire sur une réussite pleine et entière.

La plupart d’entre eux ont d’abord connu des échecs cuisants, avant d’arriver au sommet.

Ils ont essuyé de nombreux revers avant de connaître la gloire.

Beaucoup d’entre eux, comme Bill Gates ou Jeff Bezos par exemple, ont commencé dans leur garage.

Certains manquaient d’argent au départ, et ont surnagé pendant quelques années avant de sortir la tête de l’eau.

Mais les grands de ce monde avaient tous une chose en commun : ils étaient heureux de faire ce qu’ils aimaient.

La crainte de l’échec ne doit pas vous empêcher d’être un entrepreneur heureux.

Ne laissez pas cette peur vous miner le moral au quotidien, et grignoter votre motivation.

Répétez-vous ce mantra chaque matin : l’échec ce n’est pas la chute, c’est de rester là où on est tombé.

Garder du temps pour soi

Être un entrepreneur heureux, ça passe aussi par de petits plaisirs simples.

Car si vous devenez un bourreau de travail, vous allez vite finir en burnout.

Quelle que soit votre activité, vous devez donc absolument faire un break de temps en temps.

Et c’est particulièrement vrai si vous travaillez à domicile.

Le fait de sortir régulièrement permet de se vider la tête, et de vaincre la procrastination.

En vous aérant la tête quelques minutes chaque jour, vous reviendrez à votre boulot plus frais et dispo que jamais.

Le mieux reste encore de vous aménager un emploi du temps précis.

Consacrez tant d’heures par jour à votre travail, et organisez-vous des temps de pause réguliers.

Finalement, ce n’est pas si difficile d’être un entrepreneur heureux.

Le plus difficile, c’est d’arriver à prendre sur soi pour dépasser ses peurs, et rester motivé coûte que coûte.

Laisser un commentaire