Les pires erreurs SEO à éviter absolument

Les erreurs SEO sont bien plus fréquentes qu’on ne le croit.

Beaucoup de gens se lancent dans de grandes stratégies de référencement, sans vraiment savoir ce qu’ils font.

Résultat : des sites web très mal référencés, voire même carrément désindexés dans le pire des cas.

Tout ça, à cause de bêtes erreurs SEO, qui auraient pu être évitées avec un minimum d’informations.

Alors pour vous éviter la déconfiture, voici une petite liste des erreurs SEO les plus courantes.

Le duplicate content : la pire des erreurs SEO

On attaque fort, avec l’une des pires erreurs SEO, si ce n’est LA pire.

Le duplicate content, c’est le fait de copier tout ou partie d’un contenu déjà existant ailleurs.

Et c’est assez mal vu par Google, qui privilégie les contenus exclusifs.

Il faut donc à tout prix éviter de tomber dans ce piège.

C’est pourtant ce que font beaucoup de gens, par souci de rapidité et de facilité.

Mais le duplicate content, c’est la garantie d’une désindexation quasi systématique.

Et si vous réussissez à passer à travers les mailles du filet, ce ne sera pas sans une belle pénalité Google.

Alors pour éviter de publier du contenu dupliqué, mieux vaut faire appel à un rédacteur web.

Par ailleurs, le e-commerce pose un problème supplémentaire, avec les fiches produits.

Pour éviter le duplicate dans ce cas-là, assurez-vous d’insérer une balise canonical dans la fiche que vous voulez référencer.

Mal choisir ses mots clés

La stratégie de mots clés est au cœur du référencement naturel.

Il est en effet essentiel de bien choisir ses mots clés pour être correctement positionné dans Google.

Or, trop de gens font encore l’erreur de le prendre à la légère.

Du coup, ils choisissent leurs mots clés un peu au hasard, en espérant que ça fonctionne.

Et si ça peut effectivement fonctionner dans certains cas, c’est juste une heureuse coïncidence.

Car le reste du temps, un mauvais choix de mots clés ne mène à rien.

C’est en effet une des erreurs SEO les plus répandues.

Car les mots clés servent à indiquer à Google, mais aussi aux visiteurs, de quoi parle votre site.

Alors si vous prenez vos mots clés par-dessus la jambe, vous induirez tout le monde en erreur.

Plusieurs facteurs peuvent conditionner le choix des mots clés.

On peut notamment raisonner en terme de volumétrie, c’est-à-dire en volume de recherche mensuel.

Plus la volumétrie est importante, plus le mot clé est populaire, mais aussi concurrentiel.

A l’inverse, une volumétrie moindre signifie que le mot clé est moins recherché.

Mais il sera théoriquement plus simple de se positionner dessus.

Négliger l’expérience utilisateur

Je vous le répète suffisamment : UX et SEO sont liés par le sang.

Car Google accorde énormément d’importance au confort de navigation du site.

Et en SEO, on a coutume de dire que ce qui plaît à l’humain plaît forcément à Google.

L’inverse n’est pas toujours vrai d’ailleurs, mais passons.

Comme dit le maître Google, « concentrez-vous sur l’utilisateur, et le reste suivra ».

Et pourtant, ce type d’erreur SEO se rencontre fréquemment.

Tout simplement parce que beaucoup choisissent d’alourdir inutilement leur site, pour des raisons esthétiques.

Or, un site trop long à charger conduira l’utilisateur à zapper en moins de dix secondes.

Et le robot Google fera exactement la même chose.

Pour ne pas tomber dans le piège, vous devez donc optimiser votre site et le rendre user-friendly.

Si vous travaillez sous WordPress, prenez garde à ne pas utiliser un thème trop lourd par exemple.

Il faut donc trouver le bon compromis entre UX et SEO, et entre design et performance.

Un site non responsif

On n’y pense pas toujours, mais beaucoup d’erreurs SEO portent sur l’adaptabilité des sites pour mobile.

Et en sachant que plus de 75% du trafic est mobile, on comprend mieux l’enjeu du marketing mobile.

Mais combien de sites web présentent un affichage pourri une fois sur mobile ?

Et ce, même avec un affichage desktop archi optimisé.

C’est typiquement le genre d’erreur SEO qui met à mal tous les efforts de référencement déployés.

Pour être bien référencé, votre site doit donc impérativement être responsif.

C’est-à-dire que son affichage doit pouvoir s’adapter à n’importe quel type de support.

Ceci, toujours dans le but d’offrir à l’utilisateur une expérience de navigation fluide.

Pour ça, je vous conseille vivement d’utiliser Google AMP (accelerated mobile page).

Sur WordPress, il suffit d’installer l’extension AMP prévue à cet effet.

Elle permettra d’accélérer la vitesse de chargement de votre site sur les supports mobiles.

Pas ou peu de maillage interne

Voilà encore une erreur SEO très courante, et qui pourrait pourtant être très facilement évitée.

Tout comme l’expérience utilisateur, SEO et linking sont interdépendants.

Et il est inenvisageable de se positionner convenablement dans Google sans un maillage interne de qualité.

Notez que je ne parlerai pas du réseau de liens externes ici, car c’est un peu plus contraignant.

Il faut en effet soit posséder son propre PBN (private blog network), soit payer pour en bénéficier.

Alors que tout le monde peut construire un maillage interne soi-même sur n’importe quel site.

Il s’agit de distribuer le jus SEO vers les pages les plus pertinentes, ou celles qu’on veut positionner en priorité.

Pour ça, on peut choisir entre deux stratégies.

Soit le cocon sémantique, qui consiste à utiliser des liens internes de la même sémantique.

Soit la stratégie de silo, qui se concentre sur une seule et même thématique.

Aucune de ces stratégies ne prévaut sur l’autre d’un point de vue SEO.

Généralement, on privilégiera plutôt le silo sur un site avec peu de contenus.

Mais ce n’est pas une vérité absolue, et ces deux stratégies peuvent s’adapter à tout.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que négliger le maillage interne est une des erreurs SEO à ne pas commettre.

Ici, je vous ai parlé des erreurs SEO les plus répandues.

Mais vous vous doutez bien qu’un seul article ne suffit pas à toutes les lister.

Gardez simplement à l’esprit que le positionnement de site web, c’est surtout une histoire de tests.

Alors n’hésitez pas à tester encore et encore, jusqu’à obtenir des résultats satisfaisants.

Laisser un commentaire