5 astuces pour créer un tutoriel attractif qui fait mouche

Aujourd’hui, de plus en plus de gens se laissent tenter par l’idée de créer un tutoriel.

C’est en effet un type de contenu très apprécié des internautes.

À ce titre, il s’intègre parfaitement dans une stratégie de content marketing.

Et faire un tutoriel vidéo, ce n’est pas si sorcier que ça.

Toutefois, ce n’est pas donné à tout le monde d’en faire un qui soit à la fois utile et attractif.

Ce sont pourtant deux pré-requis indispensables et complémentaires.

Et de nombreux tutos en ligne sont certes très complets, mais pour le moins rébarbatifs.

Voici donc quelques petits conseils pour créer un tutoriel qui fera mouche à tous les coups.

Créer un tutoriel : plusieurs possibilités de format

Avant de créer un tutoriel, il faut s’interroger sur son format.

Il existe plusieurs formats de tutoriels différents, le plus connu étant bien sûr le tutoriel vidéo.

À la fois intuitif et interactif, c’est en effet la solution préférée des marketeurs.

Mais ce que beaucoup ignorent, c’est qu’on peut tout à fait utiliser un format différent.

Il existe notamment de nombreux tutoriels sous forme d’articles de blog.

Ce type de format, bien que moins populaire, n’en est pas moins intéressant pour autant.

Même s’il est forcément moins interactif que la vidéo, il suffira de combler ce déficit avec des visuels soignés.

Il est toutefois à noter que tous les formats ne se prêtent pas à tous les sujets.

Le format vidéo conviendra mieux à une présentation de logiciel webmarketing par exemple.

Car la vidéo constitue une sorte de mise en pratique, venant ainsi appuyer une théorie un peu barbare.

En revanche, un tutoriel d’utilisation d’un produit se contentera d’un article de blog, photos à l’appui.

Vous pouvez même mixer les deux formats, en ajoutant des vidéos au sein même d’un article de blog.

Mais au fait, connaissez-vous le sujet sur lequel vous souhaitez faire un tutoriel ?

Quel sujet pour faire un tutoriel ?

Il existe une multitude de sujets qui se prêtent à un tutoriel, quel que soit son format.

La seule limite, c’est votre imagination !

Ceci dit, il n’y a généralement pas à chercher bien loin pour faire un tutoriel.

Car la plupart du temps, le sujet collera à votre activité.

Si vous avez un site de vente en ligne par exemple, le choix sera tout trouvé.

Vous pourrez faire un tutoriel sur l’utilisation de votre tout nouveau produit par exemple.

Dans le même temps, vous pourrez alimenter le blog de votre site avec divers tutoriels sur vos produits.

Un bon point pour votre stratégie de contenu, mais aussi pour votre référencement.

Et par les temps qui courent, c’est toujours bon à prendre.

À l’inverse, si vous avez un site non marchand comme moi, des tutos vidéos sur des logiciels seront tout indiqués.

Le choix du sujet dépend également de votre audience, et de ce qui l’intéresse.

C’est pourquoi vous devez impérativement bien la connaître avant d’envisager de faire un tutoriel.

Créer un tutoriel précis et exhaustif

Tout l’intérêt d’un tutoriel, c’est d’être le plus précis et exhaustif possible.

Trop de gens commettent encore l’erreur de faire un tutoriel juste histoire de faire un tutoriel.

Or, ils oublient la composante fondamentale de ce type de contenu : l’apprentissage.

Car le but d’un tutoriel, c’est avant tout de transmettre un savoir ou une connaissance sur un sujet.

Et les internautes qui le visionnent/lisent le font par envie ou besoin d’apprendre quelque chose.

Vous devez donc donner du sens à votre tutoriel, afin qu’il apporte une vraie valeur ajoutée.

Pour ça, vous devez toujours commencer votre tuto par expliquer clairement le but de celui-ci.

Expliquez à votre public ce qu’il va apprendre en le visionnant ou en le lisant.

En outre, n’oubliez pas que vous devez donner le maximum d’informations dans votre tutoriel.

Car créer un tutoriel incomplet n’apportera rien à votre public.

De la pédagogie à outrance

Faire un tutoriel suppose également de savoir faire preuve de beaucoup de pédagogie.

Mettez-vous à la place de ceux qui vont visionner ou lire votre tutoriel.

Je suis sûr que vous avez déjà cherché un tuto sur Internet, avec un but précis : celui d’apprendre.

Et je suis sûr que vous détestez tomber sur une banale liste de consignes, sans aucune précision ni mise en pratique.

Ce genre de tutoriel est généralement réalisé par quelqu’un qui manque cruellement de pédagogie.

C’est souvent ce qui se produit quand on maîtrise à fond son sujet.

Tellement qu’on oublie que d’autres personnes, elles, ne le maîtrisent pas comme nous.

Et dans ce cas, on a tendance à faire en fonction de soi et de ses automatismes.

Sauf que le public ne les a pas, ces automatismes.

Il risque donc d’être totalement perdu si vous survolez le sujet sans rentrer dans les détails.

Alors pensez à bien aller au fond des choses, et mettez-vous à la place de ceux à qui est destiné votre tutoriel.

Souvenez-vous que vous avez été un jour dans cette position de néophyte.

Voilà qui devrait vous permettre de faire un tutoriel didactique, qui aidera les plus démunis.

Rester ouvert aux éventuelles questions

Bravo, vous avez réussi à créer un tutoriel complet et très didactique.

Seulement, tout le monde n’est pas égal face à l’apprentissage et la compréhension.

Malgré tous vos efforts, il restera toujours quelques personnes qui n’auront pas tout saisi de votre tutoriel.

Vous serez donc probablement amené à revenir sur certains points plus en détail.

Pour ça, n’hésitez pas à terminer votre tutoriel par une invitation à débattre.

Proposez aux gens de vous poser leurs questions en commentaire de votre vidéo ou de votre article.

Montrez-leur que vous êtes disponible pour eux en cas de besoin.

D’une part, ça vous permettra de confirmer votre expertise dans le domaine de votre tutoriel.

Et d’autre part, vous pourrez prendre un peu de recul, et identifier d’éventuelles erreurs.

Si la même question revient souvent par exemple, c’est que vous n’êtes sans doute pas allé assez loin sur le sujet.

Vous aurez donc l’occasion de revenir dessus, et de mettre à jour votre tutoriel en conséquence.

Après tout, vous aussi vous avez le droit d’apprendre !

Laisser un commentaire