Comment financer son entreprise sans les banques ?

Savoir comment financer son entreprise est une préoccupation majeure pour tous les nouveaux entrepreneurs.

Difficile en effet de lancer son entreprise ou sa startup sans argent.

Et si certains ont quelques deniers de côté, c’est très loin d’être le cas de tous.

Beaucoup décident ainsi de se lancer sans trésorerie ni fonds propres.

Et face à des banques de plus en plus frileuses à l’idée de prêter à des entrepreneurs désargentés, on peut dire que la tâche est ardue.

Heureusement, les idées ne manquent pas pour financer son entreprise sans avoir à mendier auprès des banques.

Je vous en donne quelques-unes, à adapter à vos besoins de jeune entrepreneur bien sûr.

Comment financer sa startup avec le crowdfunding

Depuis quelques années, le crowdfunding est devenu très à la mode pour financer son entreprise.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un mode de financement participatif collectif.

L’entrepreneur crée une sorte de cagnotte en ligne et invite les gens à y contribuer à hauteur du montant qu’ils souhaitent.

Si le montant de départ défini à l’ouverture n’est pas atteint, chaque contributeur se voit rembourser son don.

Le crowdfunding repose sur le principe qu’il est plus simple de trouver 1000 personnes qui donnent 1 euro, que l’inverse.

My Major Company, label de musique participatif, fut d’ailleurs l’un des pionniers du crowdfunding.

Cette solution est particulièrement privilégiée pour financer sa startup.

Son caractère solidaire et collectif colle en effet à la perfection à l’esprit startup nation d’aujourd’hui.

On trouve également une variante du crowdfunding, appelée crowdlending.

Les dons sont alors récoltés sous forme de prêt, remboursable par l’emprunteur moyennant des intérêts, à taux souvent très élevés (9 % en moyenne).

L’entrepreneur qui fait appel au crowdfunding pour financer son entreprise peut aussi offrir une contrepartie en échange des dons.

La plupart du temps en nature, cette contrepartie peut toutefois être financière.

Avantages

Le crowdfunding permet de collecter des fonds en avance, sans forcément avoir déjà son entreprise sur les rails.

Une simple idée suffit en effet pour récolter des dons, sous réserve que l’on sache la vendre bien sûr.

C’est aussi un bon moyen de gagner des futurs clients fidèles parmi les contributeurs.

En outre, cette solution de financement participatif offre une interaction constante avec le public.

L’entrepreneur peut en effet tenir les investisseurs au courant de l’avancement du projet, et ainsi motiver les prochains.

Inconvénients

Les sommes récoltées via le crowdfunding sont souvent faibles, et ne permettent pas toujours de financer son entreprise.

De plus, il faut savoir que les campagnes de levée de fonds sont à durée limitée, ce qui peut parfois empêcher d’atteindre son objectif.

Il faut ajouter à cela le fait que les plateformes dédiées se rémunèrent sous forme d’une commission.

C’est donc un coût supplémentaire à prendre en compte une fois la campagne terminée et l’objectif atteint.

Pour qui ?

Solidaire et interactif, le crowdfunding est parfait pour financer sa startup.

En revanche, du fait du faible montant récolté, il ne conviendra pas aux entreprises nécessitant un gros capital.

Financer son entreprise avec les subventions publiques

Quand on se demande comment financer son entreprise, on pense généralement aux organismes privés.

Mais beaucoup d’entrepreneurs ignorent qu’il existe des organismes publics pour les aider.

L’État français, ainsi que l’Union Européenne, proposent en effet des financements aux créateurs d’entreprises.

C’est notamment le cas de l’organisme BPI France, qui offre des aides aux nouvelles entreprises.

Il se propose par exemple de se porter garant pour le créateur d’entreprise afin d’obtenir un financement.

Outre la BPI, il existe des bourses destinées à récompenser les entreprises qui portent un projet particulièrement innovant.

Cette solution est ainsi parfaite pour financer sa startup.

Notez que ce genre de subvention est également proposé par l’Union Européenne, sous conditions évidemment.

Pôle Emploi peut aussi être amené à financer en partie les créations d’entreprise, ainsi que les auto entrepreneurs.

Avantages

Obtenir l’aide d’un organisme public pour financer son entreprise permet de gagner en crédibilité.

Les prochains investisseurs seront en effet moins frileux d’investir dans une entreprise soutenue par l’État.

De plus, les subventions publiques ne demandent pas de contrepartie financière, si ce n’est le remboursement du prêt éventuellement accordé.

Un jeune entrepreneur sans capital peut donc financer sa startup et réaliser son rêve plus sereinement.

Inconvénients

Malheureusement, les avantages des subventions induisent quelques inconvénients.

En raison de la forte demande, ce type d’aide est en effet très difficile à obtenir.

Et les rares qui y parviennent ont généralement passé des années à constituer leur dossier de candidature.

Il faut également savoir que les critères d’obtention d’une subvention publique sont souvent très sélectifs.

Capital de départ, solvabilité, âge de l’entrepreneur, domaine d’activité…

Il n’est donc pas toujours facile de financer son entreprise par ce biais.

Pour qui ?

Les subventions publiques sont le plus souvent accordées à de jeunes entrepreneurs innovants.

De même, elles concernent des secteurs bien précis, comme la communication ou la technologie.

Les organismes publics sont donc plutôt destinés à un entrepreneur qui cherche comment financer sa startup.

Comment financer son entreprise avec des investisseurs privés

Les banques ne sont pas les seuls investisseurs privés permettant de financer son entreprise.

Citons notamment les investisseurs en fonds propres, qui peuvent apporter une somme parfois conséquente.

Concrètement, il s’agit de particuliers ou de professionnels qui choisissent d’investir une certaine somme dans la création d’une entreprise.

Les sommes récoltées permettent alors de lancer l’entreprise, afin de commencer à générer du chiffre d’affaire.

Une fois l’entreprise à flot, elle pourra faire du profit et générer des bénéfices, qui servira à rémunérer les investisseurs de départ.

Ces derniers touchent en effet un pourcentage du chiffre ou du bénéfice, appelé dividende.

Chaque investisseur possède ainsi une part de l’entreprise, dont il possède le contrôle à hauteur du montant investi.

Parmi les investisseurs en fonds propres, on trouve une catégorie spécifique appelée business angels.

Ces anciens chefs d’entreprises à succès choisissent d’investir dans un projet auquel ils croient.

Les sommes apportées sont généralement conséquentes, car les business angels sont souvent fortunés.

Avantages

Financer son entreprise via des investisseurs en fonds propres permet d’obtenir une coquette somme.

Le financement obtenu surpasse en effet souvent toutes les subventions publiques ou les sommes récoltées via le crowdfunding.

En outre, les investisseurs peuvent faire profiter le créateur d’entreprise de leur expertise et de leur carnet d’adresses, et ainsi le guider vers la réussite.

Ils se chargent aussi d’apporter de la légitimité à l’entreprise soutenue, qui jouira de leur notoriété par ricochet.

Il faut également noter que l’entrepreneur n’a pas besoin de rembourser les fonds apportés par les investisseurs privés.

Inconvénients

Qui dit apport de capital dit forcément contrepartie.

En l’occurrence, chaque investisseur possède un pouvoir décisionnel proportionnel à sa participation financière.

Il faut donc accepter de céder un peu, voire beaucoup de contrôle à un actionnaire pas toujours conciliant.

Sans parler des exigences de rentabilité élevées des investisseurs, soucieux de récupérer leur mise tôt ou tard.

Par ailleurs, il est impossible de financer son entreprise en fonds propres sans le statut de société.

Les auto entrepreneurs et les entreprises individuelles ne sont en effet pas autorisées à solliciter ce genre d’investisseurs.

Pour qui ?

Du fait de la rentabilité attendue, tout le monde ne peut pas financer son entreprise en fonds propres.

Ce type de financement est donc plutôt réservé aux entreprises à la croissance prévisionnelle très importante.

Les concours d’entrepreneuriat

La participation à des concours est une autre solution pour financer sa startup.

De plus en plus de concours destinés aux jeunes entrepreneurs sont organisés chaque année en France.

C’est en effet une excellente occasion de mettre son projet en lumière, et ainsi lever des fonds.

Cela permet aussi de savoir où l’on se situe par rapport à la concurrence.

Participer à des concours permet en effet de connaître l’état du marché visé, ainsi que les acteurs éventuellement déjà en présence.

La plupart des récompenses sont attribuées sous la forme d’une somme d’argent, que le gagnant n’a bien évidemment pas à rembourser.

Certains concours choisissent également de récompenser les gagnants sous forme de dotation matérielles.

Avantages

Le principal avantage de ce type de concours est la notoriété qu’il apporte.

Les nouvelles entreprises peuvent en effet obtenir un coup d’accélérateur inespéré en y participant.

C’est aussi un galop d’essai, permettant d’évaluer la viabilité et la popularité d’un projet avant de lancer sur le marché.

Et en cas de victoire, la somme récoltée permet de financer son entreprise sans avoir besoin de capital.

Inconvénients

Préparer un concours demande beaucoup de temps et de disponibilité.

En effet, la plupart des entrepreneurs se préparent au moins pendant un an avant leur participation.

De plus, le résultat obtenu n’est pas toujours probant, surtout pour ceux qui ne gagnent pas.

Sans compter que les sommes récoltées dans ce genre de concours sont souvent minces.

Pour qui ?

Là encore, cette solution est plutôt adaptée pour financer sa startup.

Les entrepreneurs qui participent à ces concours sont donc souvent jeunes, voire très jeunes.

Le love money

Pour ceux qui ont une grande famille, c’est le moment de la contacter !

Hé oui, les proches peuvent aussi devenir de parfaits investisseurs en fonds propres.

Il s’agit ici d’emprunter de l’argent à sa famille ou à ses amis proches pour financer son entreprise.

L’amour ou l’amitié sont en effet de puissants leviers d’action pour obtenir un financement.

La famille est donc généralement plus facile à convaincre qu’un investisseur privé inconnu.

Il faut aussi savoir que le fait d’être soutenu par sa famille et ses amis peut paradoxalement inspirer confiance.

À moins d’être la famille Jobs, la plupart des ménages ont en effet des revenus modestes.

Investir dans le projet d’un proche représente donc un risque plus ou moins conséquent.

Voir que la famille est prête à prendre un tel risque peut ainsi encourager les investisseurs plus riches à se lancer à leur tour.

Avantages

L’argent récolté pour financer son entreprise via la famille est souvent un don, et non un prêt.

Il n’y a donc pas toujours d’obligation de rembourser, sauf dans le cas où l’on emprunte à ses amis.

On peut éventuellement offrir une petite contrepartie matérielle, mais pas besoin de rembourser des sommes astronomiques au taux d’intérêt qui l’est tout autant.

En outre, les investisseurs au sein des proches sont souvent plus faciles à convaincre, ce qui permet de gagner du temps.

Inconvénients

Malheureusement, l’argent reste une source de tensions majeure au sein de l’immense majorité des familles et des relations amicales.

Financer son entreprise via le love money demande donc de bien définir en amont les termes de l’investissement.

Par ailleurs, ce n’est pas la peine d’espérer obtenir des sommes folles avec le love money.

Si ceux qui ont des amis ou une famille riches sont plutôt bien lotis, c’est loin d’être la majorité.

Pour qui ?

Du fait des sommes très modestes obtenues, le love money est destiné aux petits projets.

On pourra donc financer sa startup ou démarrer en tant qu’auto entrepreneur, mais pas plus.

Il faudra en effet rapidement générer un chiffre d’affaire conséquent, ou approfondir ses recherches d’investisseurs.

Et pour cela, il ne vous reste plus qu’à dévorer le livre Doctom Secrets écrit par l’entrepreneur à succès Russell Brunson !

Laisser un commentaire