Marketing vert : valoriser son image de marque avec le marketing écologique

Le marketing vert est devenu un véritable fer de lance pour bon nombre d’entreprises.

Le mouvement écologique prend de plus en plus d’ampleur, et les marques n’ont pas tardé à flairer le filon.

Désormais, il faut composer avec les nouvelles préoccupations environnementales.

Mais peut-on réellement concilier le marketing avec une vraie démarche écologique ?

L’environnement peut-il être à la fois un moyen de vendre plus et une préoccupation sincère ?

Voici comment mieux appréhender, et surtout exploiter le marketing vert au quotidien.

Qu’appelle-t-on marketing vert ?

Le marketing vert consiste à utiliser une démarche écologique pour améliorer son image de marque.

Plus concrètement, il s’agit pour une marque de mettre en avant un positionnement écologique.

Pour ça, on va notamment s’appuyer sur des actions d’ordre environnemental.

Il peut s’agir de vendre des produits conçus avec des matériaux recyclés par exemple.

On peut aussi faire valoir une notion d’éco-responsabilité de l’entreprise en elle-même.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le marketing vert ne date pas d’hier.

Car si les consciences semblent se réveiller depuis peu, les experts du marketing, eux, n’ont pas attendu pour se pencher sur la question.

Les premiers vestiges du marketing vert remontent en effet aux années 1970.

Puis les années ont passé, et l’environnement s’est imposé comme un enjeu majeur de notre temps.

À tel point que l’écologie est désormais sur toutes les lèvres.

Et il n’aura pas fallu longtemps aux entreprises pour en prendre la pleine mesure.

Pourquoi pratiquer un marketing écologique ?

La préservation de l’environnement n’a jamais été un sujet aussi brûlant.

On a assisté ces dernières années à une prise de conscience collective quant à l’urgence écologique.

Il n’en fallait pas plus pour que les entreprises en fassent un argument de vente en béton armé.

Car de plus en plus de consommateurs se soucient de leur impact sur l’environnement.

Ils modifient donc leurs comportements d’achat, en y intégrant une démarche écologique.

Et les inconditionnels du green marketing sont prêts à tout pour satisfaire leur conscience environnementale.

Le marketing vert constitue donc un excellent moyen de se rapprocher de ses clients, tout en boostant son image de marque.

Mais à première vue, marketing et écologie sont deux termes qui n’ont rien à faire ensemble.

Alors comment marier ces deux expressions qui n’ont rien en commun ?

Impliquer le consommateur dans cette démarche verte peut déjà être un bon début.

Impliquer le client dans la démarche écologique

C’est bien connu : les clients se sentent beaucoup plus concernés dans une démarche quand ils y sont impliqués.

Autrement dit, les faire participer au marketing vert est un bon moyen de réveiller leur conscience écologique.

Et pour ça, il faut les responsabiliser, notamment au niveau de la communication.

Aujourd’hui, toutes les entreprises ou presque sont passées à la communication par mail exclusivement.

Ce n’est donc pas ça qui va vous permettre de vous distinguer.

Il faut donc changer de stratégie pour faire valoir cet argument écologique.

Vous pouvez par exemple viser tout particulièrement ceux qui ont opté pour la prospection par mail.

Ainsi, à la fin de chaque email envoyé, dites-leur combien d’arbres ont été sauvés grâce à leur geste.

Ils se sentiront fiers de participer ainsi à la préservation de l’environnement et au développement durable.

Et ils seront donc plus enclins à vous rester fidèles, et à continuer ce travail à vos côtés.

Marketing vert et marketing responsable

Le marketing vert est donc un véritable argument de vente.

De nombreuses études de marché ont d’ailleurs prouvé que les entreprises qui pratiquent un marketing écologique vendent mieux.

Et ce marketing se confond parfois avec l’entreprise en elle-même.

On parle alors de marketing responsable.

Ici, il s’agit de mettre en avant une démarche écologique de la part de l’entreprise.

Et ce ne sont pas les possibilités qui manquent pour adopter un positionnement vert.

On peut par exemple investir de l’argent dans une association de défense de l’environnement.

Il peut également être question de reverser quelques euros pour chaque achat.

Dans ce cas, n’oubliez pas de le préciser à vos clients, afin qu’ils en aient bien conscience.

Vous pouvez aussi planter un arbre pour chaque nouvelle commande.

Quelles que soient les actions entreprises, vous devez les mettre en valeur.

Gardez à l’esprit que le marketing vert est aussi un argument de vente.

En conséquence, il doit être brandi tel un étendard, et affiché fièrement aux yeux de tous.

N’hésitez pas à consacrer toute une section de votre site web à votre démarche environnementale.

Montrez votre engagement à vos visiteurs, et faites-leur savoir que leur combat est aussi le vôtre.

Mais pour que ça fonctionne, vous devez montrer un réel engagement en faveur de l’environnement.

Dans le cas contraire, vous pourriez vite sombrer dans le greenwashing.

Marketing vert : attention au green washing

Le greenwashing est une dérive extrêmement courante du marketing vert.

Le problème, c’est qu’il peut vite tourner au bad buzz marketing.

De nombreuses marques ont ruiné leur image en exploitant le marketing écologique de la mauvaise façon.

Pour rappel, le greenwashing consiste à mettre en avant des arguments faussement écologiques, afin de tromper le client.

En gros, il s’agit pour une entreprise de s’inventer un engagement environnemental pour vendre.

Mais en réalité, ladite entreprise n’est aucunement engagée en faveur de l’environnement.

Des enseignes comme Nutella par exemple, sont souvent accusées de pratiquer ce faux marketing vert.

On se souvient tous des ravages causées à l’environnement par l’exploitation massive de l’huile de palme.

Après ça, il est normal que les clients aient du mal à croire au tout nouvel engagement écologique de Nutella.

Pour que votre stratégie de marketing vert soit béton, vous devez donc être toujours sincère.

Vous devez mettre à disposition toutes les preuves de votre réel engagement environnemental.

N’essayez pas d’inventer des certifications, comme le font certaines marques d’agroalimentaire.

La base du marketing vert, c’est l’authenticité.

Si votre conscience écologique existe réellement, vous n’aurez aucun mal à la mettre en avant.

Vos arguments ne sonneront pas faux, et les gens vous feront plus facilement confiance.

Et votre entreprise ne pourra que mieux s’en porter.

Laisser un commentaire