5 choses à savoir pour utiliser l’humour en marketing

L’humour en marketing, c’est une chose qu’on voit de plus en plus.

Car aujourd’hui, il devient essentiel de se démarquer de la concurrence.

Et quoi de mieux qu’une touche d’humour pour que les gens se souviennent de vous ?

Le rire est une émotion universelle, qui plaît à tout le monde sans exception.

C’est un puissant fédérateur, qui permet de rassembler une communauté autour de soi.

D’autant plus qu’a priori, tout le monde peut utiliser l’humour en marketing.

Mais c’est un exercice qui peut se révéler périlleux.

Et surtout très improductif s’il est mal maîtrisé.

Petit cours magistral sur l’art et la manière d’utiliser l’humour en marketing.

Peut-on rire de tout ?

C’est l’éternelle question.

Est-ce que oui ou non, tous les sujets se prêtent à l’humour en marketing ?

On va dire que ça dépend des points de vue.

Et que c’est au cas par cas.

Car dans l’absolu, tous les sujets peuvent être tournés en dérision.

Et on peut considérer que tout le monde peut jouer sur l’humour en marketing.

Pourvu que ce soit bien fait évidemment.

Car une campagne humoristique de mauvais goût aura vraiment l’effet inverse de celui escompté.

L’essentiel, c’est donc de trouver le juste équilibre.

Trop d’humour, ou un humour mal placé, peuvent nuire à une marque en la décrédibilisant totalement.

A l’inverse, pas assez, voire pas du tout d’humour, peuvent donner une image trop sérieuse.

Il faut donc trouver le juste milieu, et flirter avec les limites sans jamais les dépasser.

Une cible parfaitement identifiée

Utiliser l’humour en marketing, ça suppose de parfaitement connaître sa cible.

Ceci afin de savoir à quel genre d’humour votre audience sera réceptive.

Par exemple, les jeunes sont plus sensibles à un humour simple.

La marque Oasis, qui est surtout destinée à un jeune public, a très bien compris à qui elle avait affaire.

Vous connaissez certainement ses publicités colorées, faites de jeux de mots avec des noms de fruits.

C’est l’exemple même de la parfaite utilisation de l’humour en marketing.

La recette d’Oasis fonctionne car la marque a totalement cerné sa cible.

Le risque quand on connaît mal sa cible, c’est de proposer une forme d’humour inadaptée.

Et dans ce cas, gare au bad buzz marketing !

Alors avant d’utiliser l’humour en marketing, n’hésitez pas à tâter le terrain auprès de votre audience.

Établissez un buyer persona précis, dont vous connaîtrez les centres d’intérêt.

De cette façon, vous saurez ce qui peut faire rire votre cible.

Et à l’inverse,vous connaîtrez les sujets délicats, qu’il ne vaut mieux pas tourner en dérision.

Pas un humour, mais plein de formes d’humour en marketing

Le gros avantage de l’humour en marketing, c’est qu’il est loin d’être universel.

Il n’existe pas une seule forme d’humour, mais de nombreuses formes d’humour différentes.

Et la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez toutes les utiliser.

Si vous êtes friand de marketing sur les réseaux sociaux, vous pouvez utiliser des “meme”.

Vous savez, ces photos accompagnées d’une légende détournée à des fins humoristiques.

Actuellement, c’est une stratégie qui fonctionne à merveille sur Facebook par exemple.

A une époque, on voyait aussi pas mal de publicités sous forme de caméras cachées.

C’est une forme d’humour un peu désuète, mais qui peut s’avérer payante si elle est bien maîtrisée.

Les jeux de mots sont également très appréciés des utilisateurs.

Pour preuve, la marque Monoprix est devenue célèbre presque uniquement avec ses slogans décalés, affichés sur ses produits.

Dans un autre genre, on a aussi l’humour absurde.

C’est une forme d’humour très particulière, et relativement élitiste dans le sens où tout le monde n’y est pas réceptif.

Et bien sûr, il y a l’humour trop gros pour être vrai.

Dans ce cas, on a tendance à flirter avec le bad buzz pour provoquer des réactions exacerbées.

C’est ce qu’a fait à la perfection la marque Mikado il y a quelques années, en teasant un soit-disant nouveau biscuit sans chocolat.

L’humour noir, un exercice délicat

Personnellement, je suis archi fan de l’humour noir.

Mais s’il y a bien une forme d’humour très délicate à manier, c’est celle-là.

Car l’humour noir fait rire autant qu’il divise.

Pour l’utiliser, vous allez devoir faire preuve d’une très grande finesse d’esprit.

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette publicité pour la salle de sport Vitaliberté.

Le crime ?

Avoir affiché la photo d’une femme, accompagnée du slogan “vous êtes moche et grosse ? Soyez juste moche”.

A la fois grossophobe et sexiste, cette pub avait réellement tout faux.

C’est l’exemple même de l’humour mal dosé, qui s’est totalement retourné contre la marque.

La campagne a d’ailleurs été abandonnée très rapidement, mais le mal était fait.

Et même si on est censé pouvoir rire de tout, l’humour noir ne se prête pas non plus à tous les sujets.

Mais cette forme d’humour en marketing a au moins le mérite de faire réagir les gens et de marquer les esprits.

L’importance d’un humour juste et sincère

C’est un critère important pour bien utiliser l’humour en marketing.

Pour que l’humour fonctionne, il doit être juste et sincère.

C’est-à-dire qu’il ne doit pas sonner faux, et qu’il doit être cohérent.

Dans le cas contraire, vous risquez de perdre votre cible.

Rappelez-vous Gad Elmaleh et sa publicité pour la banque LCL.

L’humoriste était devenu la risée du web après ça, car personne n’a compris pourquoi un personnage comme lui s’était associé à un grand groupe.

Le message sonnait vraiment faux, et on y ressentait un réel manque de sincérité.

Cette impression était accentuée par la mise en scène volontairement trompeuse de la pub.

Le faux sketch, avec les faux rires du public aux fausses blagues de Gad Elmaleh…

Bref, une vraie fausse pub qui n’était pas du tout passée !

La clé de l’humour en marketing, c’est de savoir le communiquer dans la transparence et la naïveté, afin de toucher réellement le public.

L’humour en marketing est un puissant levier d’action.

Il peut même devenir une composante principale de votre image de marque.

Et si vous réussissez à faire rire votre audience, vous aurez tout gagné !

Laisser un commentaire