Devenir infopreneur ou web entrepreneur : ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Gagner sa vie en vendant ses connaissances et son savoir-faire (= être infopreneur) est un boulot de rêve.

Non seulement il comporte un tas d’avantages :

  • Être indépendant et échapper au carcan du salariat.
  • Vous travaillez sur quelque chose qui vous stimule vraiment, qui vous donne envie de vous lever chaque matin pour vous mettre au boulot.
  • Vous avancez dans l’accomplissement de VOS projets, et non ceux d’un patron/d’une entreprise, qui pourrait décider de vous virer d’un jour à l’autre.

Mais en plus, être on propre patron grâce à l’internet vous confère la possibilité d’automatiser complètement votre activité.

Devenir web entrepreneur vous permet de percevoir un revenu passif, sans que vous n’ayez à vous occuper directement de votre entreprise.

La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui nous sommes dans une époque où les info entrepreneurs peuvent réussir à partir de rien.

Les seules conditions pour y parvenir : s’en donner les moyens.

En acquérant les connaissances suffisantes, les bons outils, et en mettant en place la bonne stratégie.

Devenir infopreneur, c’est partager une passion et/ou expertise

Si vous voulez devenir infopreneur, vous allez devoir connaître votre thématique mieux qu’au moins 90% de la population.

Autrement vous ne donnerez que des infos et des conseils trop basiques, que tout le monde connaît déjà et vous ne vous démarquerez pas de la masse.

Résultat : aucun internaute ne voudra vous lire et par extension, aucun internaute ne voudra acheter vos produits ou services.

Si on lit et achète les produits d’un info entrepreneur, c’est parce qu’il apporte une grande plus-value à son audience et sa clientèle.

Vous n’êtes pas obligé de démarrer en tant que webentrepeneur en connaissant votre thématique sur le bout des doigts.

En fait, c’est même une mauvaise idée d’attendre d’être expert dans sa thématique pour se lancer en web entrepreneur.

  1. Parce qu’il est impossible de tout connaître ;
  2. Parce que notre nature perfectionniste nous pousse à procrastiner le lancement de notre activité (on ne se sent jamais totalement prêt…).

Pour éviter que ce foutu perfectionnisme ne vous empêche de passer à l’action, vous devez réaliser qu’un web entrepreneur débutant n’a pas (encore) besoin d’être un expert.

Il doit juste d’être capable d’aider les gens, en leur donnant des infos pertinentes qu’ils ne connaissent pas ou peu.

Toutefois, ne pas avoir d’expertise dans votre thématique vous limitera à un moment ou un autre.

Après tout, être infopreneur c’est vendre un savoir-faire et des connaissances :  si ceux-là sont limités, vous ne pouvez pas vendre grand-chose ni offrir beaucoup de contenu de qualité…

Donc, vous allez devoir un moment ou un autre vous documenter énormément sur votre thématique.

Peut-être lire plusieurs heures par jour.

Et c’est là où quelques problèmes peuvent subvenir.

Si vous choisissez une thématique qui ne vous intéresse pas spécialement, vous allez très vite vous ennuyer, vouloir tout arrêter ou peut-être même arriver à faire un burn out !

Il faut réellement que la thématique vous intéresse avant de vous lancer.

Ou mieux : qu’elle vous passionne !

C’est seulement si (1) vous êtes DÉJÀ expert ou (2) que vous vous passionnez suffisamment sur un sujet pour apprendre continuellement de nouvelles infos, que vous pourrez fournir du contenu de qualité à vos prospects, et réussir en tant qu’entrepreneur du web.

Étudiez bien la niche avant de vous lancer comme webentrepreneur

Toutes les thématiques ne se valent pas.

  • Certaines sont très populaires, et les gens sont prêts à payer des fortunes pour s’améliorer.
  • D’autres attirent peu, et les gens ne seront pas prêts à débourser beaucoup d’argent pour progresser.

Parfois, on peut penser avoir une idée cool, sur une thématique sans aucun concurrent.

On se lance dedans, on met en place la bonne stratégie, avec les bons outils…

Mais voilà : ça ne marche pas !

La raison est simple : si la niche est petite et que la thématique n’intéresse pas assez vos prospects pour qu’ils soient prêts à payer cher vos informations, vous ne pourrez gagner décemment votre vie.

Un info entrepeneur doit prendre cela en considération.

Il doit aussi prendre en compte la concurrence.

Il y aura toujours des info entrepeneurs concurrents prêts à brader leur savoir pour gratter un peu de chiffre d’affaires, et d’autres qui proposent des produits/services d’excellente qualité.

Un webentrepreneur doit donc savoir faire des offres au moins tout aussi attractives que ses concurrents — soit en mettant l’accent sur la qualité supérieure de ses produits, soit le rapport qualité-prix.

Les outils et la stratégie du bon web entrepreur

Une fois que les prérequis rassemblés — les bonnes connaissances dans sa thématique, le choix de la bonne niche —, un infopreneur doit acquérir les bons outils afin de mettre en place la stratégie qui lui permettra de faire des ventes.

La bonne stratégie pour vendre ses produits, c’est de mettre en place des tunnels de ventes qui convertissent.

Le terme « tunnel de vente » désigne l’ensemble des étapes par lesquels les clients passent pour acquérir un produit, de son arrivée sur le site web jusqu’à l’achat de celui-ci.

Chaque produit ou service qu’un webentrepeneur met en vente possède un tunnel.

Mais tous les tunnels ne convertissent pas…

  • Certains peuvent être trop longs et perdre en efficacité.
  • D’autres peuvent avoir des étapes mal présentées, qui n’incitent pas le client à passer à l’action.

L’un des buts de l’entrepreneur internet, c’est d’avoir des tunnels dont chaque étape convertisse un maximum, pour aboutir à un tunnel ultra-rentable.

Pour cela, il faut :

  1. Que l’info entrepreneur possède de bonnes connaissances en marketing digital.
  2. Qu’il acquière les bons outils, qui permettent d’installer le tunnel et augmentent les probabilités que le client passe à l’étape suivante.

Concernant les outils, sachez que vous avez le choix entre :

  • sélectionner différents logiciels à licence, qui constitueront chacune des briques à votre tunnel. Par exemple, avec un bon logiciel de capture d’email comme Thrive Lead, vous pouvez convertir bien plus de visiteurs en inscrit à votre mailing-list :
    • Parce que ce logiciel permet de créer différents types de formulaires, qui donnent davantage envie au prospect de s’inscrire.
    • Parce qu’il permet aussi aux info entrepreneurs de faire des A/B tests pour voir ce qui convertit le mieux parmi les différents formulaires, et apporter des améliorations au fur et à mesure.
  • Sélectionner un logiciel SAAS tout-en-un, comme Clickfunnels, qui intègre tous les sous-systèmes nécessaires à constituer votre tunnel de vente.

Pour plus d’info à ce sujet, je vous invite à télécharger mon guide “Cash Machine” juste en dessous.

Laisser un commentaire