Intention de recherche : comment l’étudier pour améliorer son SEO

L’intention de recherche est un indicateur clé de la stratégie seo.

La comprendre, c’est s’assurer de truster les premières places de Google.

Mais ce n’est pas toujours facile d’entrer dans la tête des internautes.

C’est pourtant bel et bien la clé pour gagner en visibilité et générer du trafic.

Découvrez comment devenir le roi de l’intention de recherche Google.

L’intention de recherche, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, l’intention de recherche désigne le résultat que souhaite obtenir un internaute quand il tape un mot clé dans Google.

Chaque requête trahit en effet un objectif recherché par celui qui l’effectue.

On distingue trois intentions de recherche différentes.

  • Navigationnelle : l’internaute sait déjà quel site il souhaite consulter. La requête consiste alors à taper un nom de marque ou d’entreprise : Facebook, Leboncoin, Matmut, etc. Bien qu’il constitue plus de la moitié des requêtes, ce type d’intention de recherche n’a aucun intérêt en terme de trafic.
  • Informationnelle : ici, l’internaute souhaite se renseigner à propos d’un sujet. La plupart de ces requêtes prennent la forme de question, dont 60% débutent par « comment ». C’est le type d’intention de recherche le plus intéressant en terme de trafic.
  • Transactionnelle : cette requête est formulée dans un objectif de conversion. C’est donc logiquement sur ce type d’intention de recherche qu’il faut se concentrer pour augmenter son taux de conversion.

Comprendre l’intention de recherche permet de proposer des contenus adaptés.

Alors comment comprendre l’intention cachée derrière tel ou tel mot clé ?

On peut commencer par tester le champ lexical dudit mot clé.

Décortiquer le mot clé

Les mots clés ont beaucoup à nous apprendre sur l’intention de recherche qui se cache derrière.

Déjà, il faut savoir que les requêtes de longue traîne sont plus évocatrices que les autres.

Car plus une requête est précise, et mieux Google parvient à proposer des contenus pertinents.

Ensuite, le premier mot de la requête est à considérer sérieusement.

Le mot « fabriquer » indique par exemple une recherche de tutoriel.

À l’inverse, le mot « acheter » trahit une intention transactionnelle.

En outre, il ne faut pas hésiter à tester le champ lexical en cas de mot clé ambigu.

Pour le mot clé « page d’accueil » par exemple, il faut déterminer si l’internaute recherche une page d’accueil précise, ou un tutoriel pour créer une page d’accueil.

Dans ce cas-là, il conviendra d’affiner le champ lexical du mot clé, en y ajoutant des précisions.

L’analyse de serp pour comprendre l’intention de recherche

Les avis des experts seo sont unanimes : rien de tel qu’une bonne vieille analyse de serp pour déterminer une intention de recherche.

Les pages de résultats Google nous parlent, et il faut apprendre à comprendre ce qu’elles disent.

C’est particulièrement le cas des serp qui affichent une intention multiple.

Il arrive en effet fréquemment qu’une seule page affiche des résultats à la fois navigationnels, transactionnels et informationnels.

Dans ce cas, c’est le type d’intention de recherche qui apparaît le plus souvent qui fera foi.

Il ne faut donc pas négliger cet élément, déterminant dans la réussite de toute stratégie seo.

Laisser un commentaire