Lancer son entreprise : 6 choses à savoir

Lancer son entreprise est un rêve à portée de plus en plus de gens.

Comment ne pas fantasmer face à cette promesse de liberté et de revenus à foison ?

Malheureusement, la réalité ne correspond pas toujours à ce que l’on s’imagine.

Lancer son entreprise exige en effet beaucoup de sacrifices et de motivation.

Et tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur.

Si vous projetez de vous lancer dans cette aventure, voici 6 choses essentielles que vous devez savoir.

Trouver le bon concept

Ce n’est pas le tout de vouloir lancer son entreprise : encore faut-il avoir l’idée business qui va avec.

Et il faut dire que la concurrence est de plus en plus rude, tant tout a déjà été fait.

De nombreux concepts ont en effet déjà été explorés et reproduits à l’identique.

Idéalement, il faudra donc trouver une idée qui n’a pas déjà été faite, un produit qui n’a pas déjà été inventé, etc.

Mais n’est-ce pas une utopie d’avoir toujours une longueur d’avance dans un monde où tout va plus vite ?

Malheureusement, seul un coup de chance extraordinaire peut permettre de trouver l’idée du siècle.

Pour le reste, lancer son entreprise va donc passer par un concept le plus original possible.

Ou en tout cas, par une manière différente d’exploiter un concept déjà exploité par d’autres.

Une fois l’idée d’entreprise trouvée, il faudra se pencher sur la faisabilité du projet.

Savoir où l’on va

Pas question de lancer son entreprise à la légère, sans savoir un minimum où l’on va.

Il y a en effet de nombreux facteurs à prendre en compte avant de créer une entreprise.

Un petit bilan de compétences va notamment s’imposer.

Pour lancer son entreprise, il faut par exemple avoir conscience de ses forces et de ses faiblesses.

Il faut aussi savoir si l’on est capable de gérer seul une entreprise : comptabilité, relation client, etc.

Ce sont des aspects essentiels à considérer avant de lancer son entreprise.

Outre les compétences et qualités humaines, il faudra également se pencher sur le marché ciblé.

Lancer son entreprise demande en effet de réaliser une étude de marché au préalable.

On pourra ensuite établir un business model adéquat, afin de se lancer plus sereinement.

Et pour savoir où aller et quels moyens mettre en place, il faut aussi faire le point financièrement.

Faire le point financièrement avant de lancer son entreprise

L’aspect financier fait partie des choses importantes à considérer pour lancer son entreprise sainement.

En effet, pas d’entreprise qui tienne sans un solide plan financier.

Il faudra donc prévoir un plan de financement précis et sur le long terme.

L’idéal est bien sûr d’avoir un petit bas de laine, afin d’assurer sa sécurité financière en cas de coup dur.

Mais tout le monde ne peut pas attendre d’avoir économisé pour lancer son entreprise.

D’autant plus que toutes les entreprises ne nécessitent pas les mêmes frais.

Certains statuts sont en effet plus propices que d’autres au développement d’une entreprise sans capital.

Quoi qu’il en soit, il sera toutefois indispensable d’établir un plan financier prévisionnel.

Chiffre d’affaire prévu, charges fixes, imprévus éventuels…

Tout ceci fait partie des choses à envisager avant de lancer son entreprise.

Lancer son entreprise seul ou à plusieurs ?

C’est la grande question que beaucoup se posent : doit-on entreprendre seul ou à plusieurs ?

À ce sujet, il n’y a aucune réponse universelle : cela dépend tout simplement des envies de chacun.

Parmi les avantages de lancer son entreprise seul, la liberté totale.

Aucun compte à rendre à personne, aucun impératif ni aucune concession à faire.

L’intégralité du chiffre d’affaire revient par ailleurs au seul dirigeant de l’entreprise.

En revanche, se lancer seul est forcément un peu plus risqué.

Le fait d’être plusieurs peut notamment aider à trouver davantage d’idées, mais aussi à rassembler plus de moyens.

Lancer son entreprise à plusieurs permet en effet de réunir plus de capital, et de se serrer les coudes.

En cas d’échec ou de difficultés, être à deux ou plus est souvent réconfortant.

Entreprendre seul nécessite donc d’avoir un mental d’acier, encore plus que pour se lancer à plusieurs.

Lancer son entreprise seul est en revanche tout à fait adapté à ceux qui n’aiment pas travailler en groupe.

Le choix du statut pour lancer son entreprise

Choisir un statut juridique pour son entreprise est un préalable indispensable avant de démarrer toute activité.

Le statut permet en effet de conférer à l’entreprise une existence légale et officielle.

Seulement voilà : des statuts juridiques, il y en a toute une pléiade.

Et ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver quand on n’est pas très calé en la matière.

Pour lancer son entreprise sans prendre trop de risques, le meilleur statut reste celui d’auto-entrepreneur.

La simplicité administrative et la liberté de ce statut en attirent en effet plus d’un.

Le régime fiscal est notamment très simplifié par rapport à d’autres statuts.

De même, aucun capital de départ n’est requis, et l’auto-entrepreneur ne paie pas d’impôt sur les sociétés.

Il peut également rester entrepreneur salarié les premiers temps, le temps de lancer son activité.

Il faut toutefois savoir que l’auto-entreprise ne permet pas de s’associer avec quelqu’un.

C’est donc le statut idéal pour lancer son entreprise seul.

Ceux qui ont du capital et qui prévoient un chiffre d’affaire important devront en revanche opter pour un autre statut.

EIRL, EURL ou SASU pour les personnes seules, SAS ou SA pour ceux qui se lancent à plusieurs…

Chaque statut possède des avantages et des inconvénients.

Il appartient donc à chacun de bien se renseigner avant de lancer son entreprise.

Une motivation en béton armé

Peu importe l’idée, le capital, le nombre d’associés ou le statut juridique.

Il est en effet une composante majeure et commune à tous les entrepreneurs : la motivation.

Entreprendre aujourd’hui est loin d’être une chose facile.

Avant le succès, ce sont de nombreux échecs qui vont très certainement survenir.

La plupart des grands entrepreneurs ont en effet du affronter de terribles tempêtes à leurs débuts.

Steve Jobs a par exemple commencé son activité seul, au fin fond de son garage.

Des débuts chaotiques qui ne l’ont pourtant pas empêché de devenir l’un des plus grands entrepreneurs de notre ère.

Lancer son entreprise nécessite donc de rester motivé en toutes circonstances.

Tenir bon malgré les difficultés financières et morales sera en effet essentiel pour réussir.

Laisser un commentaire