Ligne éditoriale : mes conseils pour la définir

Que l’on veuille créer un blog de loisir ou un blog d’entreprise, il est essentiel de définir une ligne éditoriale.

Il n’y a rien de pire en effet qu’un blog sans aucune stratégie ni cohérence de contenu.

Trouver, et surtout suivre une ligne éditoriale, est donc primordial pour générer du trafic grâce à son blog.

Mais ce n’est pas toujours simple de définir sa propre signature.

D’autant que l’abondance de contenus sur le web pousse à puiser de l’inspiration à droite et à gauche.

Je vous donne donc quelques conseils pour trouver votre ligne éditoriale.

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?

Une ligne éditoriale pourrait se définir comme un ensemble de règles destiné à garantir une cohérence éditoriale.

C’est une sorte de fil conducteur, permettant de garder un cap et d’éviter la cacophonie éditoriale.

La ligne éditoriale se compose de nombreux éléments divers et variés.

Citons par exemple les thématiques traitées, qui dépendent elles-mêmes de beaucoup de choses.

Citons également les types de contenus publiés : vidéos, articles, infographies, études, etc.

Le ton employé est aussi très important pour définir une ligne éditoriale.

Celui-ci va en grande partie dépendre de la cible visée par le blog.

La ligne éditoriale doit par ailleurs intégrer un planning éditorial précis, afin de respecter une certaine fréquence de publication.

En outre, elle intègre de plus en plus une stratégie seo.

À ce titre, on prend également en compte le choix de mots clés sur lesquels se positionner grâce au blog.

Une ligne éditoriale est donc un cahier des charges très complet appliqué au contenu.

Et elle revêt une importance capitale dans la réussite d’un blog.

Pourquoi est-elle importante ?

La ligne éditoriale est un ensemble de règles définissant le ton global donné à un blog.

On pourrait la définir comme une signature, une identité qui permet de reconnaître un blog à ses contenus.

Elle s’apparente un peu à la charte graphique, qui correspond à l’identité visuelle d’un site web.

La ligne éditoriale est donc très importante pour aider le blog à se démarquer de la concurrence.

Une ligne éditoriale bien définie et respectée permet en effet aux utilisateurs de mieux identifier un site.

Ces derniers sauront ainsi reconnaître un contenu provenant de tel ou tel blog, rien qu’au ton employé.

C’est donc la cohérence dans les contenus qui va permettre de développer une signature reconnaissable entre toutes.

En cela, la ligne éditoriale est très utile pour travailler son image de marque.

Mais la ligne éditoriale n’a pas que cette utilité.

Elle permet également de travailler le référencement du site web, grâce à l’alternance de contenus.

C’est d’ailleurs un point crucial, sur lequel j’aurai l’occasion de revenir plus en détails.

Définir sa ligne éditoriale avec les 5 W

Définir sa ligne éditoriale est un préalable indispensable.

Il faut en effet savoir ce que l’on veut publier, où, comment, à quelle fréquence, etc.

Et ce, avant même de commencer à réfléchir à des idées de contenu.

Il est inutile, et surtout risqué, de se lancer à l’aveugle sans avoir d’abord trouvé une ligne éditoriale.

Mais comment trouver sa signature et son identité avant même d’avoir commencé ?

Le mieux pour y parvenir est d’utiliser la stratégie des fameux 5 W : what, who, where, why, when.

Comprenez la stratégie QQOQCCP : quoi, qui, où, quand, comment, combien, pourquoi.

Vieux comme le monde, mais cela reste ce qu’il y a de plus efficace pour définir sa ligne éditoriale.

Pour bien comprendre de quoi il est question, je vais à présent détailler chaque étape.

Quoi : les objectifs

Avant toute chose, vous devez vous interroger sur les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre blog.

Tous les sites n’ont en effet pas le même objectif.

Voulez-vous informer vos lecteurs des actualités liées à votre thématique ?

Voulez-vous renforcer votre expertise dans votre domaine avec des contenus à forte valeur ajoutée ?

Préférez-vous opter pour un blog à visée sociale, alimenté par des contenus visuels comme des vidéos ?

Une ligne éditoriale peut transmettre de nombreuses choses aux lecteurs.

Créer une relation, acquérir des prospects, informer en tant qu’expert…

Le tout est de savoir pourquoi on crée un blog, et à quoi il va servir.

Sans cela, il est impossible de définir une ligne éditoriale cohérente.

Qui : la cible de la ligne éditoriale

Il est inenvisageable de définir une quelconque stratégie de contenu sans savoir à qui on s’adresse.

Le but d’un blog est en effet d’être consulté et de générer un maximum de trafic.

Il faut donc comprendre les besoins et les attentes des lecteurs, afin de leur proposer des contenus adaptés.

Et en la matière, plus vous aurez de détails sur votre cible, plus votre ligne éditoriale sera pertinente.

Récoltez le plus d’informations possible afin d’établir un persona, c’est-à-dire un visiteur type de votre site.

Sexe, âge, situation géographique, profession, centres d’intérêt font partie des informations essentielles à connaître.

Renseignez-vous aussi sur le profil de vos visiteurs.

Attirez-vous des influenceurs BtoB, des particuliers avides de conseils, de simples curieux ?

Votre ligne éditoriale va en grande partie dépendre du profil des gens auxquels vous vous adressez.

Mais le profil de vos visiteurs déterminera également vos supports de communication.

Où : les canaux de communication

On pourrait penser que la ligne éditoriale ne s’applique que sur un blog ou un site web.

Mais en vérité, elle s’applique à tous les supports de diffusion choisis.

Il faut dire qu’il est devenu très rare de se limiter à un seul canal de communication de nos jours.

Si le blog reste le principal levier d’acquisition de trafic, il existe d’autres sources de trafic à ne pas négliger.

C’est notamment le cas des réseaux sociaux, privilégiés par un nombre croissant d’utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, la ligne éditoriale doit rester la même afin de ne pas semer la confusion.

Mettez-vous à la place d’un visiteur qui lit un article sur votre blog.

Ce qu’il lit lui plaît, et lui donne envie d’aller visiter la page Facebook associée à votre site.

Or, en arrivant sur votre page, il y trouve des contenus radicalement différents.

Incapable de reconnaître votre style et votre ton, il va alors quitter votre page.

Au mieux, il pensera que c’est une erreur de sa part, comme une fausse manœuvre l’amenant sur une mauvaise page.

Au pire, il verra que votre ligne éditoriale n’est pas cohérente, et sera déçu car le contenu de votre page ne correspond pas à ce qu’il attendait.

Dans tous les cas, vous laissez un utilisateur troublé, que vous perdrez très probablement.

C’est là que les notions d’identité et de signature propres à la ligne éditoriale prennent tout leur sens.

Bien évidemment, il faut aussi tenir compte des spécificités de chaque support de diffusion.

Par exemple, les réseaux sociaux comme Instagram ne se prêtent pas forcément à la diffusion de contenus éditoriaux.

La cible n’est pas non plus toujours exactement la même.

Les réseaux sociaux visent en effet souvent un public un peu plus jeune que le blog.

Il pourra donc être nécessaire d’adapter légèrement sa ligne éditoriale.

Mais veillez à ne pas trop en dévier, afin de ne pas tomber dans la cacophonie éditoriale.

Comment : les types de contenus de la ligne éditoriale

Nous voilà au nerf de la guerre, à la composante essentielle de toute ligne éditoriale qui se respecte.

La stratégie de contenu fait en effet partie des indispensables avant de débuter un blog.

Mais attention, cette étape découle directement des précédentes.

Autrement dit, vous ne pourrez définir le type de contenus à publier que si vous savez pourquoi et pour qui.

Et en la matière, seule une bonne stratégie de marketing de contenu pourra vous aider.

Veillez à proposer uniquement des contenus à forte valeur ajoutée, qui enrichissent vos visiteurs.

Profitez-en pour asseoir votre expertise dans votre domaine de prédilection.

C’est aussi l’occasion de vous démarquer de la concurrence en proposant de l’inédit.

N’hésitez pas non plus à surfer sur l’actualité avec des contenus brûlants, qui intéressent vos visiteurs.

Là encore, votre ligne éditoriale vous permettra de suivre un fil conducteur afin de conserver de la cohérence.

Mais cela ne signifie pas que vous deviez toujours proposer le même type de contenu.

Vous pouvez bien sûr varier en fonction des préférences de vos visiteurs et des vôtres.

Et il est même vivement conseillé de proposer des contenus diversifiés, à la fois pour l’ux et pour le seo.

J’en profite pour vous rappeler que la ligne éditoriale est également là pour vous aider à travailler votre référencement.

Mettez au point une solide stratégie de mots clés, afin de savoir sur quelles requêtes vous positionner.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège classique de la cacophonie.

Veillez à conserver une pertinence éditoriale par vos contenus.

Évitez notamment de proposer sans cesse de nouveaux formats uniques, c’est-à-dire que vous publiez une seule fois et que vous laissez tomber après.

Retenez qu’innover n’est pas interdit, mais toujours dans la cohérence et la pérennité.

Combien : à quelle fréquence publier ?

L’intérêt d’une ligne éditoriale réside dans l’établissement d’un planning de publication.

Il faut en effet proposer de nouveaux contenus très régulièrement via vos différents supports de diffusion.

Ceci afin de ne pas lasser le lecteur, mais aussi de répondre à son besoin constant d’information.

Publier des contenus frais et exclusifs vous permettra également de travailler votre référencement, encore et toujours.

De plus, il faut savoir que la régularité est un pilier de la fidélisation.

Imaginez que vous publiez deux articles par semaine pendant deux semaines.

Puis d’un seul coup, vous stoppez toute publication pendant deux semaines.

Enfin, toujours d’un seul coup, vous recommencez en publiant deux articles en une seule journée.

Pensez à la confusion que vous allez créer dans l’esprit de vos visiteurs, qui n’y comprendront plus rien.

Vous venez de comprendre l’intérêt d’adopter un planning éditorial.

Et c’est justement à cela que va vous servir la ligne éditoriale.

Trouver son domaine d’expertise

Maintenant que vous connaissez toutes les étapes de la ligne éditoriale, passons à un conseil d’ordre général.

Et c’est un conseil qui relève avant tout du bon sens et de la logique.

Il est bien évident que vous n’allez pas vous lancer dans une thématique que vous ne maîtrisez pas du tout.

Il faut quand-même avoir un minimum de connaissances en la matière.

C’est d’autant plus important que la ligne éditoriale est destinée à travailler son image de marque sur le web.

Comprenez par là montrer votre expertise et votre compétence dans un domaine précis.

Il est donc exclu de proposer des contenus traitant de thèmes que vous ne maîtrisez pas.

C’est en effet le meilleur moyen de tomber dans la cacophonie éditoriale la plus totale.

Trouver votre ligne éditoriale passera donc par un petit bilan de compétences.

Réfléchissez aux thèmes qui vous inspirent, et que vous maîtrisez suffisamment pour vous placer en tant qu’expert.

Une fois ceci fait, un petit tour chez les concurrents ne fera pas de mal.

Analyser la concurrence pour affiner sa ligne éditoriale

Rester proche de ses amis et encore plus proche de ses ennemis, cela vous parle ?

Le parallèle est peut-être un peu osé, mais l’idée reste la même.

Pour se démarquer des concurrents, il faut en effet connaître leur ligne éditoriale.

C’est aussi l’occasion de voir ce qui plaît à leur audience, que vous partagez a priori si vous êtes concurrents directs.

Il ne s’agit bien sûr pas de copier leur ligne éditoriale, mais de vous en inspirer pour créer la vôtre.

Tâchez d’identifier les contenus les plus plébiscités chez vos principaux concurrents.

Identifiez aussi ce qui déplaît aux lecteurs, afin de pouvoir faire mieux.

Vous pourrez ainsi créer des contenus à forte valeur ajoutée pour vos propres lecteurs.

Votre ligne éditoriale est assimilable à votre ADN.

Il s’agit de votre patte, de votre signature, qui va vous permettre de vous faire connaître.

Il vous faut donc la soigner et vous y conformer coûte que coûte.

Même si elle peut faire l’objet de quelques adaptations, notamment en fonction du canal de diffusion, veillez en effet à ne pas trop vous en écarter.

N’oubliez pas que les internautes peuvent se montrer très fidèles, pourvu que vous leur donniez une bonne raison de l’être.

Laisser un commentaire