Le guide du logiciel SaaS e-commerce

1 Shares

Vous hésitez entre un logiciel SaaS e-commerce et un CMS open source pour votre boutique en ligne ?

Quiconque souhaite se lancer dans l’e-commerce est d’abord confronté à ce choix crucial.

Mais beaucoup se trouvent dans l’incapacité de faire ce choix.

Tout simplement parce que la distinction entre les deux n’est pas toujours très claire.

J’ai donc décidé d’éclairer votre lanterne quant au mode SaaS e-commerce.

Voici un petit guide pratique pour faire votre choix en toute connaissance de cause.

SaaS e-commerce : de quoi parle-t-on ?

Avant d’envisager d’opter pour un logiciel SaaS e-commerce, il faut déjà savoir ce que signifie l’acronyme SaaS.

Il est donc grand temps de lever le mystère : SaaS signifie software as a service, ou logiciel en tant que service.

Le mode SaaS fonctionne sur le même modèle qu’un cloud.

Concrètement, cela signifie que le logiciel est hébergé sur un serveur externe.

Il n’y a donc pas besoin d’installer quoi que ce soit sur un ordinateur pour utiliser un SaaS e-commerce.

Toutes les données sont en effet stockées par le serveur du logiciel, et accessibles moyennant un abonnement.

Le SaaS e-commerce s’oppose ainsi au CMS dit open source, qui fonctionne sur le modèle inverse.

Un logiciel e-commerce open source nécessite en effet une installation sur un ordinateur pour fonctionner.

Il faut également penser à l’hébergement via un hébergeur e-commerce.

Ajoutons à cela beaucoup d’autres petites subtilités que l’on ne retrouve pas avec le mode SaaS.

Voyons d’ailleurs quels sont les avantages d’un logiciel SaaS e-commerce.

Pourquoi opter pour le mode SaaS en e-commerce ?

Il y a beaucoup d’avantages à choisir un logiciel SaaS e-commerce.

Le premier d’entre eux, et certainement le plus mis en avant, est le côté tout en un de la solution.

Tous les aspects techniques et logistiques inhérents à l’e-commerce sont en effet gérés directement par la plateforme.

Aucune installation n’est requise localement, puisque tout passe par le serveur du logiciel SaaS e-commerce.

La structure étant infogérée, il n’y a pas à se soucier de la maintenance ou des mises à jours de la boutique.

Le mode SaaS règle également le problème de l’hébergement, puisque le site est hébergé par le serveur fourni.

Cela permet ainsi de se focaliser sur le tunnel de vente et la conversion, sans avoir à gérer le reste.

La simplicité d’utilisation fait aussi partie des avantages du SaaS e-commerce.

Pas de paramétrage complexe ni de code incompréhensible : tout est compris dans la solution.

En cela, le logiciel SaaS e-commerce est accessible à tous, y compris aux débutants.

Un avantage certain que n’offre pas un CMS open source, qui requiert de solides compétences en programmation.

C’est d’ailleurs l’argument phare avancé par les logiciels SaaS e-commerce tels que Shopify ou Wizishop.

En outre, l’abonnement au logiciel comprend la plupart du temps un support très efficace.

Beaucoup proposent même un accompagnement personnalisé par des coachs spécialisés.

Cette solution est également très évolutive, grâce aux différentes offres d’abonnement proposées.

Chaque vendeur peut ainsi choisir l’offre qui correspond le mieux à ses besoins, et en changer à mesure que sa boutique grandit.

Cette flexibilité est loin d’être aussi évidente avec un CMS open source.

En résumé, le mode SaaS e-commerce est :

  • facile d’utilisation
  • entièrement infogéré (maintenance, sécurité, législation, etc.)
  • évolutif et adapté aux besoins de chacun

Mais même si la simplicité a de quoi attirer, il ne faut pas oublier que quelques inconvénients subsistent.

Les inconvénients du mode SaaS en e-commerce

Le principal inconvénient du mode SaaS e-commerce, c’est le coût.

Contrairement à un CMS open source totalement gratuit, un logiciel SaaS se paye.

En l’occurrence, l’utilisateur paye en effet la location du service sous forme d’un abonnement, mensuel ou annuel.

Il faut toutefois nuancer cet inconvénient, car les prix du marché sont souvent assez bas.

En tout cas, ils le sont compte tenu de tous les avantages offerts par le mode SaaS.

Attention toutefois : beaucoup de logiciels SaaS e-commerce se rémunèrent en pourcentage du chiffre d’affaire.

Et si ce pourcentage est souvent marginal au début, il peut vite grimper quand les ventes augmentent.

Autre inconvénient du mode SaaS e-commerce : le manque de contrôle sur la boutique.

Là où un CMS open source est géré localement, un site développé en SaaS est infogéré.

Il ne peut donc pas ajuster la puissance et les ressources de son hébergement par exemple.

De même, l’ajout de nouvelles fonctionnalités ne peut généralement pas se faire manuellement.

Il faut en effet acheter des extensions payantes via la boutique du logiciel.

C’est donc un coût supplémentaire à ne pas négliger quand on souhaite personnaliser davantage sa boutique.

Il faut également garder à l’esprit qu’il est assez difficile de migrer vers une autre plateforme.

En cas de refonte de site e-commerce par exemple, passer d’un SaaS à un open source peut s’avérer fastidieux.

Mais l’inverse n’est pas vrai, puisque passer d’un CMS open source au mode SaaS se fait très simplement.

Les inconvénients d’un logiciel SaaS e-commerce sont donc :

  • le coût, parfois élevé si frais de transaction ou pourcentage du chiffre d’affaire
  • le manque d’autonomie du vendeur par rapport à la gestion de sa boutique
  • la migration complexe vers un autre logiciel

Malgré tout, le mode SaaS reste une excellente solution pour se lancer dans l’e-commerce.

Mais encore faut-il choisir la bonne plateforme, ce qui n’est pas toujours simple.

Comment choisir son logiciel SaaS e-commerce ?

Il existe beaucoup de logiciels SaaS e-commerce différents, et ce n’est pas toujours simple de les comparer.

Il faut dire que le choix de telle ou telle solution dépend surtout des besoins de chacun.

Si toutes fonctionnent en mode SaaS, les fonctionnalités peuvent en effet varier d’une plateforme à l’autre.

Pour faire le bon choix, il faut notamment se poser la question de l’utilisation.

Le but d’un logiciel SaaS e-commerce est justement de rendre la vente en ligne accessible à tous.

Mais cela ne signifie pas que tous les logiciels sont simples d’utilisation.

Certaines interfaces sont simples et intuitives, là où d’autres peuvent nécessiter un petit coaching de départ.

La question de la langue se pose également pour les logiciels non francophones.

Si certains SaaS e-commerce sont disponibles en plusieurs langues, ce n’est pas le cas de tous.

Tout ceci peut rendre l’utilisation du logiciel plus complexe, nécessitant ainsi un excellent support.

C’est d’ailleurs un point important à considérer au moment de choisir son logiciel SaaS e-commerce.

Le niveau de personnalisation a également son importance, afin de pouvoir créer une boutique à son image.

Tous les logiciels SaaS proposent une base de fonctionnalités incluses dans l’abonnement.

Mais certaines disposent également d’une boutique où se procurer des modules de personnalisation payants.

De même, il faut savoir anticiper le potentiel de croissance d’une boutique avant de choisir un SaaS e-commerce.

Beaucoup proposent des offres évolutives qui grandissent en même temps que la boutique.

Mais d’autres montreront vite leurs limites en cas de croissance imprévue.

Autre point crucial pour bien choisir sa solution : l’optimisation pour les moteurs de recherche.

Le seo e-commerce est en effet primordial pour bien vendre en ligne.

Or, tous les logiciels SaaS e-commerce ne proposent pas le même niveau d’optimisation.

Il est donc important de lire les avis clients à ce sujet avant de se décider.

Bien évidemment, le prix est également un critère essentiel, si ce n’est le plus important.

Toutes les plateformes e-commerce en SaaS proposent au moins deux offres d’abonnement.

Mais il faut savoir que toutes les offres ne sont pas forcément très adaptées aux besoins de chacun.

Un SaaS e-commerce doit en effet être évolutif, afin de pouvoir faire face à la croissance de la boutique.

Outre le prix de l’abonnement, il faut bien se renseigner sur les rémunérations annexes éventuelles.

Beaucoup de plateformes prélèvent en effet des frais de transaction et / ou un pourcentage du chiffre d’affaire.

Attention donc à ces frais annexes, qui peuvent vite faire décoller la facture mensuelle.

Les meilleurs logiciels SaaS e-commerce

Le marché du SaaS e-commerce est de plus en plus saturé.

Les concurrents se bousculent au portillon, et chacun tente de se faire une place au soleil tant bien que mal.

Il faut dire que l’un d’entre eux fait l’unanimité et se taille la part du lion.

Vous l’aurez peut-être reconnu, je parle bien évidemment du monstre canadien Shopify.

Shopify, le roi du SaaS en e-commerce

Cette plateforme SaaS e-commerce peut se targuer de compter pas moins de 600 000 boutiques dans le monde.

Shopify propose 5 abonnements différents adaptés à tous les besoins, pour des prix compris entre 9 et 299 dollars par mois.

Des vendeurs occasionnels aux mastodontes de la vente en ligne, tout le monde peut s’y retrouver.

Ce logiciel SaaS offre une pléiade de fonctionnalités de bases, et dispose d’une boutique de thèmes pour personnaliser sa boutique.

Citons également la version mobile de Shopify, l’une des plus performantes du marché.

En revanche, la plateforme n’a pas spécialement été pensée pour le dropshipping.

Ceux qui veulent vendre sans stock devront en effet passer par Oberlo, une appli tierce développée par Shopify.

Malgré tout, Shopify reste le must du SaaS e-commerce en terme de rapport qualité / prix.

Je vous rappelle qu’une version d’essai gratuit de 14 jours est disponible sans carte de crédit.


Passez par CE LIEN pour commencer votre essai Shopify gratuit, et je vous offrirai un pack de bonus exclusifs.

Envoyez-moi un mail à richard@marketinghaters.com pour en savoir plus, ou pour récupérer votre pack à l’issue de cette période d’essai.

GrooveKart, la nouvelle alternative

GrooveKart est tout nouveau sur le marché français, mais il se place déjà en sérieuse alternative Shopify.

Lancée en 2018, cette plateforme est notamment spécialisée dans le dropshipping.

Très simple d’utilisation grâce à son éditeur drag and drop, quelques clics suffisent pour créer une boutique personnalisée.

En plus des fonctionnalités e-commerce de base, GrooveKart intègre un outil de dropshipping très performant.

Et contrairement à Shopify, il n’y a pas de frais supplémentaires avec ce concurrent SaaS e-commerce.

Tout est inclus dans l’offre unique proposée par GrooveKart, sans qu’il soit nécessaire d’acheter des modules supplémentaires.

Le seul inconvénient, si l’on peut parler d’inconvénient, c’est justement cette offre unique.

Proposer un seul abonnement pour tous, petits ou gros vendeurs, limite en effet les possibilités d’adaptation.

Cette offre est affichée à 149 dollars par mois en tarification mensuelle, et 83 dollars par mois en facturation annuelle.

Un rapport qualité / prix qui reste malgré tout assez intéressant pour le marché des SaaS e-commerce.

On trouve pour le moment peu de boutiques développées avec cette solution toute jeune.

Mais il y a fort à parier que son usage se démocratise fortement d’ici quelques années, voire quelques mois.


Passez par CE LIEN pour vous procurer GrooveKart, et je vous offre un pack de bonus exclusifs.

Envoyez-moi un mail à richard@marketinghaters.com pour le récupérer après votre période d’essai.

Wizishop, un SaaS e-commerce français

Wizishop est certes moins connu que Shopify, mais il n’en est pas moins un concurrent sérieux.

Il s’agit d’un logiciel SaaS e-commerce très similaire, mais 100 % français.

Son gros point fort est donc son interface multilingues, là où Shopify impose une traduction manuelle.

Wizishop étant déjà traduit en 7 langues différentes, il est prêt à l’emploi pour les francophones.

Autre différence notable avec Shopify : l’absence de modules de personnalisation.

Tout comme avec GrooveKart, toutes les fonctionnalités sont comprises dans l’abonnement.

On parle de 385 fonctionnalités tout de même, et de 25 thèmes pré-configurés.

Parmi ces fonctionnalités, on trouve une appli de dropshipping intégrée, appelée Dropizi.

Petit bémol toutefois pour la version mobile, qui n’est pas encore très performante sur Wizishop.

Côté prix, on trouve 3 abonnements allant de 27 à 297 euros par mois.

Attention en revanche aux frais de transaction additionnels, compris entre 2 et 0,5 % du chiffre d’affaire.

Wizishop est donc un bon logiciel SaaS e-commerce pour débuter, mais son prix peut vite s’envoler quand la boutique se développe.

Et concrètement, il est encore un peu léger pour faire face au géant canadien Shopify.

Il peut toutefois être intéressant de profiter de la période d’essai de 15 jours pour se faire une idée.

De plus, rien n’empêche ensuite de passer à Shopify si Wizishop n’est plus adapté.

1 Shares

Laisser un commentaire