Comment faire un marketing éthique ?

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler du marketing éthique.

Mais c’est une notion un peu floue.

C’est ce qu’on pourrait appeler un mot valise, utilisé pour qualifier toute pratique qui se veut un peu éthique.

C’est même devenu un argument de vente pour certaines marques.

Alors que signifie marketing éthique ?

Comment l’appliquer au quotidien dans votre stratégie marketing ?

Zoom sur le marketing éthique

Beaucoup d’entreprises se targuent de pratiquer un marketing éthique.

Mais en connaissent-elles vraiment toutes le sens ?

Et vous, vous le connaissez ?

Qu’est-ce que c’est ?

Le marketing éthique désigne une stratégie qui consiste à inciter le consommateur à acheter un produit qui respecte certains engagements.

De façon plus générale, il s’agit de rallier le client à la cause embrassée par l’entreprise elle-même.

Ce concept ne doit pas être confondu avec celui d’éthique du marketing.

Ce dernier désigne en effet une entreprise qui adopte des pratiques éthiques.

Il peut s’agir de refuser un contrat juteux par exemple, parce que les conditions de ce dernier sont douteuses.

Aujourd’hui, le marketing éthique est assez incontournable.

Il a en effet été adopté par de plus en plus d’entreprises, qui souhaitent travailler leur image de marque.

Mais au fait, d’où vient ce concept ?

Ça vient d’où ?

Pour parler un peu d’histoire, on considère que la première notion de marketing éthique remonte à 1983.

C’est l’année où la marque American Express a décidé de reverser une somme destinée à rénover la Statut de la Liberté, à chaque paiement d’un de ses clients.

Depuis, cette stratégie marketing n’a cessé de prendre de l’ampleur.

Il y a en effet une volonté de plus en plus affichée de trancher avec les valeurs mercantilistes véhiculées par le marketing traditionnel.

Et on comprend pourquoi, quand on sait qu’aujourd’hui, environ 35% des consommateurs se sentent concernés par une cause dite humaniste.

Les consommateurs ont en effet tendance à vouloir revenir à des valeurs plus humaines.

Beaucoup d’entre eux commencent à s’enquérir des procédés de fabrication des produits par exemple.

Plus qu’une démarche volontaire, le marketing éthique est donc devenu au fil des années une véritable nécessité pour les marques.

Et c’est l’occasion pour elles d’améliorer leur image de marque, en mettant en avant la dimension éthique de leurs produits.

Quelle stratégie de marketing éthique ?

Pour faire un marketing éthique, il est nécessaire de travailler sur absolument tous les aspects de l’entreprise.

Si vous proposez des cosmétiques bio par exemple, il ne suffit pas de proposer un packaging de couleur verte.

Il faudra aussi que ce packaging soit fait de matériaux recyclés par exemple.

En outre, le marketing éthique se reconnaît également aux démarches et à la philosophie de l’entreprise.

Il faut notamment faire preuve d’une cohérence à toute épreuve.

Faites preuve de cohérence dans vos démarches

Comme on l’a vu plus haut, le marketing éthique est destiné à faire adhérer les consommateurs à une philosophie, une idéologie ou une cause.

Et il ne faut pas oublier que le consommateur est méfiant, très méfiant.

Par ailleurs, l’explosion d’internet lui permet de chercher, et surtout d’obtenir lui-même toutes les informations qu’il souhaite avoir, en quelques clics.

Et comme chacun sait, il suffit de quelques infos qui filtrent pour compromettre toute l’activité d’une entreprise.

Si vous voulez convaincre vos clients d’acheter votre produit labellisé éthique, il vous faudra donc rester cohérent dans toutes vos démarches.

Reprenons l’exemple des cosmétiques bio.

Imaginez que vous proposez un déodorant garanti 100% d’origine naturelle.

Ce produit véhicule une image saine, proche de la nature et respectueuse de l’environnement.

Maintenant, imaginez que vos clients découvrent que vous faites tester vos produits sur les animaux.

A leur place, vous achèteriez votre déodorant ?

Et ne croyez pas que ce genre de chose n’arrive jamais !

La marque Loréal par exemple, est sous les feux des critiques depuis quelques temps.

La raison ?

Elle a proposé un shampoing soit-disant « naturel », alors que celui-ci est ouvertement testé sur les animaux.

En bref, vous devez veiller à ce que votre entreprise adhère elle-même aux principes que vous souhaitez véhiculer par vos produits.

Soyez transparent en toutes circonstances

Un peu dans la même veine que la cohérence, vous devez également veiller à communiquer de façon totalement transparente.

Encore une fois, sur internet tout va très vite.

Les rumeurs se répandent comme une traînée de poudre, et une réputation est vite compromise.

Et bon courage pour réparer les dégâts après un bad buzz !

Alors pour éviter ce genre de déconvenue, restez transparent.

Montrez à vos clients que vous n’avez rien à cacher.

De cette façon, ils verront que vous tenez à les inclure dans votre démarche éthique, et ils y seront plus sensibles.

Trouvez un partenaire de confiance

Pour optimiser votre stratégie de marketing éthique, vous pouvez vous associer à un partenaire.

Choisissez une marque ou une entreprise qui fait autorité dans votre domaine d’activité.

Vous bénéficierez ainsi de sa notoriété et de sa visibilité par ricochet.

Car les consommateurs seront bien plus enclins à vous faire confiance s’ils voient que vous êtes recommandé par une entreprise d’autorité.

Vous pouvez par exemple opter pour une stratégie de marketing d’influence.

Attention au conscience/green washing

C’est une dérive qu’il faut éviter à tout prix.

Mais la limite n’est pas toujours facile à définir.

Tout d’abord, parlons un peu vocabulaire.

Le conscience washing, c’est le fait pour une entreprise de soutenir une cause humanitaire sans objectif autre que celui d’améliorer son image de marque.

Comme exemple d’entreprise qui pratique le conscience washing, on peut citer Pampers.

Cette marque s’est en effet retrouvée attaquée de toutes part il y a quelques années, suite à une étude menée par l’UFC que choisir sur la composition des couches pour bébé.

L’étude en question a notamment révélé la présence de glyphosate dans les couches de la marque Pampers.

Ce qui a provoqué un scandale sanitaire sans précédent, tant Pampers avait pour fer de lance le bien-être et la santé des nourrissons.

Pour endiguer la polémique, la marque a donc décidé de reverser un euro par paquet, pour un vaccin contre la tuberculose.

Quant au green washing, c’est la même chose, mais appliquée à l’écologie.

Aujourd’hui, de nombreuses marques s’engagent publiquement en faveur de la protection de l’environnement.

Mais en réalité, elles n’œuvrent que très peu pour cette cause.

C’est notamment le cas de la marque Nutella par exemple, qui met en avant son huile de palme récoltée selon un procédé durable.

Alors qu’en réalité, elle contribue massivement à la déforestation de la forêt de Bornéo.

On pourrait aussi parler de toutes les multinationales qui prônent le respect de l’environnement, alors qu’elles font partie des plus gros pollueurs de la planète.

En bref, vous devez absolument éviter de tomber dans cet écueil, afin de ne pas perdre la confiance de vos clients.

Car une fois qu’elle sera perdue, vous aurez énormément de mal à la regagner.

Ça rejoint l’idée de cohérence et de transparence évoquée plus haut.

Le marketing éthique, c’est donc surtout un état d’esprit avant tout.

A vous de trouver l’équilibre entre profit et valeurs, pour vous rapprocher de vos clients.

Laisser un commentaire