Marketing international : 5 astuces pour étendre son activité au monde entier

Depuis quelques temps, le marketing international est sur toutes les lèvres.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir développer sa marque et son activité dans le monde entier ?

Et grâce à la digitalisation, ce rêve est devenu accessible à tous.

Car Internet a rendu possible la communication entre tous les pays du monde.

Mais étendre son activité à l’international, ça doit se faire dans les règles de l’art.

Pas question de débarquer comme une fleur dans un tout nouveau pays sans avoir pris un minimum de précautions.

Je vous donne donc cinq astuces pour déployer une bonne stratégie de marketing international.

Bien connaître sa géographie

Ça vous paraît peut-être évident, mais c’est toujours bon de le rappeler.

Avant de penser à faire du marketing international, il faut tout d’abord savoir où on souhaite s’implanter.

Avec un peu plus de 200 États dans le monde, vous avez l’embarras du choix.

Mais il ne s’agit pas de prendre une carte et de piocher au hasard.

Vous devez bien réfléchir au(x) pays où vous voulez étendre votre activité.

Pour vous aider, vous pouvez par exemple réaliser un SWOT pour déterminer le potentiel du ou des marchés que vous visez.

Sinon, la matrice atout du marché / forces de l’entreprise vous aidera à mieux définir les contours de votre marché.

Mais avant de vous plonger dans de savants calculs, posez-vous trois questions simples.

Quel est le potentiel du marché ?

Ici, rien de bien différent par rapport au marketing local.

Interrogez-vous notamment sur la taille du marché, son potentiel de croissance, mais aussi la concurrence qui y règne.

Pensez également aux différentes modes et tendances qui ont cours sur le marché que vous visez.

Les us et coutumes différant selon les régions du monde, il est bon de s’y intéresser afin d’adapter son offre.

Quel est le contexte géo-politique et économique du pays ciblé ?

On n’y pense pas toujours, mais c’est pourtant capital dans une stratégie de marketing international.

Car s’implanter dans un pays en crise, ce n’est pas la meilleure des idées.

Vous devez donc vous renseigner sur le contexte général de la zone où vous souhaitez vous développer.

Vous pouvez d’ores et déjà éliminer les pays situés dans une zone de conflit, régulièrement touchés par les guerres.

Faites également un état des lieux sur le pouvoir d’achat des habitants du pays visé.

Les moeurs (religion, habitudes de vie, etc.) peuvent-elles constituer un frein à l’implantation de votre activité ?

Pensez bien à tout ça avant de choisir votre zone géographique.

Quelle accessibilité pour le marché visé ?

Ici, on va plutôt s’intéresser aux freins qui pourraient rendre difficile l’implantation dans tel ou tel pays.

Comme une réglementation différente par exemple.

Certains produits peuvent en effet ne pas être autorisés dans un pays autre que celui d’origine.

La barrière de la langue peut également freiner le déploiement d’une stratégie de marketing international.

Mais vous pouvez aussi identifier des opportunités sur ce pays.

Bref, assurez-vous que le marché que vous visez est suffisamment accessible pour vous permettre d’y percer.

Adapter son offre à la cible

Le marketing international nécessite forcément de petits ajustements.

Quel que soit le produit ou l’offre que vous proposez, vous ne pourrez pas forcément l’exporter directement.

Il vous faudra très certainement procéder à quelques réglages plus ou moins importants avant de conquérir le monde.

Et pour bien réaliser un SWOT à l’international, rien de mieux que la bonne vieille méthode du persona.

Je vous parle souvent de cette technique marketing qui consiste à personnifier au maximum vos acheteurs.

Ceci afin de définir le profil d’un client type, pour mieux combler ses attentes.

Et ce profil type varie de façon plus ou moins significative d’un pays à un autre.

C’est notamment le cas quand une offre est exportée dans un pays en développement, alors qu’elle est proposée dans une grande puissance économique à la base.

Car les besoins des clients ne sont parfois pas du tout les mêmes.

Vous devez également réfléchir au produit en lui-même, en vous appuyant sur plusieurs éléments.

Le nom

Si vous avez un nom français pour votre offre, vous allez sans doute devoir le changer.

Car le fait est que très peu de pays dans le monde possèdent le français comme langue officielle.

Le mieux est d’utiliser l’anglais, langue universelle par excellence.

De cette façon, votre offre sera facilement comprise dans le monde entier.

Le prix

Pensez au pouvoir d’achat des habitants du pays que vous visez.

Le positionnement marketing ne sera pas le même en fonction des capacités d’achat des clients locaux.

Un positionnement de luxe sera mieux perçu, et plus efficace dans un pays développé comme les USA par exemple.

Vous devez également tenir compte de la fiscalité en matière d’exportation.

Les taxes sont par exemple très élevées en Chine.

Ce qui explique d’ailleurs que les touristes chinois aiment faire leurs achats dans les boutiques duty-free des aéroports.

Le conditionnement

Si vous proposez un produit à vendre, veillez à adapter son packaging à l’international.

Attention notamment aux couleurs, qui peuvent avoir une signification particulière en fonction des pays.

Renseignez-vous bien aussi sur les lois en vigueur dans le pays où vous souhaitez exporter.

Certains matériaux sont par exemple interdits, et certains détails doivent parfois être obligatoirement mentionnés sur l’emballage.

La publicité

Là encore, il s’agira surtout de se conformer à la réglementation en vigueur.

D’ordre légal certes, mais aussi d’ordre religieux, entre autres.

Quel que soit le culte, vous devez être certain que votre publicité en ligne respectera les croyances de chacun.

De même, renseignez-vous bien sur les canaux de communication les plus adaptés au pays visé.

Marketing international : attention à la réglementation

Le marketing international suppose une solide connaissance du droit en vigueur dans le pays ciblé.

Vous devez donc être parfaitement au point à propos de la réglementation applicable.

Comme je vous le disais, certains matériaux sont autorisés en France, mais interdits ailleurs.

C’est notamment le cas des substances considérées comme allergènes ou cancérogènes.

De même, certains pays sont beaucoup plus regardants que la France quant aux mentions obligatoires.

Dans un pays très procédurier comme les Etats-Unis par exemple, la liste de ces mentions est souvent longue comme le bras.

Vous devrez donc très certainement réaliser quelques petits ajustements pour être dans les clous.

L’importance d’un site web adaptatif

Bien sûr, votre site devra être parfaitement adapté au pays que vous visez.

Design de site web, mentions légales, mais aussi et surtout langue et position géographique.

Ce sont les deux options que vous pouvez choisir pour adapter votre site au marketing international.

Un site qui reconnaît la langue

Cette option consiste à proposer des contenus dans la langue du pays que vous visez.

Dans ce cas, il s’agit simplement de traduire les contenus déjà existants directement dans la langue appropriée.

Si vous souhaitez privilégier ce genre de site, assurez-vous que ce dernier reconnaisse bien la langue du navigateur.

De cette façon, l’utilisateur sera automatiquement redirigé vers la bonne version.

Un site qui reconnaît la position géographique

Ici, il s’agit de configurer un site web qui localisera automatiquement l’adresse IP de l’utilisateur.

Ainsi, il pourra lui proposer directement la bonne version du site web.

Cette solution est plus personnalisée, mais elle oblige à créer une stratégie de contenu spécifique à l’international.

Et le petit plus, c’est de permettre à l’utilisateur de choisir sa langue préférée lors de son arrivée sur le site.

Trouver des partenaires à l’international

Le marketing international est souvent plus long et fastidieux à démarrer.

Alors pour vous aider à vous déployer dans le monde entier, l’idéal est de solliciter des partenariats locaux.

Renseignez-vous sur les grandes entreprises connues dans le pays que vous visez.

Un partenariat avec un gros bonnet du secteur peut vous permettre de démarrer votre marketing international du bon pied.

Vous pouvez aussi utiliser le marketing d’influence sur les réseaux sociaux.

N’hésitez pas à démarcher des blogueurs et influenceurs connus, qui font autorité dans votre domaine d’activité.

Choisissez-en un qui parle la langue locale, de façon à faciliter la communication.

Bref, faites-vous recommander par des figures locales.

C’est le meilleur moyen de mettre un pied dans un nouveau pays, et de convaincre les clients de vous faire confiance.

Le marketing international est un domaine assez complexe, qui ne s’improvise pas.

Ceci dit, il y a quand-même beaucoup de bon sens là-dedans.

Réfléchissez simplement à la façon dont vous percevez une offre étrangère quand elle arrive en France.

Vous comprendrez mieux les enjeux du marketing international.

Laisser un commentaire