Less is more : adoptez le marketing minimaliste

Less is more

Vous savez ce que ça veut dire n’est-ce pas ?

Je vous traduis au cas où : ça signifie marketing minimaliste.

Bon, avant de me faire épingler par les bilingues, je vais rétablir la vérité.

Ça ne veut pas vraiment dire ça.

Mais dans l’idée, on s’en rapproche beaucoup.

Voici un petit guide théorique et pratique du marketing minimaliste.

De la théorie du marketing minimaliste

Je vous préviens, cette définition sera aussi minimaliste que le concept qu’elle décrit.

Le marketing minimaliste, c’est simplement la culture du minimalisme appliquée au marketing.

En gros, il s’agit de réduire le marketing à l’essentiel.

On privilégie alors plutôt la qualité, et non la quantité.

Design de site web soigné, communication transparente, etc.

Au sens large, le marketing minimaliste peut aussi désigner le fait d’épurer au maximum les dispositifs.

Et plus particulièrement au niveau de la communication.

On ne communique pas forcément moins, mais on communique mieux.

Effet de mode ou véritable alternative au marketing classique ?

Depuis quelques années, le marketing minimaliste semble susciter de plus en plus l’intérêt.

Beaucoup le voient comme une révolution, qui mettrait un terme à des décennies de pratiques dépassées.

Il faut dire que les habitudes des consommateurs ont grandement évolué.

Si les campagnes publicitaires agressives fonctionnaient il y a quelques années, désormais ce n’est plus le cas.

Car les attentes ne sont tout simplement plus les mêmes.

Aujourd’hui, les consommateurs ont besoin d’authenticité.

Ils ont besoin de gommer un peu cette barrière naturelle instaurée par le numérique.

D’où la nécessité d’humaniser son entreprise par exemple.

Et devant la lassitude des gens face à des méthodes désormais jugées intrusives, certains ont trouvé la parade.

Revenir à l’essentiel en pratiquant un marketing minimaliste semble donc être une bonne alternative.

D’autres en revanche pointent du doigt un énième effet de mode.

Les puristes du marketing continuent en effet de défendre bec et ongles les bonnes vieilles méthodes.

Mais c’est un fait : notre société évolue, et le marketing doit s’adapter aux nouveaux besoins.

Apple, le roi du marketing minimaliste

Pour bien comprendre la théorie du marketing minimaliste, il suffit de prendre l’exemple d’Apple.

Car chez la célébrissime marque de produits high tech, tout est minimaliste.

A commencer par son logo : une petite pomme croquée.

Qui aurait cru que ce petit fruit si mignon deviendrait le symbole même de la réussite ?

Et petit à petit, Apple a su moderniser son image, et dynamiser sa communication.

Un rapide coup d’oeil au site web de la marque donne le ton.

On voit tout de suite qu’Apple n’a pas envie de perdre ses clients en les surchargeant d’informations inutiles.

La page d’accueil est simple, les lignes sont épurées, et le produit vedette du moment est mis en avant.

Côté produits, point de descriptions à rallonge chez Apple.

Un texte simple, efficace et percutant vient achever de mettre en valeur le dernier Iphone.

La marque ne s’étale pas sur des caractéristiques techniques trop pointues, qui risqueraient de noyer le poisson.

Le langage employé est d’ailleurs un vecteur de communication essentiel chez Apple.

L’objectif est simple : parler un langage universel, que tout le monde puisse comprendre.

On retrouve également beaucoup de techniques de marketing émotionnel dans la communication de la marque.

Bref, ce qu’on retient d’Apple, c’est l’efficacité tout en simplicité.

Et c’est bien là l’essence même du marketing minimaliste.

Appliquer le minimalisme au quotidien

Vous voulez faire comme Apple et devenir le prochain marketeur à succès du web ?

Voici quelques clés pour appliquer le marketing minimaliste au quotidien dans votre business.

Déjà, commencez par épurer au maximum votre site web.

Le marketing minimaliste, ça passe en effet par des lignes sobres et efficaces.

Évitez le mélange de couleurs, et privilégiez des tons clairs.

Vous pouvez même opter pour un design totalement monochrome, ce qui donne une petite touche de chic à votre site.

Il peut aussi être opportun de laisser des espaces vides, afin de ne pas surcharger le visuel et l’esprit du consommateur.

Les bannières call to action et autres techniques marketing invasives doivent être utilisées avec parcimonie.

Dans le cadre d’un marketing minimaliste, c’est d’ailleurs mieux de ne pas en utiliser du tout.

Soyez également attentif au langage que vous employez.

Car le marketing minimaliste exige de bien choisir ses mots pour vendre.

Utilisez un langage percutant, dont la compréhension est accessible à tous.

Essayez autant que possible d’utiliser des mots qui collent à au produit que vous vendez.

Pour reprendre l’exemple d’Apple, on retrouve souvent un vocabulaire relatif au futur et à l’innovation.

Un langage qui correspond parfaitement aux produits et à l’image de la marque à la pomme.

Le marketing minimaliste, c’est donc aller à l’essentiel.

Retenez qu’il ne faut pas se perdre en futilités et autres divagations inutiles.

Car vous risquez de déstabiliser vos consommateurs.

Et n’oubliez pas : less is more !

Laisser un commentaire