Qu’est-ce que le marketing social, et comment l’utiliser

Le marketing social a de plus en plus la côte depuis quelques années.

Mais entre nudge marketing et manipulation perverse, il est parfois difficile de trouver la limite.

Et tout aussi difficile de savoir où se situe le marketing social dans tout ça.

Il n’en reste pas moins que si autant de gens l’utilisent, ce n’est pas pour rien.

Je vous propose donc de démêler le vrai du faux du marketing social dans cet article.

Qu’est-ce que le marketing social ?

Le marketing social, parfois appelé marketing des causes sociales, est un ensemble de pratiques qui vise à provoquer chez un public une attitude ou un comportement voulu, dans son intérêt ou dans celui de la société.

Il peut aussi s’agir de faire appel aux valeurs d’un individu dans le but de présenter l’offre sous un aspect respectueux de ses valeurs.

Apparu dans les années 1970, le marketing social a véritablement bouleversé les codes du marketing traditionnel.

Ce dernier, jusque-là essentiellement basé sur le profit personnel, se retrouve éclipsé par une forme d’altruisme dans l’intérêt général.

Un marketing vertueux, dont le cas d’école le plus typique reste celui de la prévention routière.

C’est en effet un parfait exemple de marketing social, qui fait appel à la sensibilité des individus pour les amener à modifier leur comportement au volant.

Dans un autre genre, Octobre Rose est également une illustration du marketing social, appliqué à un problème de santé publique cette fois.

Le marketing social délaisse donc les pratiques un peu agressives du marketing classique, au profit d’une communication basée sur l’intérêt général.

Ce qui ne veut bien sûr pas dire qu’il ne peut pas s’appliquer à des situations qui elles, restent classiques.

Quels sont ses avantages ?

Le marketing social se rapproche fortement de la technique du nudge marketing.

En cela, il présente à peu près les mêmes avantages, que ce soit pour l’annonceur ou pour le consommateur.

Plus humain, ce marketing permet notamment un échange de valeurs entre les différents interlocuteurs.

Dans le cas des produits bios par exemple, le consommateur a le sentiment que l’entreprise respecte ses valeurs.

Il se sentira également valorisé dans sa démarche, et sera plus enclin à acheter le produit poussé par le marketing social.

Le marketing social est également un bon moyen de se démarquer de la concurrence.

Il permet en effet à une entreprise de mettre en avant l’intérêt général de son offre par rapport à celle des autres.

On reste dans le cadre d’un échange de valeurs, qui permet de s’ériger en “sauveur” face à une concurrence qui ne partage pas les valeurs du consommateur.

C’est donc une excellente façon de positionner son offre comme unique.

Se démarquer de la concurrence avec le marketing social

Dans un monde où la concurrence est toujours plus rude, se démarquer est devenu très compliqué.

Il faut sans cesse se réinventer et retravailler son offre face à des consommateurs toujours plus exigeants.

Et surtout, dont les besoins et les comportements d’achat changent radicalement.

Aujourd’hui, leurs préoccupations ne sont plus les mêmes qu’il y a dix ans.

Les consommateurs sont en effet de plus en plus attachés à des problématiques relevant de l’intérêt général.

C’est notamment le cas de la sécurité routière, dont je vous parlais plus haut.

Mais d’autres problèmes d’ordre public peuvent aussi justifier l’utilisation du marketing social.

Je pense notamment à l’écologie et au respect de l’environnement, qui préoccupent de plus en plus de gens.

Marketing social et marketing vert : un duo dans l’air du temps

Depuis quelques temps, l’écologie est au coeur des débats.

Cette problématique d’ordre mondial se retrouve désormais dans tous les aspects du marketing.

C’est donc en toute logique que marketing vert et marketing social se sont peu à peu rejoints.

Il faut dire que l’occasion est excellente pour les entreprises de se démarquer en faisant plaisir aux consommateurs.

Ce cocktail détonnant peut par exemple s’exprimer à travers un packaging produit en matières recyclées.

Il peut aussi s’agir d’un produit fabriqué selon un processus éco-responsable.

L’entreprise elle-même peut également jouer le jeu d’un marketing vert.

C’est notamment le cas de celles qui n’utilisent plus de papier pour leurs démarches quotidiennes.

Dans ce cas, le marketing social pourra se matérialiser par une signature mail disant “nous n’envoyons plus de courrier papier” par exemple.

Les exemples de marketing social appliqué à l’écologie sont tellement nombreux que je ne peux tous les citer.

Mais là encore, entre partage de valeurs et avantage concurrentiel, c’est une belle démonstration des possibilités qu’offre le marketing social.

Le marketing d’influence au service du marketing social

Je vante souvent les mérites du marketing d’influence dans mes articles.

Il faut dire que ce type de marketing se prête à bien des usages.

Et quoi de mieux que le marketing social pour faire appel à des influenceurs ?

Défendre une cause est le cheval de bataille de bien des célébrités et autres personnalités.

Rien d’étonnant donc à ce que le marketing social s’appuie sur le marketing d’influence.

On ne compte d’ailleurs plus les opérations marketing qui font appel à des célébrités.

Que ce soit pour les violences faites aux femmes et aux enfants, la prévention routière, ou même pour l’écologie.

L’idée est d’utiliser un leader d’opinion pour soutenir la cause défendue par l’entreprise.

L’autorité qu’il exerce sur ses abonnés est en effet un puissant levier de marketing social.

Attention toutefois à bien choisir vos influenceurs pour vos campagnes.

Choisissez une personnalité qui rassemble une communauté suffisamment importante.

Et bien sûr, il est impératif qu’il oeuvre dans le même domaine d’activité que vous.

Si votre marketing social porte sur l’écologie, alors choisissez un influenceur impliqué dans cette cause.

Dans le cas contraire, le consommateur risque de remarquer que votre partenariat est intéressé.

Il aura alors l’impression d’avoir été dupé, et adoptera le comportement totalement contraire de celui escompté.

Pour conclure, retenez que le marketing social doit être animé par une vraie volonté de sensibilisation.

Il ne s’agit pas d’adopter artificiellement des valeurs que vous ne partagez pas pour faire du profit.

C’est ce qui a été largement pratiqué jusqu’à maintenant, et ça ne fonctionne vraiment plus.

Soyez sincère dans votre démarche, et votre marketing social s’en ressentira.

Laisser un commentaire