Marketing tribal : tout savoir sur le marketing de tribu

À l’ère du tout digital, le marketing tribal prend de plus en plus d’ampleur.

Créer, et surtout, rentabiliser une communauté sociale, sont deux objectifs partagés par beaucoup.

Le problème, c’est que ce n’est pas donné à tout le monde d’être un leader d’opinion.

Or, pour gérer une tribu, charisme et leadership sont des qualités essentielles.

Alors comment apprendre à développer ces qualités, pour tirer le meilleur parti du marketing tribal ?

Qu’est-ce que le marketing tribal ?

Stricto sensu, le marketing tribal se base sur les comportements communs d’un groupe de personnes, pour vendre un produit ou service.

Mais en marketing digital, cette notion de marketing de tribu prend un tout autre sens.

Il s’agit plutôt en effet de fédérer une communauté d’individus autour d’une cause commune.

Cette tendance s’est largement démocratisée avec l’essor des réseaux sociaux.

Mais ça, j’aurai l’occasion de vous en reparler à la fin de cet article.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, une tribu marketing ne se caractérise pas que par des rites et codes communs.

Mais plus par le fait de se regrouper autour d’un leader, de qui on partage les idées et les pratiques.

En cela, on peut dire que le marketing tribal crée une nouvelle forme de segmentation.

Car ici, il ne s’agit pas de réunir des personnes en fonction de critères socio-démographiques ou de comportements d’achats.

Il est plutôt question de fédérer des gens qui n’ont pas forcément quelque chose en commun à la base.

Et le but va être de les réunir autour d’une même cause ou passion.

Le concept est d’ailleurs un peu le même que celui du marketing relationnel.

Dès lors, la question est la suivante.

Comment parvenir à créer cette fameuse tribu, moteur du marketing tribal ?

Comment créer une tribu ?

Aujourd’hui, l’esprit tribal n’a jamais été aussi fort.

C’est grâce notamment à la digitalisation massive, qui favorise les interactions entre les individus.

En l’occurrence, on est en plein dans le besoin d’appartenance à un groupe que décrivait ce cher Maslow.

Même si c’est un concept marketing un peu ringard, je vous l’accorde.

Un besoin toujours plus exacerbé, dans un monde où les gens se plaignent de trop d’artifices.

Ils ont envie de revenir aux fondamentaux des relations humaines.

C’est donc là-dessus qu’il faudra se baser pour fédérer une tribu.

Et c’est là que les rôles s’inversent par rapport au marketing classique.

Car il ne va pas être question de faire correspondre un produit aux attentes des clients.

La proposition de valeur va en effet venir d’ailleurs.

En l’occurrence, elle ne viendra pas du produit ou service, mais du lien créé avec les clients.

L’authenticité au coeur du marketing tribal

La devise du marketing tribal pourrait être “le lien vaut plus que le bien”.

Car comme on vient de le voir, c’est bel et bien la qualité de la relation qui est au coeur du marketing tribal.

Il faut savoir se rapprocher de ses clients pour créer une vraie relation avec eux.

Ce qui suppose notamment de ne pas s’intéresser à son taux de conversion.

Enfin, pas en priorité tout du moins.

Le marketing tribal est une perpétuelle recherche d’authenticité.

Il suppose d’établir un lien fort, qui pourra plus tard servir à mieux vendre et à fidéliser.

Pour ça, on peut par exemple jouer sur le storytelling.

Le fait de raconter une histoire peut aider votre communauté à se projeter à vos côtés.

Le marketing émotionnel est également un puissant levier.

Émouvoir le public reste encore le meilleur moyen de susciter l’empathie, et de rendre la relation plus authentique.

Agir en leader, la base du marketing tribal

Une communauté ne peut pas se gérer seule.

Pour la simple et bonne raison que ses membres n’en ont pas envie.

Souvenez-vous que ce qu’ils recherchent, c’est une cause commune.

Et pour la trouver et la faire vivre, ils ont besoin d’un leader.

C’est-à-dire d’un personnage de tête, qui possède à la fois du charisme et une sorte d’autorité naturelle.

Il doit être capable d’animer sa communauté, pour la convaincre d’adhérer à ses idées.

C’est ce que faisait à la perfection Steve Jobs, qui a réussi à créer un vrai marketing de tribu avec Apple.

Les acheteurs des produits Apple viennent en effet de tous horizons.

Mais ils ont tous un point en commun : celui d’embrasser la cause de la marque.

Et ça, c’est grâce à une chose : l’aura du leader charismatique d’Apple, Steve Jobs.

Maniant tour à tour le storytelling et le marketing émotionnel, il a réussi à fédérer l’une des communautés les plus importantes au monde.

Si bien qu’aujourd’hui, tout le monde ou presque est touché par Apple et ses produits.

Voilà pourquoi il faut avant tout apprendre à être un leader pour exploiter le marketing tribal.

Apprendre à donner plutôt qu’à recevoir

La principale qualité à avoir en tant que leader d’une communauté, c’est l’abnégation.

C’est-à-dire la capacité à donner, plutôt qu’à recevoir.

Il faut vous faire à l’idée que l’élément central du marketing tribal, c’est la tribu.

Et pas le leader, comme a tendance à le laisser penser le marketing traditionnel.

Le marketing tribal se base en effet sur une relation de confiance, où la volonté de s’enrichir sur le dos des autres n’a pas sa place.

Et l’idée, c’est de faire briller votre tribu, et de lui faire comprendre que vous n’êtes rien sans elle.

Bien sûr, ça ne signifie pas pour autant que vous deviez totalement occulter cette notion.

Pratiquer le marketing tribal n’empêche pas de gagner sa vie, bien au contraire.

Mais pour ça, il faudra apprendre à donner sans compter à votre communauté.

Et souvent bien plus au départ que ce que vous recevrez.

Mais soyez tranquille : elle saura vous le rendre au centuple, en plaçant sa confiance en vous et en votre produit.

Inciter la tribu à agir

La clé du marketing tribal, c’est d’inciter votre tribu à s’engager auprès de vous.

Car ça va permettre de la valoriser.

Comme je vous l’ai dit, l’important, c’est que votre public se sente spécial et important à vos yeux.

Ce qui va passer par des encouragements à son égard.

Vous devez faire comprendre à votre communauté que c’est elle qui vous porte, et pas l’inverse.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y a mille et une façons de la pousser à agir.

Les foires aux questions sont idéales par exemple.

Vous pouvez notamment utiliser les stories Instagram pour permettre à votre communauté de vous poser des questions.

De cette façon, les membres sentent qu’ils comptent à vos yeux.

Vous pouvez également les impliquer dans vos nouveaux projets.

Proposez-leur de vous aider à trouver un nom pour votre nouveau produit par exemple.

Ou sollicitez leur avis pour un prochain article de blog.

Un peu de gamification marketing permet aux gens de s’impliquer tout en s’amusant.

Les réseaux sociaux, le meilleur support pour exploiter le marketing tribal

Quel meilleur support que les réseaux sociaux pour créer un lien fort avec votre communauté ?

De plus en plus de gens utilisent ce canal de communication, qu’ils jugent plus direct et efficace.

Les réseaux sociaux créent en effet beaucoup plus d’interactivité.

C’est d’ailleurs Facebook qui est à l’origine du concept de communauté sociale.

Et il a davantage poussé le concept avec les fameux lives, qui permettent de diffuser en temps réel.

Ce qui est beaucoup plus interactif qu’une simple vidéo Youtube par exemple.

Mais ça ne remet pas en cause l’efficacité de ce dernier en matière de marketing tribal.

Youtube est en effet un bon support pour tisser une vraie relation avec sa communauté.

Quant à Instagram, c’est très certainement le meilleur réseau social à utiliser en marketing tribal.

Car le concept de base, qui consiste à suivre un compte qu’on apprécie, est idéal pour la preuve sociale.

Les stories permettent également de discuter en direct avec les followers.

Bref, tout est bon pour créer de l’interactivité, et tisser un lien fort avec sa communauté.

Le marketing tribal est un outil très puissant pour personnaliser vos relations avec vos clients.

Et gardez à l’esprit qu’impliquer et valoriser sa communauté porteront toujours leurs fruits.

Laisser un commentaire