J’en ai marre d’être pauvre : dites STOP !

J’en ai marre d’être pauvre, j’aimerais tellement gagner plus d’argent !

Tout à fait entre nous, quel entrepreneur ne s’est jamais dit ça ?

Hé oui, la vie d’entrepreneur n’est pas toujours de tout repos.

Il faut dire que gagner beaucoup d’argent sur Internet en a déjà fait rêver plus d’un.

Mais ce sont malheureusement ces mêmes rêveurs qui s’y sont un jour cassé les dents.

Alors si vous aussi vous vous dites “j’en ai marre d’être pauvre”, lisez bien ce qui va suivre.

J’en ai marre d’être pauvre : pourquoi on ne gagne pas assez

Ce n’est pas le tout de se plaindre du manque d’argent : encore faut-il savoir pourquoi on en manque.

Beaucoup sont ceux qui déplorent en effet de ne pas gagner suffisamment, mais qui ne savent pas pourquoi.

Or, comme chacun sait, l’argent ne tombe pas du ciel et ne pousse pas sur les arbres.

Il est donc inutile de préciser qu’il est impossible de gagner de l’argent sans rien faire.

Toujours est-il que les entrepreneurs qui manquent d’argent ne sont pas rares.

Et si tel est le cas, c’est essentiellement parce que tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur.

Se lancer à son propre compte demande en effet une motivation sans borne.

Cela suppose de ne pas compter ses heures, et souvent de sacrifier sa vie privée et ses loisirs.

Outre les problèmes de motivation fréquemment rencontrés, il arrive aussi qu’un entrepreneur fasse le mauvais choix d’activité.

Certains secteurs sont en effet porteurs, et d’autres beaucoup moins.

Et dans ce cas, la passion seule ne suffit pas à gagner de l’argent.

Un entrepreneur en mal d’argent doit donc avant tout savoir pourquoi il peine à gagner sa vie.

S’il s’agit d’un problème de motivation, il convient de se poser de sérieuses questions quant à la poursuite de cette voie.

Dire stop à la procrastination

Aucun entrepreneur n’est à l’abri d’une baisse de motivation temporaire.

Les difficultés sont parfois telles qu’on a souvent envie de tout envoyer valser.

Mais dire “j’en ai marre d’être pauvre” et abandonner au moindre échec n’est pas la bonne attitude à avoir.

Un bon entrepreneur doit rester motivé en toute circonstance, et un entrepreneur qui réussit doit vaincre la procrastination.

Rien de pire en effet que de tout remettre à plus tard quand on veut bien gagner sa vie.

En finir avec le manque d’argent suppose en effet de garder une motivation en béton armé, et de ne jamais remettre à plus tard ce qu’on peut faire maintenant.

Factures qui traînent, comptabilité à trous, ruptures de stock…

Autant de tuiles qui s’accumulent et plombent un business en un rien de temps.

Si la procrastination persiste, une remise en question sera donc nécessaire.

Mais s’il est plutôt question d’une mauvaise rentabilité, il faut envisager de changer son fusil d’épaule.

Ceux qui font partie de la team “j’en ai marre d’être pauvre” pourront notamment se tourner vers l’affiliation.

L’affiliation pour en finir avec la pauvreté

L’affiliation est le business roi pour gagner sa vie sans rien faire, ou presque.

Pour rappel, une stratégie d’affiliation consiste à vendre les produits des autres en percevant une commission.

C’est donc l’idée parfaite pour gagner de l’argent, parfois beaucoup, et ainsi mettre fin au manque d’argent.

Attention toutefois à bien comprendre qu”affiliation ne signifie pas se tourner les pouces.

Il faut en effet savoir négocier les commissions perçues, mais aussi et surtout inciter les gens à acheter le produit.

Ce qui est encore plus difficile qu’en direct, puisqu’il s’agit du produit de quelqu’un d’autre.

L’affiliation rajoute un intermédiaire dans la transaction, ce qui peut rendre les gens encore plus méfiants.

Il faut donc redoubler d’efforts pour parvenir à convaincre vos propres visiteurs d’acheter.

L’acquisition de leads qualifiés sera alors au coeur des débats, et conditionnera la réussite de la stratégie d’affiliation.

L’affiliation suppose également de trouver le bon produit à vendre.

Celui-ci doit en effet correspondre à la thématique du blog sur lequel il est vendu.

De plus, il faut savoir que tous les produits ne se vendent pas forcément bien, surtout en affiliation.

Si vous espérez arrêter de vous dire “j’en ai marre d’être pauvre” avec l’affiliation, il faudra donc bien calculer votre coup.

J’en ai marre d’être pauvre : et si on faisait de l’e-commerce ?

La plupart des gens qui veulent gagner leur vie sur Internet choisissent l’e-commerce.

Notez que je distingue volontairement cette partie de l’affiliation, cette dernière étant un peu à part.

Ici, il s’agit plutôt d’ouvrir une boutique en ligne exclusivement dédiée à la vente de produits.

Bien menée, une stratégie e-commerce peut s’avérer être une véritable manne financière.

L’avantage, c’est qu’il n’existe pas un mais de nombreux modèles de boutique en ligne.

On peut par exemple vendre des produits en gros ou au détail.

Mais le modèle qui plaît le plus en ce moment est sans conteste le dropshipping.

Il s’agit d’un système tripartite qui met en scène un vendeur, un client et un fournisseur.

Le client achète au vendeur, qui transmet la commande au fournisseur, qui expédie le produit.

Le vendeur n’a donc pas de stock à gérer, mais conserve la main sur le service après-vente.

Quant au fournisseur, c’est lui qui gère le stock et touche une commission en conséquence.

Ce n’est toutefois pas le modèle préféré des clients, qui lui doit jongler entre deux prestataires.

Il est en effet souvent perdu en cas de réclamation, car baladé de service en service.

De plus, le vendeur doit prendre en compte la commission versée au fournisseur, mais pas seulement.

Les marketplaces comme Amazon doivent également être rémunérés à chaque vente de produit.

Malgré ces petits inconvénients, le dropshipping reste ce qu’il y a de moins coûteux pour le vendeur.

C’est donc le meilleur compromis pour gagner de l’argent facilement.

Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais oublier que gagner sa vie en tant qu’entrepreneur n’est pas une sinécure.

Il y a en effet beaucoup d’appelés, mais peu d’élus seulement qui arrivent à tirer leur épingle du jeu.

Motivation, sacrifice et travail acharné seront donc indispensables pour dire stop à la pauvreté.

Laisser un commentaire