Matrice AIDA : 4 éléments pour 4 plans d’action

Le nom de matrice AIDA ne vous évoque peut-être rien.

Mais cette fameuse matrice est pourtant au coeur de bon nombre de stratégies marketing.

Et tout particulièrement en matière de marketing digital, où la concurrence est devenue très rude.

Car la surabondance de publicité sur le web rend les internautes très insensibles aux différents messages.

À force d’être bombardés de pubs en tout genre, ils finissent par ne plus du tout y prêter attention.

Il faut donc bien maîtriser ses campagnes publicitaires si on veut être percutant.

Et c’est là que la matrice AIDA intervient.

C’est un élément capital, qui conditionne en grande partie la réussite d’une publicité digitale.

Voici comment travailler sur chaque étape de la matrice AIDA.

Élément numéro 1 : attention

C’est le premier élément de la matrice AIDA.

Certains marketeurs parlent parfois d’accroche au lieu d’attention.

Mais en substance, c’est à peu près la même chose.

Car le rôle premier d’une publicité, c’est de capter l’attention.

Et comment capte-t-on l’attention ?

Avec une accroche percutante.

On va donc utiliser une accroche pour capter l’attention de l’utilisateur.

Et pour ça, il faut absolument se démarquer de la concurrence, afin de sortir du lot.

N’oubliez pas que les internautes sont surchargés de publicités sur le web.

Vous devez donc leur proposer des publicités qu’ils n’ont vues nulle part ailleurs.

Pour se démarquer, il faut notamment jouer sur l’esthétisme du visuel.

Vous pouvez par exemple créer une bannière publicitaire web très visuelle, avec des codes couleurs qui marquent les esprits.

Choisissez un design agréable à l’oeil, qui saura retenir l’attention de l’utilisateur sans pour autant agresser son regard.

Le but d’une publicité, c’est de transformer l’utilisateur passif en utilisateur passif.

Et donc, de l’amener vers la seconde étape de la matrice AIDA.

Élément numéro 2 : intérêt

Arriver à capter l’attention des utilisateurs, c’est déjà un grand pas de fait.

Mais attention, ça ne suffit pas pour augmenter son taux de conversion.

Encore faut-il que les gens s’intéressent à votre publicité.

Et attirer l’attention, ça ne veut pas dire que l’utilisateur va s’engager envers la publicité.

Car sur Internet encore plus qu’ailleurs, son attention est très vite perturbée par d’autres éléments.

Résultat : l’utilisateur va jeter un bref coup d’oeil à votre pub, mais il va très vite passer à autre chose.

Et la matrice AIDA sert justement à le retenir, et à l’inciter à l’action.

Pour cette étape, vous allez devoir utiliser toute votre expertise en matière de copywriting marketing.

Vous devez en effet créer un texte accrocheur, qui donnera envie à l’utilisateur d’acheter votre produit ou service.

Généralement, le message marketing se décompose en trois étapes.

La première consiste à exposer un problème de la vie courante, fréquemment rencontré par votre cible.

Ensuite, après avoir mis en lumière un problème du quotidien, il faut y apporter une solution.

Et enfin, on peut porter le coup de grâce en dégainant son produit, comme une solution parfaite à ce problème.

Pour bien vendre votre prestation, utilisez des phrases courtes, claires et précises.

Ainsi, vous éviterez de noyer l’utilisateur sous un flot d’informations inutiles.

Élément numéro 3 : désir

Au coeur de la matrice AIDA se trouve le désir.

Un troisième élément destiné à rapprocher l’utilisateur encore davantage de la conversion.

Et pour susciter le désir chez lui, il faudra combiner tout un tas de techniques marketing différentes.

Ici, il s’agira donc de bien connaître les motivations d’achat de votre cible.

Mais vous devrez aussi connaître les freins qui empêchent vos clients d’agir, et de passer à l’action.

D’une manière générale, vous devrez rassurer l’utilisateur.

Vous pouvez par exemple parler du service après-vente, ou des modalités de retour et de remboursement.

Vous pouvez aussi parler de la sécurité ou de la fiabilité de vos produits.

Et si le format de votre publicité vous le permet, pourquoi pas ajouter quelques avis clients.

Le but, c’est de lever toutes les barrières qui pourraient empêcher le prospect d’agir.

Il faudra donc éviter de mettre l’accent sur ces obstacles, et se concentrer plutôt sur les motivations d’achat.

Veillez également à chouchouter l’utilisateur, qui a parfois l’impression d’être dans une foire aux bestiaux.

Au milieu de toutes ces pubs impersonnelles au possible, c’est difficile de s’identifier.

Vous devez donc faire en sorte qu’il se sente unique, et considéré comme un être humain à part entière.

L’idée, c’est de faire naître l’envie petit à petit chez l’utilisateur.

Et ensuite, de transformer l’envie en besoin.

Ceci, afin d’amener l’utilisateur vers la dernière étape de la matrice AIDA : l’action.

Dernier élément de la matrice AIDA : action

C’est le but ultime de la matrice AIDA : pousser l’utilisateur à l’action.

Par extension, on peut aussi parler d’achat au lieu d’action, même si les deux termes se rejoignent totalement.

Ce qui va forcément passer par un call to action efficace bien sûr.

Pour bien rédiger un appel à l’action, mieux vaut utiliser une phrase courte, contenant un verbe d’action.

Un verbe à l’impératif fonctionne très bien pour donner le sentiment aux utilisateurs d’être acteurs, et non spectateurs.

Si vous optez pour un emailing ou une campagne sms, vous pouvez aussi insérer un lien vers votre site web.

L’avantage, c’est que vous facilitez le travail de vos prospects, qui n’ont qu’à cliquer sur un lien pour obtenir ce qu’ils veulent.

C’est donc une technique qui a fait ses preuves en matière d’augmentation du taux de conversion.

Votre call to action dépendra également de votre objectif.

Si vous voulez générer plus de prospects par exemple, vous pouvez proposer un contenu gratuit à télécharger.

De cette façon, vous récolterez des adresses mail tout en satisfaisant le visiteur, qui se sentira chouchouté.

Et si vous voulez le pousser à l’achat, optez plutôt pour des éléments de stress marketing.

Ainsi, vous créerez une sorte de pression, qui le poussera à agir rapidement s’il ne veut pas se faire coiffer au poteau.

La matrice AIDA est avant tout destinée à vous aider dans votre stratégie marketing.

Elle ne travaillera pas à votre place, mais vous guidera dans votre quête du Graal.

Alors n’hésitez pas à vous appuyer dessus dès que l’occasion s’y prête.

Laisser un commentaire