Reach Facebook : tout savoir pour (re)gagner en visibilité sur Facebook

Si vous êtes un adepte du réseau social bleu et blanc, la notion de reach Facebook vous est sûrement familière.

Ce fameux reach si cher au coeur des professionnels, et dont la chute brutale a suscité l’effroi chez ces derniers.

Mais force est de constater que la notion de reach Facebook est un peu abstraite pour beaucoup.

Si vous en faites partie, cet article devrait éclairer un tant soit peu votre lanterne.

Je vous explique exactement de quoi il est question, et vous donne toutes les subtilités de la chose.

Vous ainsi découvrirez pourquoi le reach Facebook des pros a été mis à mal, et comment l’améliorer.

Reach Facebook : de quoi on parle ?

Le terme de reach Facebook est un peu barbare, il faut bien l’avouer.

Il cache pourtant une notion très simple, qui est la base même du réseau social.

Le reach Facebook désigne tout simplement la portée d’une publication postée par une page professionnelle.

Pour les débutants, la portée signifie le nombre de personnes qui ont vu une publication.

Notez qu’aucune distinction n’est faite entre une publication qui a été vue dans le fil d’actualité ou pas.

Le reach est en effet intimement lié au taux d’engagement Facebook, dont l’augmentation augmente la portée dans le même temps.

On distingue en revanche le reach Facebook organique du reach Facebook publicitaire.

Le premier correspond à la portée obtenue naturellement par une publication, sans boost payant.

Quant au second, il désigne la portée de ce que l’on appelle les posts sponsorisés.

Il s’agit de publications payantes, ou de celles qui ont été boostées moyennant paiement.

Ici, nous allons principalement nous intéresser au reach Facebook dit organique.

Le reach publicitaire fera quant à lui l’objet d’un paragraphe dédié en fin d’article.

Pourquoi le reach Facebook des pros a dégringolé ?

Durant de nombreuses années, Facebook a fait le bonheur des pages professionnelles.

Celles-ci bénéficiaient en effet d’une portée quasi-infinie, sans avoir à débourser un centime.

Mais il y a un peu plus de deux ans, le dieu Zuckerberg a lancé un véritable pavé dans la mare.

Afin de redonner la part belle à la spontanéité et à l’authenticité, Facebook a procédé à une mise à jour majeure de son algorithme.

Déployée mondialement le 17 octobre 2017, cette mise à jour a eu des conséquences pour le moins désastreuses pour les pros.

Ces derniers ont en effet vu leur reach Facebook dégringoler du jour au lendemain, jusqu’à 65 % en moins pour certains.

Une catastrophe pour ceux qui se basaient sur leur activité Facebook pour générer des revenus.

Il est à noter que cette mise à jour ne concerne que le reach Facebook organique, et non publicitaire.

Ce bouleversement fait notamment suite à de nombreuses plaintes d’utilisateurs.

Beaucoup d’entre eux déploraient en effet d’être inondés de publicités émanant de pages professionnelles.

Soucieux de retrouver sa fonction première, à savoir les échanges entre proches, Facebook a donc entrepris de remanier profondément son algorithme.

C’est ainsi que les pros ont subi pour la plupart une baisse drastique de leur reach Facebook.

Il est d’ailleurs devenu très difficile, pour ne pas dire impossible, de faire croître une nouvelle page aujourd’hui.

Cependant, certains pros ont réussi à esquiver un peu la tempête, maintenant ainsi une croissance tout à fait satisfaisante.

La question est donc : comment ont-ils fait ?

La bonne nouvelle, c’est que le reach Facebook n’est pas mort et enterré.

Il suffit juste de comprendre l’algorithme pour mieux en contourner les difficultés.

L’authenticité au coeur des débats

Pour augmenter son reach Facebook, il est essentiel de comprendre les subtilités de la mise à jour qui a entraîné sa chute.

Et la première de ces subtilités, c’est la raison pour laquelle l’algorithme a changé.

Cette raison, comme je vous l’ai dit plus haut, c’est la quête d’authenticité de Facebook.

Le réseau social a en effet voulu revenir aux fondamentaux sur la base desquels il a bâti son succès et sa renommée.

Pour améliorer son reach Facebook en tant que pro, il faut donc justement gommer l’aspect pro.

Pas très logique certes, mais pourtant un excellent moyen de contourner l’algorithme.

L’idée est d’offrir une certaine authenticité dans les publications proposées aux abonnés.

Il faut donc veiller à modifier régulièrement les horaires de publication, afin de conserver un côté spontané.

De même, les contenus trop orientés marketing devront être délaissés au profit de posts plus authentiques.

Depuis la mise à jour de l’algorithme, le marketing de contenu est d’ailleurs au coeur du reach Facebook.

Le marketing de contenu au service du reach Facebook

Impossible en 2019 de penser reach Facebook sans penser marketing de contenu.

Un peu à l’image de Google et de ses algorithmes de référencement, celui de Facebook met le contenu à l’honneur.

Et c’est particulièrement le cas des contenus publiés par les pages pros.

Ces derniers sont en effet plus exposés que les autres aux pénalités liées à la qualité et à la pertinence.

Chaque contenu doit notamment afficher une qualité visuelle très élevée, au risque sinon de voir son reach Facebook diminuer.

Il doit également être pertinent pour l’utilisateur, mais aussi susciter un engagement important.

Mais comment l’algorithme de Facebook influe-t-il sur la portée des contenus postés par les pros ?

Il commence tout simplement par montrer chaque contenu à un très faible nombre de personnes, de l’ordre d’environ 1 %.

Il y a ensuite deux issues possibles pour ledit contenu.

Soit celui-ci génère beaucoup d’interactions et d’engagement auprès des abonnés et non abonnés.

Dans ce cas, le reach Facebook augmentera proportionnellement à l’engagement qu’il suscite.

Soit la mayonnaise ne prend pas, et le contenu ne rencontre pas le succès escompté.

Dans ce cas, il est alors pénalisé par Facebook, qui en diminue sensiblement la portée.

Pour limiter les risques de pénalité et augmenter son reach Facebook, il faudra donc privilégier les contenus de bonne qualité, tant sur le fond que sur la forme.

Publicité payante et reach Facebook : quel rapport ?

Je vous l’avais promis, voici un petit topo sur le reach Facebook publicitaire.

Pour rappel, il s’agit de la portée d’un post payant, qu’il soit sponsorisé ou boosté.

Concrètement, il serait faux de dire que la publicité payante n’augmente pas le reach Facebook.

Et c’est d’ailleurs l’un des objectifs soigneusement dissimulés de la mise à jour déployée par le réseau social.

En l’occurrence, il s’agit de pousser les entreprises à payer davantage pour faire leur promotion.

Théoriquement, la campagne Facebook payante n’est donc pas une mauvaise idée.

Mais en pratique, les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des espérances de chacun.

Il faut en effet savoir que la publicité Facebook coûte assez cher compte tenu de ses résultats.

Que ce soit au jour le jour ou bien sur une période donnée, c’est donc un budget relativement conséquent.

C’est pourquoi rares sont les pros à pouvoir augmenter sensiblement leur reach Facebook avec la publicité payante.

En tant que page qui génère peu de revenus, mieux vaut donc se contenter de booster le reach organique.

La publicité payante peut en revanche se révéler utile pour lancer une nouvelle page pro.

Mais il faut garder à l’esprit que lancer une nouvelle page à partir de rien reste très compliqué à l’heure actuelle.

Il est donc plutôt conseillé de se concentrer sur le reach Facebook organique.

Laisser un commentaire