Réaliser un SWOT : pourquoi et comment ?

Réaliser un SWOT est au coeur de n’importe quelle stratégie marketing.

Ou en tout cas, si ce n’est pas le cas, ça devrait l’être.

Car il est difficile de concevoir qu’on puisse lancer un business de façon pérenne sans avoir un peu tâté le terrain avant.

Et pour ça, la matrice SWOT est idéale.

Aujourd’hui, je vais tout vous dire sur cette fameuse matrice, qui semble tout droit sortie d’un film de science fiction.

Et vous verrez qu’à la fin de cet article, vous saurez l’apprécier à sa juste valeur.

Ah, et surtout, vous saurez comment réaliser un SWOT.

Parce que bon, c’est quand-même le but de l’article à la base.

Matrice SWOT définition

La matrice SWOT est un outil d’analyse qui fait partie de ce qu’on appelle le marketing stratégique.

C’est-à-dire l’ensemble des objectifs à atteindre pour une entreprise.

Le marketing stratégique comporte trois phases, dont la première consiste en une analyse poussée de l’environnement de l’entreprise.

Et au sein même de cette analyse, on trouve une phase d’introspection.

C’est à ce moment-là qu’intervient la matrice SWOT.

L’acronyme signifie littéralement : strenghts, weaknesses, opportunities, threats.

Vous l’avez peut-être vu sous le nom de MOFF, qui est l’équivalent en français de menaces, opportunités, forces, faiblesses.

Vous noterez que l’ordre est inversé selon l’acronyme, et que ce n’est pas tout à fait anodin.

Mais ça, je vous en parle après.

Un SWOT, c’est donc une analyse profonde de l’entreprise, et de tous les éléments qui gravitent autour d’elle.

Réaliser un SWOT permet ainsi d’y voir plus clair quant à la stratégie de marketing opérationnel à adopter.

Pourquoi réaliser un SWOT ?

Réaliser un SWOT est particulièrement indiqué pour une entreprise en développement.

Soit en cours de création, soit en phase de lancement.

Le SWOT peut aussi être utile pour une entreprise qui souhaite diversifier son activité, avec le lancement d’un nouveau produit par exemple.

C’est un outil d’analyse très complet, qui permet de balayer tous les domaines stratégiques.

Car il permet non seulement de comprendre l’environnement externe, mais aussi les problématiques internes à l’entreprise.

De plus, la matrice SWOT est très simple à mettre en oeuvre et à appréhender.

Elle permet d’avoir une vue d’ensemble rapidement et simplement, afin de prendre les bonnes décisions pour le futur.

Une matrice en trois étapes

Pour réaliser un SWOT, il est nécessaire de bien respecter trois étapes essentielles.

On commencera par un diagnostic externe.

Ce diagnostic portera sur les opportunités et les menaces extérieures à l’entreprise.

Puis on pourra passer à la seconde étape, à savoir le diagnostic interne.

Ici, il s’agira d’analyser les forces et les faiblesses intrinsèques à l’entreprise.

Les résultats de ces deux analyses seront ensuite croisés, et donneront des indices sur la meilleure stratégie opérationnelle à adopter.

Et comme je vous le disais tout à l’heure, il ne faut pas le faire dans n’importe quel ordre.

Car il est moins pertinent d’analyser les forces et faiblesses d’une entreprise, sans savoir à quelles menaces elle peut se heurter, ni de quelles opportunités elle peut profiter.

Pour réaliser un SWOT, il faut donc bien respecter cet ordre-là.

Étape 1 : le diagnostic externe

Cette première étape va donc porter sur les menaces et les opportunités auxquelles peut faire face une entreprise.

On conseille généralement de commencer par les menaces, car le pire n’est jamais décevant.

Et ce sera plus facile de voir les opportunités une fois que vous aurez compris ce qui peut vous impacter négativement.

La principale menace, celle qui saute aux yeux, c’est bien évidemment la concurrence.

Réaliser un SWOT commence en effet par une étude poussée de tous les concurrents, directs comme indirects.

Il doit aussi porter sur le marché, et sur son état : en croissance ou en déclin, de masse ou de niche, etc.

La matrice SWOT peut également inclure l’analyse de la législation.

Une législation défavorable sera à classer dans les menaces, alors qu’une législation favorable fera plutôt partie des opportunités.

Parmi les opportunités, on peut citer le fait d’être le premier sur un marché par exemple, et donc l’absence totale de concurrence.

Bref, le tout est de bien analyser toutes les menaces et opportunités, et de les prioriser en fonction de leur importance.

Puis on pourra ensuite passer au diagnostic interne.

Étape 2 : le diagnostic interne

Cette deuxième étape va concerner cette fois-ci les forces et les faiblesses de l’entreprise elle-même.

Là encore, il vaudra mieux commencer par le négatif si vous voulez bien passer cette étape du SWOT.

Parmi les faiblesses d’une entreprise, on peut notamment penser à l’aspect financier.

Car le budget, ou plutôt le non budget, est souvent un souci au démarrage d’une société.

L’absence de notoriété est également un problème que beaucoup de jeunes entreprises rencontrent.

Quant aux forces, il peut s’agir de l’avantage concurrentiel par exemple.

Avantage qui peut résider dans le fait de posséder une technologie inédite, ou d’avoir créé un nouveau marché.

L’expérience peut également représenter une belle force pour une entreprise.

Étape 3 : conclusion

Une fois les diagnostics externe et interne terminés, il faut recouper toutes les informations obtenues et en tirer des conclusions.

L’analyse de toutes ces données vous donnera des idées de marketing opérationnel.

Mais réaliser un SWOT pertinent implique de hiérarchiser toutes les informations obtenues.

Car vous risquez de vous retrouver avec des tonnes d’informations, dont toutes ne vous serviront pas forcément.

Il faut donc procéder comme un entonnoir inversé.

Au début du SWOT, on note tout ce qui peut s’avérer utile, et on fait le tri au fur et à mesure.

Jusqu’à arriver à l’étape finale, qui doit permettre de ne conserver que les données les plus pertinentes.

Pour bien réaliser un SWOT, il faut également essayer de garder au maximum à l’esprit ses objectifs.

Car c’est bel et bien à ça que sert cet outil d’analyse.

A se renseigner sur la manière d’atteindre ses objectifs.

Il faut aussi accepter que ça prenne un peu de temps.

Mais c’est une étape indispensable pour démarrer du bon pied.

Il faut donc bien prendre son temps, et ne pas précipiter les choses.

C’est comme ça que vous arriverez à créer et monter une entreprise rentable.

Laisser un commentaire