La réalité virtuelle au service du marketing

Ces dernières années, la technologie a pris un virage à 180 degrés.

On ne compte plus les révolutions qui ponctuent le secteur, repoussant toujours plus les limites du possible.

Et la réalité virtuelle fait partie de ces révolutions incontournables.

Impossible d’ignorer cette nouvelle technologie, qui envahit peu à peu le marché du high tech.

Mais la réalité virtuelle touche également le microcosme du marketing.

Alors que faut-il en penser ?

La réalité virtuelle est-elle un gadget de plus, ou une véritable révolution ?

La révolution de l’expérience utilisateur

Bien que relativement récente, la réalité virtuelle est déjà en train de révolutionner le marketing.

Doucement mais sûrement, cette technologie offre en effet une toute nouvelle vision de l’expérience utilisateur.

Plus immersive, plus authentique…

C’est une façon totalement différente de concevoir le marketing.

Avec la réalité virtuelle, on offre à l’utilisateur une expérience unique, qui lui permet de se projeter au maximum.

Et l’avantage, c’est qu’on peut l’utiliser pour vendre n’importe quel produit.

Les voyagistes y voient notamment un outil indispensable, qui pourrait vite se généraliser dans un avenir proche.

La problématique majeure de ce secteur, c’est justement la difficulté de faire rêver le client à travers une simple brochure.

Avec la réalité virtuelle, on peut lui offrir un avant-goût concret de ce que sera son séjour.

C’est grâce notamment à une expérience immersive en trois dimensions, au plus proche du réel.

Mais il n’y a pas que le voyage qui peut exploiter la réalité virtuelle.

Même les entrepreneurs lambda peuvent utiliser cette technologie pour présenter leurs produits.

Vous vendez des salons de jardin ?

Utilisez la réalité virtuelle pour présenter votre toute dernière collection à vos clients.

Plongez-les au cœur de l’été, confortablement installés dans un transat suspendu, le must-have de la saison prochaine.

Un potentiel de viralité infini

Autre avantage non négligeable de la réalité virtuelle : un fort potentiel de viralité.

Par potentiel de viralité, j’entends la capacité d’un contenu à générer un buzz positif.

Car aujourd’hui, les habitudes des utilisateurs ont profondément évolué.

Et il ne suffit plus de les noyer sous des publicités agressives.

Désormais, c’est bel et bien l’originalité qu’ils recherchent.

Et l’originalité, c’est la clé de voûte du buzz sur internet.

Les gens seront toujours plus prompts à réagir, et à partager un contenu qui sort de l’ordinaire.

Et quoi de mieux que la réalité virtuelle pour proposer des contenus uniques ?

Une vidéo filmée à 360 degrés par exemple, suscitera bien plus de réactions qu’un contenu plus classique.

La réalité virtuelle et le marketing émotionnel

Le marketing émotionnel est une technique qui a fait ses preuves à de nombreuses reprises.

Car il exploite les mécanismes émotionnels des utilisateurs à des fins commerciales.

A noter qu’il peut tout aussi bien s’agir d’émotions positives que négatives.

C’est l’objectif qui déterminera quelle est la meilleure émotion à susciter chez l’utilisateur.

Si on veut vendre un produit rétro par exemple, on jouera sur la nostalgie.

Si à l’inverse on veut choquer, on utilisera plutôt la peur.

Tous ces mécanismes ont un point en commun : ils aident l’utilisateur à mémoriser le message.

De nombreuses études ont en effet démontré la corrélation entre l’intensité de l’émotion ressentie lors de l’exposition au message, et la mémorisation de celui-ci.

Mais vous allez me demander ce que vient faire la réalité virtuelle là-dedans.

Elle est pourtant étroitement liée au marketing émotionnel.

L’expérience immersive offerte par la réalité virtuelle permet en effet de décupler les sensations.

Et donc, de susciter l’émotion chez l’utilisateur.

Vous voulez faire la promotion d’une école de parachutisme ?

Offrez à vos clients une vidéo d’un saut en parachute entièrement réalisée en réalité virtuelle !

Bien que le saut en lui-même ne soit pas réel, la décharge d’adrénaline, elle, le sera bel et bien.

Et de cette façon, l’utilisateur sera bien plus enclin à se souvenir de cette expérience.

Ainsi, c’est à votre école de parachutisme qu’il pensera quand il voudra s’envoyer en l’air.

Dans le cadre du marketing émotionnel, la réalité virtuelle peut aussi intervenir pour choquer l’utilisateur.

Imaginez que vous vendez des cosmétiques bio.

Le meilleur moyen de convaincre vos clients d’embrasser votre cause, c’est encore de leur montrer les ravages de la déforestation ou de l’industrie pétrochimique.

Une petite dose de réalité virtuelle, saupoudrée d’un soupçon de marketing éthique, et vous avez un argument de vente choc !

Les clients se souviendront longtemps de ces images qu’ils viennent de voir.

Et ni une ni deux, ils n’hésiteront pas à se convertir aux cosmétiques bio.

Encore un défi relevé grâce à la réalité virtuelle !

La réalité virtuelle, c’est sans aucun doute l’avenir du marketing.

Bien sûr, certains freins restent difficiles à lever.

Je pense notamment au coût des équipements, qui rend la technologie assez élitiste.

Les entrepreneurs les plus modestes doivent donc souvent faire appel à une agence spécialisée en réalité virtuelle pour réaliser leurs supports.

Mais il y a tout de même fort à parier que la réalité virtuelle va se démocratiser dans les années à venir.

Laisser un commentaire