Salarié ou auto entrepreneur : que choisir ?

À l’heure où entreprendre n’a jamais été aussi simple, beaucoup hésitent encore entre salarié ou auto entrepreneur.

Ces deux statuts ont en effet leurs avantages et leurs inconvénients.

D’un côté, sécurité et confort financier riment avec routine, parfois avec ennui.

De l’autre, liberté et indépendance affrontent incertitude, et parfois procrastination.

On comprend donc aisément les hésitations de certains salariés à devenir auto entrepreneurs.

Si vous en faites partie, voici de quoi vous aider à faire votre choix entre les deux.

La liberté, une notion toute relative

C’est le principal argument des indépendants pour expliquer leur choix entre salarié ou auto entrepreneur.

Être entrepreneur est en effet synonyme de liberté et d’indépendance totale.

Pas de patron à qui rendre des comptes, plus d’horaires imposés, plus de tâches rébarbatives à la chaîne, etc.

Bref, les plus épris de liberté n’hésiteront pas longtemps pour choisir entre salarié ou entrepreneur.

De plus, le statut de salarié est souvent perçu comme ennuyeux et routinier.

Même si ce n’est pas le cas de tous, la plupart des salariés subissent en effet une routine professionnelle.

Et c’est justement ce qui attire dans le fait d’être entrepreneur.

Dans l’inconscient collectif, ce sont plutôt l’action et la surprise qui rythment les journées d’un indépendant.

La plupart des gens pensent qu’un entrepreneur ne fait jamais la même chose chaque jour.

Beaucoup pensent également que l’entrepreneuriat, c’est faire ce que l’on veut de sa vie.

Mais si c’était la vérité, le choix entre salarié et entrepreneur ne se poserait même pas.

Tout le monde délaisserait en effet le salariat pour devenir son propre patron.

Or, la vie d’entrepreneur n’est pas vraiment de tout repos.

D’une part, il faut savoir qu’un salarié peut tout à fait être aussi libre qu’un entrepreneur.

De même, tous les entrepreneurs ne jouissent pas de la même liberté d’action.

D’autre part, un indépendant doit aussi gérer les tâches les plus ingrates, comme l’administration ou la comptabilité.

Une contrainte absente chez les salariés, qui se contentent de recevoir leur salaire sans autre procédure.

La liberté est donc un concept très relatif en fonction du domaine d’activité.

Il faut ajouter à cela la question de la sécurité, capitale pour choisir entre salarié ou auto entrepreneur.

La sécurité au coeur du choix entre salarié et auto entrepreneur

La sécurité est une chose essentielle pour n’importe quel travailleur, qu’il soit salarié ou entrepreneur.

Et c’est souvent sur ce point que le bât blesse justement.

Le statut d’entrepreneur est en effet régulièrement pointé du doigt pour son instabilité.

La plupart de ceux qui se lancent n’ont que peu de trésorerie, et doivent vivre au jour le jour.

Un entrepreneur sait rarement de quoi demain sera fait, tant son activité est soumise aux aléas.

Il n’a pas non plus la certitude de percevoir le même revenu chaque mois, et sait que tout peut s’arrêter en un instant.

Contrairement au salarié, qui n’a pas à se soucier de la santé financière de son entreprise.

Quoi qu’il arrive, ce dernier est en effet assuré de recevoir le même salaire à la fin du mois.

Il a également droit aux congés payés pour partir en vacances, choses que l’entrepreneur ne peut se permettre.

De même, un entrepreneur qui ne travaille pas ne touche généralement pas d’argent.

Le salarié peut quant à lui se permettre un arrêt maladie, même s’il ne touche qu’une partie de son salaire.

Il faut toutefois nuancer ces propos, notamment en raison des réformes récentes du statut d’auto entrepreneur.

Le droit au chômage, ainsi que l’arrêt maladie indemnisé, leur ont notamment été élargis sous conditions.

Il n’en reste pas moins que l’argument de la sécurité et de la stabilité financières pèse dans la balance.

Le choix entre salarié ou auto entrepreneur devra donc se faire en conséquence.

Le problème du salariat déguisé

Tout bon entrepreneur indépendant est passé par une première étape essentielle : trouver de nouveaux clients.

Encore une préoccupation qui ne fait pas partie de la to-do list du salarié, qui se contente de faire le travail qui lui est demandé.

Et les débuts d’indépendant sont parfois tellement difficiles que l’on peut être tenté de s’accrocher à un seul client.

Ce premier client si cher au coeur de l’entrepreneur, auquel il consacre tout son temps et son énergie.

Il faut toutefois savoir que le fait de travailler pour un client unique n’est pas autorisé en tant qu’auto entrepreneur.

Cette pratique est en effet assimilée à du salariat déguisé, et réprimée en conséquence.

Concilier salarié et auto entrepreneur n’est donc pas possible par ce biais.

En tant qu’auto entrepreneur, il faudra ainsi travailler à trouver de nouveaux clients régulièrement, afin d’assurer un roulement.

Et c’est probablement la tâche la plus difficile d’un indépendant, dont le salarié n’a pas à se préoccuper.

Salarié ou auto entrepreneur : et si on faisait les deux ?

Certes, cet article a pour but de faciliter le choix entre statut salarié ou auto entrepreneur.

Mais qui a dit qu’on ne pouvait pas concilier les deux ?

En l’occurrence, il est tout à fait possible d’être entrepreneur salarié, d’un point de vue légal en tout cas.

La loi autorise en effet le cumul des deux statuts, sous certaines conditions bien sûr.

Non concurrence et obligation de loyauté envers l’employeur font notamment partie des exigences de l’entrepreneur salarié.

De plus, un salarié qui décide d’être entrepreneur en même temps devra faire preuve d’une motivation sans bornes.

Dire adieu au temps libre, tel est le nouveau credo de celui qui ne veut pas choisir entre salarié ou entrepreneur.

Le salarié n’a en effet pas le droit de se consacrer à d’autres activités durant son temps de travail.

Il devra donc consacrer ses soirées, ses week-end et ses vacances à faire décoller son activité d’entrepreneur.

Motivation, sérieux et abnégations seront ainsi des obligations pour concilier les deux.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains préfèrent choisir entre salarié et auto entrepreneur.

Il faut dire que tout le monde n’est pas capable d’être entrepreneur salarié.

Il faut également garder à l’esprit que chacun de ces statuts offre du bon et du mauvais.

Mais même si le choix n’est pas toujours simple, il sonne comme une évidence pour beaucoup.

Laisser un commentaire