SEM ou SMO : que faut-il privilégier ?

Dans le cadre du référencement de site web, on se demande souvent ce qu’il faut choisir entre SEM ou SMO.

Il faut dire que toutes ces histoires de référencement, c’est un peu la jungle.

On ne sait pas comment y entrer, ni comment en sortir.

Et entre tous ces acronymes barbares, on a vite fait de s’y perdre.

SEM ou SMO sont deux stratégies de référencement très proches l’une de l’autre.

Mais elles ne se valent pas pour autant.

Je vais donc vous expliquer la différence entre les deux, et celle qu’il vaut mieux choisir.

Le SEM, c’est quoi ?

Acronyme de search engine marketing, le SEM regroupe l’ensemble des techniques marketing destinées à optimiser la visibilité d’un site web dans les moteurs de recherche.

Le SEM englobe en réalité plusieurs stratégies différentes.

A savoir le SEO d’un côté, et le SEA de l’autre.

SEO : le référencement naturel

Le SEO, ou search engine optimization, est un ensemble de techniques visant à améliorer la position d’un site web dans les moteurs de recherche.

Pour ça, on va se baser sur les critères de positionnement définis par l’algorithme de Google.

Les trois critères les plus importants sont le contenu, la vitesse du site, et le linking.

Autrement dit, pour être bien positionné, il faut avant tout bien travailler son marketing de contenu.

Il faut aussi optimiser son site web pour en rendre l’analyse facile pour les robots de Google.

Enfin, il sera nécessaire de créer un réseau de liens internes et externes.

C’est-à-dire un maillage interne entre les différentes pages du site, et des liens émanant de sites web externes.

L’avantage du référencement naturel, c’est qu’il ne coûte presque rien.

En revanche, c’est une stratégie de long terme, qui ne donne pas de résultats immédiatement.

Il faut en effet attendre plusieurs mois pour voir les effets bénéfiques du SEO sur un site web.

SEA : le référencement payant

Le search engine advertising, abrégé en SEA, a le même objectif que le SEO.

Mais la technique employée n’est pas la même.

En SEA, on va chercher à optimiser le positionnement d’un site web via des campagnes de publicité payantes.

Pour ça, on utilise généralement Google Ads, qui est le système de référencement payant proposé par Google.

Les liens sponsorisés apparaissent en toute première position dans les moteurs de recherche.

Ils confèrent donc une visibilité accrue au site web qui en bénéficie.

La plupart du temps, ces liens sont rémunérés en coût par clic.

C’est-à-dire en versant la même somme à chaque fois qu’un internaute clique dessus.

Le référencement payant offre des résultats beaucoup plus rapides que le référencement naturel.

Mais il peut vite revenir cher si on n’utilise que ça.

Il vaudra donc mieux l’utiliser en complément du SEO.

SMO : de quoi on parle ?

Le SMO désigne toutes les opérations qui visent à augmenter la visibilité et la notoriété d’un site web sur les réseaux sociaux.

C’est l’abréviation de social media optimization.

Il ne s’agit pas d’une technique de référencement à proprement parler.

Tout simplement parce qu’en SMO, on ne raisonne pas en terme de volume de recherche.

Contrairement au SEM, qui lui, s’appuie sur la volumétrie des mots clés recherchés par les internautes.

Mais le SMO est une arme redoutable pour augmenter la visibilité d’un site web.

Pourvu qu’elle soit bien utilisée bien sûr.

Ce qui commence par bien choisir ses réseaux sociaux.

Youtube, le boss du game du SMO

Youtube s’intègre parfaitement dans une stratégie SMO.

Car le référencement des vidéos Youtube fonctionne de la même manière que celui de n’importe quel site web.

Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des vidéos dans les premières pages de résultats Google.

Pour les autres, c’est déjà un peu plus compliqué.

Réseaux sociaux et référencement, incompatibles ?

Les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram ne peuvent pas fonctionner de la même manière qu’en SEO.

Et si Youtube est un hybride, à mi-chemin entre SEM et SMO, il reste l’exception qui confirme la règle.

Car en réalité, peu de profils Facebook, Instagram ou Twitter apparaissent dans Google via une recherche par mot clé.

On ne peut donc pas vraiment les utiliser dans une logique de moteur de recherche.

En revanche, ils sont parfaits pour gagner en notoriété et développer la visibilité d’une marque.

SEM et SMO : une frontière ténue

Depuis quelques temps déjà, le choix entre SEM ou SMO suscite le débat.

Les puristes disent en effet que le SMO ne peut pas être considéré comme faisant partie du SEM.

D’autres en revanche, s’accordent à dire que ce sont bel et bien deux choses différentes.

Alors qui croire ?

Dans l’absolu, les deux théories se défendent.

Car les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés à des fins de recherche, exactement comme un moteur de recherche classique.

On peut donc considérer que SEM et SMO sont intimement liés.

Et qu’ils peuvent s’utiliser de façon complémentaire.

Laisser un commentaire