La signature mail parfaite à insérer dans vos emails marketing

La signature mail fait partie intégrante de la communication sur le web.

Difficile en effet d’envisager de communiquer par email sans posséder une signature personnalisée.

Mais attention, ce n’est pas parce que c’est une obligation qu’il faut faire n’importe quoi.

Une signature mail est presque aussi importante que le contenu en lui-même.

Il faut donc la penser et la travailler, au même titre que n’importe quelle autre information contenue dans le mail.

Dans cet article, j’examine la signature mail sous toutes ses coutures.

Je vous explique pourquoi, et surtout comment créer une signature efficace et qui plaît à vos correspondants.

Pourquoi créer une signature mail ?

À première vue, les raisons semblent évidentes.

Et la plus évidente d’entre elles, c’est d’aider vos correspondants à vous identifier facilement.

Il arrive en effet qu’on ne reconnaisse pas une adresse mail de suite.

Ça peut être parce que vous contactez un prospect pour la première fois, et qui n’a donc pas votre mail.

Il est également possible que votre adresse mail n’ait rien à voir avec votre nom.

Dans ce cas, quand vous donnez votre nom à votre interlocuteur, lors d’un échange téléphonique par exemple, celui-ci est généralement surpris de voir une adresse mail totalement différente.

Le fait d’insérer une signature détaillée dans vos mails permet alors de vous identifier directement.

De plus, avoir une signature mail contribue à donner une image plus professionnelle.

Elle permet aussi de travailler votre image de marque, en insérant une personnalisation qui vous est propre par exemple.

Bref, la signature mail est absolument indissociable de vous et de votre activité.

Il est donc capital de bien la travailler, afin d’en faire un vrai argument de vente.

Les éléments essentiels

Une signature mail doit comporter certains éléments de base, dont vous ne pouvez pas faire l’économie.

Attention toutefois : sachez qu’une signature mail se lit en cinq secondes en moyenne.

Elle doit donc être courte, efficace et percutante.

Ce qui veut dire que votre signature ne doit pas dépasser quatre lignes.

À ce titre, vous devez aller à l’essentiel pour optimiser vos chances de lecture.

Le seul élément que vous ne pouvez pas supprimer, c’est bien sûr votre nom.

C’est en effet ce qui va permettre au destinataire de vous identifier et de savoir à qui il a affaire.

Si vous n’avez pas de nom de société, contentez-vous de mettre vos nom et prénom.

Le cas échéant, ajoutez celui de votre entreprise à côté ou en-dessous.

Votre numéro de téléphone est également un élément important à intégrer à votre signature mail.

En revanche, il est inutile d’ajouter votre adresse mail, étant donné que votre correspondant l’aura déjà.

Ça peut paraître évident, mais beaucoup de gens commettent encore cette erreur.

N’oubliez pas d’insérer un lien vers votre site web, et qui soit facilement cliquable sur tout support.

Si vous possédez un ou plusieurs réseaux sociaux, il peut être utile d’insérer des icônes cliquables dans votre signature mail.

Vous avez à présent tous les éléments essentiels de votre signature.

La question se pose maintenant pour les images.

Signature mail : image ou pas image ?

Insérer une image dans une signature mail peut aider le destinataire à s’en souvenir.

Mais les images sont à double tranchant.

Déjà, il faut savoir que certains filtres anti-spams n’affichent pas les images des signatures mail.

Certains d’entre eux vont même jusqu’à envoyer directement le mail dans le courrier indésirable.

Ensuite, les images alourdissent forcément un peu la signature, augmentant ainsi le temps de chargement.

C’est particulièrement le cas sur mobile, où il est impératif de respecter une certaine taille d’image.

Si vous voulez absolument ajouter une image, optez pour le logo de votre entreprise si vous en avez un.

Dans le cas contraire, vous pouvez mettre une photo de vous, afin d’aider l’interlocuteur à se projeter.

Bien que les icônes ne soient pas des images à proprement parler, il peut être utile d’en insérer.

C’est notamment le cas si vous avez des réseaux sociaux, comme je viens de vous l’expliquer.

Le bon format pour une signature mail

Votre signature mail va apparaître au bas de toutes vos correspondances écrites.

Vous devez donc privilégier un format universel, qui pourra être lu par tous.

Car il faut savoir que tous les systèmes de messagerie n’affichent pas les signatures de la même façon.

Un format texte risque donc d’être altéré, voire carrément supprimé par certaines messageries.

Tout autre langage de programmation, tel que JavaScript par exemple, risque de ne même pas passer le filtre anti-spams de certains systèmes.

Le format idéal pour une signature mail reste donc le format HTML.

C’est en effet un langage universel, qui est lu de la même façon partout.

Il va également vous permettre de personnaliser votre signature mail.

Si vous y ajoutez des images, vous pourrez notamment renseigner une balise alternative.

Concrètement, il s’agit d’une brève description de votre image, comme celle que vous donneriez à une personne aveugle.

L’avantage du HTML, c’est que cette description apparaîtra en cas de bug de l’affichage visuel.

Et même si ça ne suffit pas à remplacer l’image, c’est toujours mieux que rien.

En revanche, pensez à bien renommer vos images et à soigner leurs balises alternatives.

Une balise telle que “1324sdffh?@_”, ce n’est pas ce qu’il y a de plus crédible en effet.

L’importance d’une signature mail responsive

Aujourd’hui, beaucoup de gens consultent leurs mails directement sur leur smartphone.

On estime en effet qu’environ 50 % des professionnels les consultent par ce biais.

L’ordinateur n’est donc plus le seul support de messagerie, bien au contraire même.

C’est pourquoi il faut penser à ajuster votre signature mail pour la rendre totalement responsive.

Car de très nombreuses signatures ne s’affichent pas sur smartphone ou sur tablette.

Avouez que c’est quand-même dommage d’avoir une signature mail sublime si celle-ci ne s’affiche que sur desktop.

Faites par exemple attention à la taille des images si vous choisissez d’en insérer.

Veillez à respecter un format qui s’affiche de la même façon sur tous les supports.

Vous devrez sans doute augmenter un peu la taille de police de vos liens par exemple.

Car si le destinataire ne peut pas cliquer dessus via son smartphone, il risque de jeter votre mail à la poubelle.

La bonne structure pour une signature mail efficace

On sous-estime souvent l’importance de la structure d’une signature mail.

Après tout, comment quatre petites lignes pourraient avoir une influence quelconque sur la lecture ?

Hé bien sachez qu’elles en ont beaucoup.

Il faut donc veiller à conserver une structure harmonieuse à l’œil.

Une signature mail complètement désaxée et farfelue vous desservira plus qu’autre chose.

N’oubliez pas que le but est de faciliter un maximum la lecture de votre signature.

Déjà, il est essentiel d’aider le destinataire à bien distinguer la signature, en la séparant du reste du mail.

Vous pouvez par exemple ajouter un trait juste au-dessus de votre signature mail, ou au moins un espace suffisant.

Ensuite, vous devez apporter de l’harmonie et de la cohérence, que ce soit au texte ou aux images.

Trouvez le juste équilibre entre la taille du texte et celle de vos images, afin de ne pas rendre le contenu bancal.

De même, n’utilisez pas plus de deux polices d’écriture différentes dans votre signature mail.

Attention également aux polices fantaisistes si vous optez pour un format texte, qui pourraient ne pas être prises en charge par certains systèmes de messagerie.

Bref, faites preuve de bon sens au moment de créer votre signature mail.

En revanche, rien ne vous interdit d’être créatif.

C’est même ce qui peut vous permettre de vous démarquer de vos concurrents.

Vous pouvez aussi personnaliser votre signature en fonction du support.

Créez-en une pour l’affichage desktop et une autre pour les mobiles par exemple.

Mais ne vous perdez pas en détails futiles, qui ne font qu’alourdir la lecture de la signature.

Contentez-vous d’aller à l’essentiel, quitte à appliquer les codes du marketing minimaliste.

On dit souvent qu’il vaut mieux trop que pas assez.

Mais en terme de signature mail, retenez plutôt que le mieux est l’ennemi du bien.

Comment automatiser sa signature mail ?

Si vous touchez un peu au HTML, créer une signature mail de toute pièce ne devrait pas vous poser de problème.

Mais si vous n’avez aucune compétence dans ce domaine, pas de panique.

Il vous suffira d’utiliser un logiciel d’emailing marketing.

La plupart d’entre eux comprennent en effet de nombreux templates d’emails pré-enregistrés.

Vous aurez ainsi la possibilité de personnaliser votre signature mail.

Personnellement, j’utilise ActiveCampaign, qui est un logiciel très complet.

À la fois CRM et emailing, c’est toute la puissance du marketing automation qui s’exprime dans ce logiciel.

Car ce n’est pas uniquement votre signature, mais tout votre mail que vous pourrez personnaliser.

Faites votre choix parmi les nombreux templates disponibles, ou créez entièrement vos emails en HTML.

Bref, les possibilités d’ActiveCampaign sont assez dingues.

N’hésitez pas à le tester en cliquant sur CE LIEN (pack de bonus d’une valeur de 1029€ offert. Envoyez-moi un email à richard@marketinghaters.com pour en savoir plus ou le réclamer après la période d’essai).

Pour conclure, retenez que votre signature mail est l’essence même de votre activité.

C’est ce qui vous représente à l’écrit, lors de toutes vos correspondances avec vos clients et prospects.

Alors ne sous-estimez pas son impact sur votre taux d’engagement et de conversion.

Laisser un commentaire