3 règles à suivre pour créer un site de vente internet qui rapporte

Quel est le secret derrière un site de vente internet qui rapporte ? Si vous vous êtes déjà posé consciemment –ou même inconsciemment- cette question, vous verrez dans cet article que le secret derrière un site qui vend beaucoup, réside dans le respect de trois grandes règles.

Première règle pour créer un site de vente internet qui rapporte : faites une étude de marché, et même un business plan

Si vous voulez créer un site de vente internet qui rapporte, la première règle, c’est de faire d’abord et avant tout une étude de marché, voire de mettre en place un business plan complet.

N’écoutez pas les conseils mal avisés de ceux qui vous disent : « Internet, c’est des millions d’acheteurs chaque année. Il te suffit de créer ton site de vente internet pour prendre ta part du gâteau ».

C’est vrai, Internet, c’est des millions d’acheteurs, et les ventes en ligne ne cessent de croître année après année. Mais si vous vous laissez enthousiasmer par cette réalité, et ne prenez pas vos précautions, vous allez malheureusement vous casser la figure.

Un site e-commerce, une boutique en ligne, un blog à monétiser, c’est un projet d’entreprise. Ce n’est pas parce que c’est en ligne que cela ne l’est pas. Vous en doutez ? Lisez ce qui suit !

Hors web, vous aurez à trouver du capital pour monter votre entreprise. Mais sur internet également !

Et même si un blog ne vous coûtera pas un bras et la moitié de l’autre lors de son montage, il vous en coûtera tout de même pas mal. Vous aurez à payer un hébergement, un nom de domaine, un thème, des plugins, etc. Vous aurez à écrire des articles, à monter et publier des vidéos professionnelles, etc. Il faut du matériel pour faire tout ça, du matériel et des moyens humains. Et ça, ce ne sont pas des choses gratuites !

Ne parlons même pas de ce que cela vous coûtera de monter un site e-commerce florissant ! Oui, bien sûr, vous ne dépenserez pas des milliers d’euros à créer la partie technique de votre site. Il suffit pour cela d’utiliser WordPress et le plugin WooCommerce + quelques thèmes et plugins.

Mais avez-vous pensé à ce que les stocks de produits vous coûteront ? Avez-vous pensé à ce que cela vous coûtera de drainer des visiteurs vers votre site de vente internet alors que vos concurrents tentent d’en faire de même ? Avez-vous pensé à ce que cela vous coûtera de livrer vos clients en fonction des pays dans lesquels ils résident ? Etc.

Bref, un site de vente internet est un véritable projet d’entreprise. Et comme tout véritable projet d’entreprise, on en planifie le succès pour ne pas aller droit dans le mur.

Tenez, par exemple, il vous suffit de mal positionner votre site e-commerce ou votre blog pour recevoir très peu de visites et au final très peu de ventes. Autrement dit, même si vous choisissez une niche a priori profitable, faites l’erreur d’aborder des sujets qui n’intéressent pas votre cible, et vous vous retrouverez avec très peu d’abonnés, même 5 ans après. Faites l’erreur de sélectionner des catégories de produits e-commerce qui n’intéressent pas vos visiteurs, et vous vous retrouverez sans ventes.

Ne vous laissez donc pas leurrer par le fait que vous faites du business en ligne. C’est du business en bonne et due forme. C’est juste l’arène, le terrain de jeu qui change. Donc, avant de lancer un site, commencez par trouver des réponses aux bonnes questions.

Je m’explique : savez-vous

  • ce que vos futurs clients veulent comme produits ?
  • les moyens de livraison qui les intéressent ?
  • les moyens de paiement qu’ils aimeraient que vous leur offriez ?
  • ce que vos concurrents offrent ?
  • les moyens dont ces concurrents disposent pour remporter la victoire sur vous ?
  • ce que vous pourriez offrir de mieux qu’eux afin d’attirer davantage les clients ?

Faites une étude de marché, et établissez un vrai business plan. Cela vous permettra d’avoir une idée claire de ce que seront votre chiffre d’affaires, vos bénéfices et de la façon dont il vous faudra procéder pour gagner.

Vous vous demandez comment faire une étude de marché en ligne ? En tapant « Réaliser une étude de marché en ligne » dans le moteur de recherche de Google, vous verrez qu’il y a plein de solutions pour le faire : des cabinets spécialisés, des logiciels, etc.

Mais sachez que vous pouvez vous-même réaliser votre étude de marché en ligne. C’est même beaucoup plus simple, beaucoup moins coûteux et beaucoup plus rapide qu’une étude de marché hors web.

Supposons par exemple que vous voulez ouvrir un site e-commerce sur les produits électroménagers. Il vous suffit d’aller sur des sites comme Amazon, Fnac, Cdiscount pour faire une liste des produits que les gens achètent vraiment. En même temps, ce sera l’occasion pour vous de découvrir, à travers les commentaires négatifs et positifs, ce que les gens recherchent comme qualité de produits. Ce sera également l’occasion pour vous de mieux connaître vos concurrents, ce qu’ils offrent comme moyens de paiement, comme méthodes de livraison, etc.

Vous voulez créer un blog sur les chiens ? Tapez dans Google des mots ou groupes de mots comme « Éduquer son chien ». Puis, allez à la découverte des blogs et forums qui en parlent, de la façon dont ils sont structurés, du langage qu’ils tiennent, des commentaires que votre cible y laisse, etc. Inscrivez-vous aux newsletters afin de voir comment vos concurrents abordent leurs abonnés. Payez les produits qu’ils proposent, etc.

Le plus important, ce sera d’avoir un canevas des informations qu’il vous faudra trouver pour faire votre étude de marché et monter un business plan gagnant. Et ça, vous en trouverez plein en ligne.

Dès que vous avez une étude de marché, et un business plan solide, vous pouvez créer votre site. Mais ensuite, vous aurez besoin de certains outils pour lui donner une chance de se démarquer.

Deuxième règle pour créer un site de vente internet qui rapporte : utilisez les thèmes et plugins appropriés

Pour que votre site de vente internet se démarque, il faudra, un peu comme dans un magasin hors web, lui donner une apparence qui séduit le visiteur et crée en lui l’envie de le visiter. Pour cela, vous aurez besoin des thèmes. Ils donneront à votre site un look à la fois attractif et professionnel.

Ensuite, il vous faudra faire en sorte que vos visiteurs retrouvent facilement ce qu’ils recherchent. Il vous faudra faire en sorte de gagner leur confiance, suffisamment pour qu’ils achètent. Il vous faudra mettre en place des processus qui facilitent la décision d’achat plutôt que de la bloquer. Il vous faudra les pousser à revenir acheter encore et encore. Etc. Et pour ça, vous aurez besoin des plugins.

Les plugins sont tout simplement des extensions qui rajoutent des fonctionnalités à votre site web. Il y a des plugins pour tout :

  • pour améliorer votre référencement ;
  • pour capturer les adresses emails des visiteurs et optimiser leur conversion en abonnés ;
  • pour les faire entrer dans un tunnel de vente, et maximiser ainsi vos revenus ;
  • pour faciliter la recherche de produits sur votre site ;
  • pour afficher des offres promotionnelles ;
  • pour envoyer un email sur les nouveaux produits, et ça en fonction des attentes des clients ;
  • pour afficher des témoignages de clients satisfaits et des évaluations de produits ;
  • pour pousser immédiatement à l’achat ;
  • pour faciliter et simplifier le processus de checkout ;
  • pour étendre les moyens de paiement ;
  • pour tracker les visiteurs, leurs comportements sur votre site, et leur faire des offres en conséquence ;
  • pour réaliser de l’A/B testing et améliorer ses taux de clic, de conversion, etc, bref ses résultats ;

Pour en trouver de professionnels qui soient performants, je vous conseille vivement de jeter un œil aux sites mythemeshop, ThriveThemes, et Codecanyon d’Envato Market.

Troisième règle pour créer un site de vente internet qui rapporte : pensez à faire du marketing

Si vous voulez créer un site de vente internet qui rapporte, la troisième règle, c’est de penser dès le départ à ce que sera votre marketing :

  1. Définissez la façon dont vous allez structurer vos messages.  Définissez la façon dont vous allez structurer vos messages (vos articles et autres posts, vos emails) et votre langage pour toucher votre cible au cœur, et d’une façon différente de celles de vos concurrents ! Bien sûr, vous veillerez à ce que ces messages soient en phase avec les véritables besoins et problèmes de votre cible. C’est le minimum si vous voulez susciter de l’engouement pour votre blog, votre site, votre marque toute entière.
  2. Déterminez ensuite les moyens par lesquels vous rentrerez en contact avec ladite cible. Ça peut être par :
    • de la publicité Facebook ou Twitter :
    • des annonces AdWords ;
    • des vidéos postées sur des sites tels que YouTube ou Vimeo ;
    • les réseaux sociaux ;
    • les résultats organiques de Google et d’autres moteurs de recherche ;
    • des séquences d’emails pour les faire entrer dans un tunnel de vente ;
    • des partenariats avec des entreprises déjà en place, dont les produits sont complémentaires des vôtres, et qui deviendront vos affiliées ;
    • votre participation à des événements ;
    • les forums de discussion ;
    • des produits d’appel vendus sur Amazon ;

Mais quels que soient lesdits moyens, vous veillerez à ne choisir que ceux sur lesquels vous pouvez réellement retrouver votre cible. Beaucoup d’entrepreneurs se cassent la figure  à produire une offre, puis à essayer de la marketer ensuite en utilisant la pub Facebook, AdWords, etc. Mais c’est une grave erreur ! Vous, assurez-vous de retrouver votre cible avant même de produire une offre, et d’engager vos ressources pour la vendre. Ciblez avant de décocher votre flèche.

  1. Déterminez ce que sera votre service clientèle ou après-vente. Une fois que vous avez déterminé les moyens par lesquels vous rentrerez en contact avec votre cible pour la persuader d’acheter, déterminez ce que sera votre service clientèle ou après-vente. C’est là que le bât blesse chez la majorité des web-entrepreneurs. Ces derniers concentrent toute leur énergie dans la conquête du client et oublient de veiller à sa satisfaction. C’est pourtant là qu’il faut faire davantage d’efforts. Car un client non satisfait parle mal de votre entreprise un peu partout, et vous fait perdre pas mal de clients potentiels. De plus, il arrête d’acheter vos produits et services. Et quand on sait qu’il est 5 fois plus facile de vendre à un ancien client que d’en conquérir un nouveau, bonjour la galère ! Même si un client satisfait ne recommande pas systématiquement vos produits et services, une fois qu’il l’est, il continue d’acheter chez vous. Mais en plus, vous avez la possibilité de le transformer en ambassadeur de votre produit en faisant  par exemple de lui un affilié super enthousiaste. Pourquoi ? Parce qu’il est content de votre produit, et va maintenant gagner de l’argent à en parler. C’est d’ailleurs le prochain point dont je comptais vous parler.
  2. Pensez, dès le départ, à vous servir du puissant outil marketing qu’est le bouche-à-oreille. Vous devez penser, dès le départ, aux moyens de vous servir du bouche-à-oreille pour attirer davantage de trafic ciblé et au final de clients sur votre site. Le bouche-à-oreille est un puissant moyen d’attirer beaucoup de clients. Car ce n’est plus vous qui dites que vous êtes bon, qu’avec vous on obtient du résultat, ce sont les autres autour de vous qui le disent. Ce sont les amis de vos futurs clients qui le leur disent. Ce sont leurs parents qui le leur disent. C’est leur patron, leur médecin, etc. Bref, ce sont des gens qui ont de l’influence sur eux qui le leur disent. Pour mettre en place un puissant bouche-à-oreille, vous pouvez vous servir de l’affiliation comme déjà dit plus haut. Et pour ça, vous aurez besoin d’utiliser un logiciel spécifique et développer un marketing de réseau efficace.

Pour finir, un dernier conseil : pensez à maximiser vos revenus en vous servant du cross-selling, de l’upselling et du downselling. Trop peu d’entrepreneurs le font, même sur internet. Pourtant, il s’agit d’une excellente façon :

  • d’augmenter le panier client, donc de booster les commandes ;
  • de maximiser vos revenus ;
  • et de disposer davantage de moyens pour offrir un meilleur service à vos clients.

Voilà, si vous avez des questions, des préoccupations ou des commentaires à faire sur la manière de créer un site de vente internet qui rapporte, c’est dans la zone de commentaire que ça se passe 😉

Laisser un commentaire