5 bonnes raisons de passer au slow marketing

Le slow marketing, encore une énième tendance slow vide et sans aucun intérêt ?

Je vous arrête tout de suite : tendance, oui, mais vide, certainement pas !

Dans un contexte d’infobésité, le slow marketing s’érige en effet en véritable prophète.

Un messie qui viendrait au secours des consommateurs lassés de cette surabondance publicitaire.

Vous l’aurez compris, le slow marketing s’oppose fermement au fast marketing.

Il ne s’agit toutefois pas de communiquer moins, mais plutôt de communiquer mieux.

Le snack content laisse ainsi sa place au slow content, une manière totalement différente de communiquer.

Il faut pourtant admettre que tout ce qui tourne autour du terme slow a de quoi effrayer.

Je vous donne donc cinq bonnes raisons de vous mettre au slow marketing.

Mettre fin à la saturation publicitaire

Le but premier du slow marketing est de ralentir la cadence en terme de communication.

De nos jours, les internautes sont en effet abreuvés de publicités en tout genre.

Newsletters, popups et autres bannières publicitaires s’amoncellent sur nos écrans.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les bloqueurs de publicité ont fait fortune en si peu de temps.

Le fait est que les utilisateurs sont fortement dérangés par cette surabondance de contenus.

Ils ne savent plus où donner de la tête, et finissent par se mettre en veille pour reposer leur cerveau.

Car si la quantité de contenus proposés augmente inexorablement, ce n’est pas le cas de la capacité de l’utilisateur à tout voir.

C’est ainsi qu’arrive la fameuse cécité de l’utilisateur, expression désignant l’imperméabilité de celui-ci à toute forme de contenu.

Et bien que la publicité native ait un peu atténué le problème, ce n’était que reculer pour mieux sauter.

La fatigue publicitaire est bel et bien là, et le slow marketing entend bien y remédier.

Mais au-delà de ce problème de saturation, ce mode de communication permet également de redonner de la valeur aux contenus diffusés.

Redonner de la valeur ajoutée avec le slow marketing

Il est communément admis que plus on est exposé à une chose, et plus celle-ci perd de sa valeur.

Le même problème se pose dans le cas d’une surabondance de contenus.

Plus on expose l’utilisateur à un contenu, ou plus on lui en propose, et plus ces derniers perdent en valeur.

Le slow marketing va donc permettre de redonner de la valeur ajoutée à l’offre, au produit ou au contenu.

Il s’agit en quelque sorte d’une stratégie de la rareté, appliquée à la communication.

Le slow marketing permet également de donner à l’utilisateur le temps de la réflexion.

En laissant s’écouler quelques jours, voire quelques semaines entre deux publicités, vous lui permettez en effet de mûrir son projet.

Voilà un bel exemple de lead nurturing, c’est-à-dire une stratégie visant à laisser à un prospect le temps de réfléchir avant de se décider.

Le slow marketing permet également à l’annonceur de prendre son temps.

En l’occurrence, vous pouvez prendre le temps de soigner vos contenus, afin de les valoriser le plus possible.

Moins vous proposerez de contenus, et plus ceux-ci gagneront donc en valeur aux yeux des utilisateurs.

Cela vous permettra d’améliorer dans le même temps l’engagement de votre communauté.

Susciter l’engagement de la communauté

Diffuser des contenus, tout le monde peut le faire.

Mais obtenir l’engagement de sa communauté envers ces contenus n’est pas donné à tout le monde.

Que ce soit pour vendre ou pour fidéliser, l’engagement est en effet primordial.

Or, ce dernier a tendance à diminuer fortement depuis quelques années.

En cause notamment, la consommation passive de contenus.

Dans le monde actuel, l’utilisateur n’a pas vraiment le choix de ses décisions.

Il est surtout soumis à l’influence de la publicité, qui l’abreuve d’appels à l’action en tout genre.

Ce dernier n’est donc pas tout à fait maître de la situation : il achète essentiellement parce qu’on le lui dicte.

Le slow marketing permet d’inverser cette tendance, en redonnant à l’utilisateur un rôle pleinement actif.

Grâce à des contenus à forte valeur ajoutée et non destinés à la vente directe, ce dernier se libérera de la pression.

Il pourra ainsi acheter tel ou tel produit parce qu’il en a réellement envie, et non parce qu’une publicité lui a dit de le faire.

L’engagement de votre communauté envers les contenus slow marketing devrait donc augmenter significativement.

Un taux d’engagement plus élevé permet également de fidéliser la clientèle.

Fidéliser avec le slow marketing

Le slow marketing est une démarche sur la durée, qui vise à pérenniser la relation avec l’utilisateur.

Ici, plus question de livrer une offre ou un contenu le plus rapidement possible, ou d’être le premier à le faire.

On va plutôt chercher à sortir un contenu de haute qualité, quitte à se faire doubler par la concurrence.

Ce n’est qu’à ce prix que vous allez pouvoir développer une relation de confiance avec vos prospects.

Montrez-leur que vous nagez à contre courant du marketing actuel.

Faites-leur voir que vous avez compris la situation de fatigue publicitaire extrême dans laquelle ils se trouvent.

Enfin, résolvez leur problème en leur proposant de développer un lien pérenne et stable avec vous.

Une fois que vous aurez converti vos prospects en clients, ceux-ci pourront alors être fidélisés plus facilement.

Mais attention, cela n’est possible que si vous créez une relation de confiance avec eux en amont.

Ne cherchez pas à vendre à tout prix, mais cherchez plutôt à remettre l’humain au coeur de votre marketing.

L’humain est d’ailleurs LA tendance qu’il faudra suivre en 2020.

Travailler son image de marque

Le slow marketing est en passe de devenir un vrai atout pour les entreprises.

Il permet en effet de travailler son image de marque sur le web.

Par le slow marketing, vous renvoyez à vos clients l’image de quelqu’un qui ne se préoccupe pas du chiffre.

Il vous perçoivent au contraire comme quelqu’un qui privilégie l’humain avant tout le reste.

Vous apparaissez aussi comme plus précieux, car vous diminuez votre présence sur le web.

Mais vous compensez vite cette relative absence grâce à des apparitions toujours plus pointues et appréciées.

Là est bien le secret du slow marketing : vendre moins, mais vendre mieux.

Laisser un commentaire