Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel : les deux monstres du scarcity en face à face

Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel, c’est LE duel du scarcity.

Pour info, le marketing scarcity exploite l’aversion à la perte pour vendre plus.

Il s’appuie pour cela sur une méthode bien connue sur Internet : le stress marketing.

En gros, il s’agit de faire peur au client pour qu’il achète.

Plus concrètement, on lui met d’abord sous le nez une offre alléchante.

Puis on lui dit que cette offre est à durée limitée, de façon à la rendre encore plus alléchante.

Car l’être humain est ainsi fait : il adore avoir le sentiment de faire une bonne affaire.

C’est l’aversion à la perte dans toute sa splendeur : l’humain préfère ne pas perdre plutôt que de gagner.

Ce qui nous amène à ce combat de titans entre Thrive Ultimatum et Deadline Funnel.

Mais que valent vraiment ces deux solutions de scarcity ?

J’ai décidé de comparer les deux, et voici mon point de vue sur la question.

Deux concepts proches, mais différents

Pour commencer, il me semble judicieux de comprendre la différence fondamentale entre les deux solutions.

D’un côté, nous avons Thrive Ultimatum, qui est un plugin WordPress faisant partie de Thrive Themes.

En tant que tel, il nécessite donc de posséder un site WordPress opérationnel.

Il ne peut bien évidemment pas s’utiliser sur un site qui n’est pas propulsé par ce CMS.

Quant à Deadline Funnel, il s’agit d’un logiciel dit SaaS.

C’est-à-dire qu’il est hébergé sur un cloud, et peut donc être utilisé sur n’importe quel site.

Il est donc difficile de comparer les deux à ce niveau-là.

Le choix dépend des besoins de chacun, mais aussi du type de site auquel la solution est destinée.

Si vous avez un site WordPress, Thrive Ultimatum est parfait pour gagner du temps.

De plus, il sera facile à prendre en main si vous maîtrisez déjà WordPress.

Si vous avez un site qui tourne autrement qu’avec WordPress, alors Deadline Funnel conviendra mieux.

Mais il vous oblige à gérer plusieurs plateformes différentes, à l’inverse d’un plugin directement installé sur un site.

Le vainqueur : étant donné que ce sont deux choses différentes, je dirais match nul.

Les campagnes prises en charge

Si vous êtes un adepte du stress marketing, vous devez savoir qu’il existe différents types de campagnes.

On a par exemple les campagnes à dates fixes.

Comme son nom l’indique, cette campagne comporte une date de début et une date de fin.

Elle est idéale pour les opérations saisonnières par exemple.

C’est un type de campagne basique, pris en charge par Thrive Ultimatum comme Deadline Funnel.

Pour ce qui est des campagnes récurrentes, la première différence se fait sentir.

Ces campagnes, qui se répètent à intervalles réguliers, ne sont en effet pas prises en charge par Deadline Funnel.

A contrario, les campagnes rapides, qui durent moins d’un heure, ne sont pas supportées par Thrive Ultimatum.

Quant aux campagnes dites evergreen, c’est-à-dire permanentes, c’est encore autre chose.

Celles-ci démarrent à un moment différent en fonction de l’utilisateur.

Mais leur durée est la même quel que soit le moment auquel elles ont démarré.

Il faut donc choisir le moment de déclenchement de la campagne.

Et entre Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel, ce déclenchement n’est pas pris en charge de la même façon.

Avec le second, il est impossible de la déclencher lors de la première visite sur le site par exemple.

Avec le premier, c’est le déclenchement lors de la capture de l’adresse mail qui est impossible.

Par ailleurs, Thrive Ultimatum offre la possibilité de lier plusieurs campagnes entre elles.

C’est notamment très utile si vous pratiquez le cross selling par exemple.

Une option que Deadline Funnel ne propose pas.

Mais la différence la plus fondamentale entre les deux solutions pour les campagnes evergreen est ailleurs.

En l’occurrence, ce type de campagne nécessite de collecter les adresses mail automatiquement.

Et le gros avantage de Thrive Ultimatum, c’est qu’il fait partie de Thrive Themes.

Or, Thrive Themes intègre également Thrive Leads, qui est un plugin idéal pour collecter des leads.

Deadline Funnel, lui, ne propose pas cette option d’automatisation de l’email.

C’est donc encore une autre plateforme à utiliser spécifiquement pour ça.

Le vainqueur : Thrive Ultimatum, pour le côté tout en un et les options supplémentaires qu’il propose. 

Les options de personnalisation

La personnalisation peut paraître subsidiaire, mais elle est loin de l’être.

Le stress marketing exige en effet de respecter certaines règles en la matière.

Car il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une méthode bien particulière, qui peut se montrer très contre-productive si mal réalisée.

L’emplacement du timer est fondamental par exemple.

Avec Thrive Ultimatum, vous pouvez l’afficher à peu près partout.

Sur Deadline Funnel, ça ne concerne que certaines pages spécifiques.

En outre, ce dernier ne propose qu’un seul type de timer par campagne.

Thrive Ultimatum en propose un nombre illimité, et offre même de les sauvegarder pour de futures campagnes.

Bref, la personnalisation va beaucoup plus loin avec cette solution qu’avec sa concurrente.

Le vainqueur : Thrive Ultimatum sans hésiter, étant donné les possibilités quasi-infinies.

Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel : le prix

Le type de facturation diffère entre Thrive Ultimatum et Deadline Funnel.

Pour le premier, c’est le nombre de sites où il est utilisé qui compte.

Les prix vont de 97 dollars pour un site à 147 dollars pour cinq sites, soit de 89 à 133 euros environ.

De même, il faut savoir que Thrive Ultimatum est facturé en licence unique.

Ce qui veut dire que vous ne payez qu’une seule fois pour une licence à vie.

Quant à Deadline Funnel, on passe à une facturation en fonction du nombre de timers.

Les prix vont alors de 37 dollars pour 3 timers, à 67 dollars par mois avec timers illimités, soit de 34 à 61 euros à peu près.

Le vainqueur : je dirais match nul, car ça dépend vraiment des besoins de chacun. 

Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel : le vainqueur

Honnêtement, il est impossible de départager ces deux monstres du scarcity.

Entre Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel, il n’y a pas de vainqueur pour moi.

Ce sont deux outils très complets, qui répondent chacun à des besoins différents.

Deadline Funnel a l’avantage d’être en SaaS, et peut donc tourner sur n’importe quel site.

Thrive Ultimatum ne peut quant à lui tourner que sur un site propulsé par WordPress.

Le choix va donc dépendre des besoins, qui diffèrent selon chacun.

Je déclare donc un match nul entre Thrive Ultimatum vs Deadline Funnel.

À noter que si vous décidez de vous procurer Thrive Ultimatum en passant par ce lien, ou Deadline Funnel en passant par ce lien, je vous offre un pack bonus d’une valeur de 435 euros.

Il vous suffit de m’envoyer un mail à richard@marketinghaters.com pour en savoir plus ou récupérer vos bonus à la fin de la période d’essai de 30 jours.

Je réponds également à toutes les questions que vous pourriez vous poser 😉

Laisser un commentaire