Trigger marketing : tout savoir sur le marketing de déclenchement

Avec la montée en puissance du marketing digital, on a vu apparaître de nouvelles pratiques en pagaille.

Parmi elles, le trigger marketing.

Encore un anglicisme barbare, qui n’inspire rien de bon au premier abord.

Mais quand on apprend à le connaître, on s’aperçoit que le trigger marketing est un allié précieux au quotidien.

Il peut en effet s’inscrire dans n’importe quelle stratégie marketing.

Je vais donc vous dire tout ce que vous devez savoir sur cette pratique 2.0.

Qu’est-ce que le trigger marketing ?

Egalement appelé marketing de déclenchement, le trigger marketing désigne l’ensemble des pratiques qui visent à déclencher une action marketing quand un client entreprend lui-même une action.

Il peut s’agir d’une action spécifique, comme un achat sur un site web ou l’inscription à une newsletter par exemple.

Mais il peut aussi s’agir de la survenue d’un événement spécial, comme une date d’anniversaire.

Le trigger marketing peut également intervenir en cas de non action.

C’est le cas d’une relance après une période d’inactivité par exemple.

C’est en fait une sous-catégorie du marketing automation, dont je vous parlerai plus tard dans cet article.

Et le trigger marketing, ça a beaucoup d’avantages.

Quels avantages ?

D’une manière générale, le trigger marketing permet d’affiner sa stratégie en terme d’acquisition et de fidélisation.

Une relation plus personnalisée

L’intérêt majeur du trigger marketing, c’est de personnaliser les interactions au maximum.

Car l’action marketing est le résultat direct d’une action initialement entreprise par le client lui-même.

De cette façon, vous pouvez en apprendre plus sur les habitudes de consommation de votre cible.

Et vous pouvez donc adapter votre message à chacun.

Ainsi, ce dernier sera perçu par le destinataire comme vraiment personnalisé.

Et non plus comme une tentative d’intrusion dans sa sphère privée.

Trigger marketing et fidélisation

Etant donné qu’il permet de mieux cerner les attentes des clients, le trigger marketing s’inscrit dans une logique de fidélisation.

Puisque vous en apprenez plus sur leurs besoins, leurs craintes, leurs comportements.

Cette stratégie permet de maintenir un contact permanent avec le client.

Et donc, de l’inciter à s’engager auprès de vous.

C’est notamment le cas d’un mail de bienvenue après l’inscription à une newsletter par exemple.

L’augmentation des ventes / du trafic

Si vous avez un site de e-commerce, le trigger marketing sera votre meilleur allié.

Par exemple, un simple mail de confirmation de commande rassure le client tout de suite, et lui montre qu’il est bien considéré.

Un petit texto pour lui souhaiter son anniversaire et lui offrir 20% de réduction sur sa prochaine commande le flatte.

Bref, rien de mieux pour booster vos ventes en ligne.

Mais d’autres actions de trigger marketing, comme le retargeting par exemple, peuvent aussi attirer plus de visiteurs sur votre site.

Le marketing automation au service du marketing de déclenchement

Le marketing automation est un véritable pilier du trigger marketing.

Car toutes les actions qui entrent dans cette catégorie sont en fait entièrement automatisées.

Qu’il s’agisse de l’envoi de mails automatique ou de retargeting.

Rien d’étonnant donc à ce que ces deux domaines aient connu une croissance similaire ces dernières années.

Le trigger marketing s’appuie notamment sur les logiciels de CRM pour recueillir et traiter les données clients.

En analysant toutes les informations récoltées, le logiciel peut alors mettre en place des actions automatisées.

Et donc, entreprendre les bonnes actions au moment opportun, en fonction des comportements des clients.

Zoom sur le trigger marketing par mail

Le principal moyen de déploiement du trigger marketing, c’est l’email.

On va alors s’appuyer sur trois types d’emails.

Les emails de relance

Ce type d’email se base sur l’analyse des comportements des clients tout au long du processus commercial.

A ce titre, on parle d’email comportemental.

Cette catégorie comprend notamment les emails de relance, envoyés à ceux qui ont un panier d’achat en cours de finalisation par exemple.

Ou bien aux clients qui n’ont pas donné signe de vie depuis un certain temps.

La suggestion, par le biais d’une campagne de retargeting, d’un produit similaire à celui qui intéresse le client, rentre également dans cette catégorie.

Les emails transactionnels

Ces emails sont principalement envoyés à des fins de confirmation et de suivi de commande.

On peut aussi en envoyer suite à l’inscription à une newsletter.

Avec l’essor du e-commerce, il a fallu trouver des alternatives aux factures papier et autres justificatifs de paiement.

L’email transactionnel a donc pris le relais en marketing digital.

Les emails liés à des événements

On parle d’email événementiel pour qualifier les emails envoyés en des occasions particulières.

Il peut s’agir d’un anniversaire, d’une invitation à des ventes privées, ou bien encore du réassort d’un produit en rupture de stock.

Dans le cadre d’un site non marchand, l’email événementiel peut prendre la forme d’une alerte en cas de publication d’un nouveau contenu.

Les bonnes pratiques du trigger marketing

Pour faire du trigger marketing une arme redoutable, il faut savoir adopter les bonnes pratiques.

A commencer par collecter un maximum d’informations sur vos clients.

Et c’est là que le fameux logiciel CRM prend tout son sens d’ailleurs.

Plus vous aurez d’informations sur eux, plus vous serez à même de personnaliser vos actions de trigger marketing.

Car ça vous permettra d’envoyer un email correspondant exactement aux attentes de chaque client, au moment idéal.

Attention toutefois à ne pas en faire trop.

N’oubliez pas que le contexte de recueil des informations personnelles est tendu.

Les internautes sont de moins en moins enclins à laisser leurs coordonnées sur le web.

Sans compter le RGPD, qui durcit considérablement les règles de cette pratique.

Autre réflexe à adopter : trouver le juste milieu entre contact régulier et harcèlement.

Si vos clients reçoivent un mail à chaque clic, vous vous doutez bien qu’ils vont rapidement dégoupiller.

L’essentiel, c’est surtout d’adapter la fréquence de vos messages en fonction de leur objectif.

Car une relance après inactivité et une confirmation d’achat, ce n’est pas du tout la même chose.

Le trigger marketing est donc étroitement lié au marketing automation.

Mais aussi au marketing relationnel, à qui il a emprunté quelques préceptes judicieusement choisis.

Laisser un commentaire